USHIJIMA, L'USURIER DE L'OMBRE t.1-46 (Shohei Manabe)

La critique par Skeet est disponible sur le site!

La critique par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

D’accord avec Skeet !
Ca fait du bien d’avoir un volume d’Ushijima avec une histoire se finissant bien :smiley:
Si je ne me trompe, je crois bien que c’est la première fois que ça arrive dans cette série…
En attente du prochain volume pour voir quelle nouvelle histoire l’auteur nous sortira (retour des histoires à fin très malheureuses ou poursuite dans la voie optimiste ?)

Personnellement j’ai juste un peu peur que ça la série s’essouffle s’il n’y a pas quelque chose de nouveau mais jusque là l’auteur a toujours su nous surprendre alors on verra bien.

Par contre je pense que ce serait bien qu’Ushijima revienne un peu sur le devant de la scène et qu’il soit plus développé.

On est bien d’accord ! J’ai trouvé que le retour d’Ushijima dans l’histoire a boosté la fin de ce volume, d’autant plus qu’il est apparu un peu plus “humain” en ne s’acharnant pas sur la famille d’Utsui… J’espère que la prochaine histoire sera tout de même moins longue que les deux dernières… On verra bien :smiley:

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Ushijima est un des rares mangas où la société japonaise est décrite de manière si sombre et si réaliste.
Il faudrait que les gens qui idéalisent le Japon lisent ce manga…c’est une vraie claque !
Par contre après, je ne sais si tout est réaliste mais ça en a tout l’air tellement c’est décrit avec précision et noirceur.

Mais ce qui serait bien, c’est que l’auteur mette plus de messages positifs dans ce manga car c’est pas le genre de manga qui aide à voir la vie du bon côté…(quoique quand on voit la vie des personnages, on trouve la sienne plutôt pas mal lol)

En effet, une fois un tome d’Ushijima lu, tu aimes ta vie ! :laughing:
Il y a quelques tomes, on avait eu une fin heureuse si je me souviens bien… Mais il est clair que vu les situations dans lesquelles se mettent les personnages, difficile d’imaginer une conclusion pleine de sourires. Je me souviens encore de cette femme qui a fini cadavérique et rouée de coup par des jeunes…

mouais en matière de manga critiquant la société japonaise et ses très (trop?) nombreux travers j’ai quand même largement préféré ki-itchi
ushijima a ce coté assez dommageable du “bon … ce chapitre et fini et puis c’est tout” en fait je trouve que l’auteur n’insiste pas assez, il veut dépeindre un problème de la société mais reste fixé sur l’histoire du personnage qui va être en quelque part victime de ushijima
comme si l’auteur voulait prouver quelque chose sans s’engager réellement (que ce soit idéologiquement ou politiquement) et au final je trouve que ça manque un peu de personnalité
dommage car j’aime beaucoup les mangas de ce genre mais pour ushijima je trouve qu’il manque quelque chose …

Disons que l’auteur se contente de décrire les situations et suit les personnages dans leur vie quotidienne sans réelle mise en scène.
C’est sûrement un choix de sa part pour rendre la chose plus réaliste peut-être et faire une sorte de docu/fiction.

Mais on se rend compte qu’au final, le personnage d’Ushijima est de plus en plus secondaire puisqu’au final il ne sert qu’à enfoncer le clou en général et la plupart des tomes pourraient exister sans lui (c’est le cas d’ailleurs pour certains).

Donc ça dépend de ce que tu recherches mais je trouve qu’Ushijima se démarque justement par sa façon de présenter les choses de manière un peu neutre, sans message particulier (à part le message évident des travers des personnages et du fonctionnement de la société japonaise).

Par contre, j’ai pas lu Ki-ichi donc je ne peux pas comparer sur ce point.

J’ai un peu de mal à comparer les 2 titres tellement je les trouve différents. Niveau qualité intrinsèque, pas de doute, Ki-Itchi est nettement supérieur. Mais comme le souligne Skeet, le côté détaché que donne Ushijima nous permet de voir ça presque comme un docu-fiction. Et c’est surtout le chemin pris par les personnes faisant finalement appel à lui, et leur destin après avoir fait appel à lui, qui est intéressant.

Skeet, lis Ki-Itchi :mrgreen:

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Pour info, sachez que Ushijima fait partie des 6 nominés pour le 14ème Prix Osamu Tezuka.

Parmi les précédents lauréats, nous noterons Doraemon, Monster, Pluto, Au temps de Botchan et l’année dernière Le pavillon des hommes.

Ayé ! Je l’ai enfin lu !!!
J’ai eu du mal à m’y mettre mais une fois partie, c’était bon…
Il a fallu que je me replonge un peu dans l’histoire du salaryman, que j’avais un peu oubliée mais ça reprend vite !
J’avoue que j’ai trouvé ce tome assez optimiste par rapport à tout ce qu’on avait pu voir précédemment. Avec un petit coup de coeur pour la dernière histoire, celle du chauffeur de taxi !
Un moins tout de même : on a pas mal laissé de côté notre yamikin préféré dans ce tome 12 (chais pas, il me manque, je l’aime bien ^^ Aimerais-je les salauds ??).

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

J’ai trouvé ce tome très sympa à lire, d’autant qu’on a droit à une histoire complète. Mais plus que les dettes, plus que de montrer le pire de la personnalité des gens, Ushijima nous permet en suivant les aventures de nos endettés, de nous faire un constat brut, sans enrobage, d’un côté de la société japonaise. Difficultés des jeunes à trouver un emploi, notamment s’ils ne sortent pas d’une fac réputées, réinsertion difficile voir impossible pour les délinquants, laissés à eux mêmes, des nouveaux riches mis de côté par la haute société japonaise… Tout un tas de côtés sombres qui sont abordés, de manière éloignée et sans vraiment s’impliquer, et qui font finalement la force du titre. Alors même si ce n’est pas un chef d’oeuvre absolu, la lecture d’Ushijima est toujours très agréable pour moi et je ne peux que conseiller la lecture de cette série à part. 8/10.

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary