VELVET t.1-3 (Ed Brubaker / Steve Epting)

[quote]Velvet 01. Avant le crépuscule

Date de parution : 08/10/2014
ISBN : 978-2-7560-6212-9
Scénario : Ed BRUBAKER
Dessin : Steve EPTING
Couleurs : Elisabeth BREITWEISER
Série : Velvet
Collection : CONTREBANDE[/quote]

[size=200]LE SUJET SUR LA V.O.[/size]

Le site de l’éditeur : editions-delcourt.fr/catalogue/comics/velvet_01_avant_le_crepuscule

Elle commence très bien cette série. Brubaker livre un bon récit d’espionnage. Le personnage principal est intriguant, beaucoup d’action et de mystères. Epting quand à lui est au sommet de son art, les couleurs de Breitweiser sublime le tout.
Delcourt livre un très beau receuil. Pour chipoter je dirais juste que la jaquette est superflue.

Bref il me tarde d’avoir la suite

Comme tsouin, j’ai été conquis. Un bon petit polar bien dense avec des personnages hauts en couleurs et encore beaucoup de questions en suspens, et un Steve Epting en grande forme effectivement.
Moi la jaquette, elle est partie à la poubelle depuis le premier jour, tout comme partent à la poubelle les bandeaux publicitaires indiquant que telle série est fantastique selon le Nouvel Obs, et les étiquettes qui précisent que c’est la série du mec qui a fait une autre série qu’elle est bien (quand j’arrive à les décoller). Par contre, ça m’agace un poil, ces changements de dimensions d’un bouquin à un autre. Ca fait pas joli sur l’étagère.

La critique par Blackiruah est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

:frowning:

“c’est tellement bien qu’on dirait autre chose”

:frowning:

Si le rapprochement avec une fiction tv se justifie du fait de l’origine du projet et la construction de ces épisodes avec pré-générique, générique et épisode en lui-même, ce genre de phrase me chagrine par la hiérarchie qualitative qu’il sous-entends.

C’est à dire ?

Parce que personnellement, on a vraiment l’impression de regarder des story-boards abouties.

Il a aussi le droit de préférer les séries télé ou les films, hein.

[quote=“Blackiruah”]

C’est à dire ?

Parce que personnellement, on a vraiment l’impression de regarder des story-boards abouties.[/quote]

Tu sais que des dessinateurs font des story-boards aboutis pour de la BD aussi !? :mrgreen:

Je parlais pour les productions télévisuelles et cinématographiques XD

Delcourt a-t-il déja communiqué sur le second tome par hasard ?

Pas que je sache. Cela dis le deuxième volume sort en mai aux USA donc peut-être à la même date chez nous ou en juin

Beaucoup aimé mais le coté réaliste ne m a pas frappé (c est pas Queen and country dans mon esprit). Pour moi il y a un coté assumé de faire du James Bond ou plutôt du Miss Moneypenny et donc d avoir les codes de Bond.
D ailleurs complété par les effets génériques/prégénériques…
J ai plus en tête la séries Master Of Kung Fu de marvel dans les 70’s que Queen Adn Country ou Criminal.

Enfin je chipote sur une phrase. J ai adoré de toute façon :wink:

Alors je vais jouer les enquiquineurs (il paraît que je fais ça très bien), mais…

Ouais, c’est un personnage très bien. Mais comme je le disais plus haut, c’est un peu “ultimate Moneypenny”. C’est beaucoup plus subtil et moins machiste qu’une vision de virago en petite tenue qui est souvent le raccourci facile, mais Brubaker ne fait pas l’économie de scènes sexy à grand renfort de gambette qu’on recouvre de fin nylon (épisode 5) qui, au final, sont là pour séduire l’œil du mâle.
Après, sa force, c’est de faire le portrait d’une femme entre deux âges. Ça, c’est bien. Au milieu du jeunisme ambiant, quel bol d’air.

Alors personnellement (mais visiblement, je ne suis pas le seul), ce genre de remarque me hérisse un peu. Dans le sens où moi, quand je lis que “c’est réussi” parce qu’on a “l’impression de regarder une série TV”, je l’interprète comme “une BD qui ressemble à une BD, c’est moins bien”. Je sais bien que j’extrapole un peu abusivement, mais tout de même, j’y vois une hiérarchie de l’esthétique BD où, justement, la BD est au bas de l’échelle.
Et en ces temps où les éditeurs des grosses boîtes gèrent leurs BD comme des “wannabe movies” (moins d’onomatopée, pas de bulles de pensée, des cases cinémascope qui s’empilent comme des storyboards, des personnages qui ressemblent à des acteurs), ça me fait un peu mal au derche pour les dessinateurs qui font des dessins qui ressemblent à des dessins, pas de photos.

Alors moi, l’Epting moderne (on va dire, celui qui est passé par chez Crossgen et qui fait de jolis trucs léchés un peu raides), j’ai nettement plus de mal. Ouais, c’est très joli, mais c’est essentiellement de l’illustration un peu froide. Ses Captain America, je les trouve jolis à regarder mais pas tellement enlevés, et question narration, plutôt mou. Les scènes de baston sont bien souvent soporifiques.
J’ai un peu le même ressenti sur Velvet. C’est très chouette, mais assez figé. Dans le premier épisode, les pages de décors sentent le montage photo, la scène de balade sur le pont fait collage. Y a un côté “post Steranko d’énième génération” qui est assez joli, certes, mais pas super vigoureux.
Et aux gens qui trouvent le boulot d’Epting actuel formidable, j’ai envie de les renvoyer aux Avengers qu’il faisait il y a quoi, vingt-cinq ans, ou presque ? Là, dans le genre vigoureux, c’est épatant. C’est plein d’énergie, les plans et les découpages sont variés, les décors ressemblent à des images tracées avec des petites mains et pas collés sur le fichier informatique…
Je sais que je fais ma fine bouche (parce que Velvet, c’est vraiment bien, j’en conviens : les couleurs d’Elizabeth Breitweiser y sont pour beaucoup, conférant un côté structuré, artificiel, presque expressionniste, aux éclairages…), mais j’avoue que je suis moins sensible, pour rester dans l’univers brubakerien, à l’approche photographique de l’Epting actuel qu’au dessin au trait d’un Sean Phillips. Et pourtant, ce dernier utilise l’informatique pour ses décors, aussi. Mais il est plus roublard, il passe par la technique du calque informatique, et il redessine par-dessus. Et ça passe mieux.
Ça ressemble à un dessin, pas une série télé.
:wink:

Jim

Je suis entièrement d’accord avec Jim. Velvet c’est bien, mais pas le truc de ouf.

C’est vrai que t’es enquiquinant, Jim … nous rappeler que les Avengers d’Epting ont 25 ans, ça me donne un sacré coup de vieux ! (j’aurais plutôt dit 20 ans, mais c’est peut être parce que je me fie à mes souvenirs de VF …)

Je n’ai pas bien les dates en tête, mais j’ai l’impression que l’épisode avec le retour du Swordsman (donc, euh, #336, quelque chose du genre…) c’est grosso modo lors de mon arrivée à Paris pour mes études, soit fin 1991.

(Après vérif, le #336, c’est en plein milieu de l’arc bimensuel avec le Collector. C’était déjà du Harras / Epting, et c’est daté de septembre 1991 - donc la sortie doit être vers juillet 1991 - mais ça, je ne l’ai pas vu sortir en comic shops, j’étais pas encore arrivé. En revanche, l’épisode du retour du Swordsman, c’est le #343. Daté de janvier 1992, donc pour une sortie en novembre 1991. Et ça, c’est clair, je l’ai acheté à la sortie.)

Donc ouais, pas tout à fait vingt-quatre ans. Mais ça fait un bail, quand même.

Jim

Le début du run d’Harras (avec Kubert au dessin pour le premier épisode) c’est mon premier Strange acheté :blush:

(j’étais en 4ème quand Jim devenait étudiant :mrgreen: )

C’est dire si son run avec Epting au dessin m’a marqué. Ce qui est drôle c’est que, dans le courrier des lecteurs, les Vengeurs s’en prenait plein la gueule et je trouvais ca assez abusé compte tenu de ce que je lisais dans le même temps.

J’adorais cette période avec l’arc sur le Collectionneur, l’arrivée de Proctor, le trio amoureux Chevalier noir/Circé/Crystal, le travail sur Hercule, la Veuve Noire en tant que leader etc etc.

(bon va falloir que je récupère tout ça la prochaine fois que je vais voir mes parents moi)

J’aimais bien cette période du titre.
Ce run n’a pas encore été réédité ?

Quelques trucs comme “Galactic Storm”, si je ne m’abuse, mais jamais dans son intégralité.
Mais c’est clair que c’est une réédition qui aurait de la gueule, et pas qu’un peu : j’en suis très fan aussi, de cette période, et on est assez nombreux dans ce cas ici…

En vo Galactic Storm, oui, en VF rien du tout.