VENGEANCE (Joe Casey / Nick Dragotta)

[quote]100% MARVEL : VENGEANCE

144 pages/13,20 euros/en librairie seulement

Voici sans doute l"un des albums les plus surprenants de l’année. Vengeance est une sorte de crossover qui implique une foule de personnages de la Maison des Idées, tels que Magneto, Crâne Rouge, Bullseye, Miss America ou les Défenseurs.
La différence avec un crossover comme Fear Itself ou Civil War, c’est que tout ce que vous avez besoin de savoir sur cet évènement est contenu dans ces pages !
Un passionnant récit en 6 épisodes de Joe Casey et Nick Dragotta, dont les couvertures sont signées par un Gabrielle Dell’Otto particulièrement inspiré.

SORTIE LE 4 JUILLET. [/quote]

Liens :
Le site de l’éditeur: www.paninicomics.fr
La page facebook de l’éditeur: www.facebook.com/PaniniComicsFrance

du très bon matos avec des nouveaux persos intéressants que j’espère revoir dans les titres Marvel “classiques” et puis Nick Dragotta au dessin quoi, c’est tout joli.

Rien que ça honnêtement, ça fait envie.

Euh, non. C’est plutôt le fait que ce soit un gars comme Joe Casey à la barre, créatif et capable d’impulser des idées étonnantes, avec Nick Dragotta aux dessins qui peut motiver à l’achat, pas une énième accroche publicitaire promettant que cette fois-ci, promis-juré, il n’y aura pas besoin de lire 36 épisodes annexes pour pouvoir suivre l’histoire.

Pour le lecteur lambda, si.
Parce que ton dessinateur ou ton scénariste, il ne le connaîtra pas.
Savoir qu’il n’a pas besoin d’acheter 15 revues annexes pour comprendre l’histoire ou de faire un suivi pendant 6 mois où il ne se passera rien, c’est plus accrocheur.

J’espère que le lecteur lambda sera plus enclin à être curieux pour l’histoire en elle-même plutôt que pour son absence de connections avec d’autres. Et je ne vois pas pourquoi le lecteur lambda ne serait pas un minimum curieux pour découvrir des auteurs qu’il ne connait pas.

[quote=“Vik”]

Rien que ça honnêtement, ça fait envie.[/quote]

Ah bon ? Perso, l’accroche m’a laissé sur ma faim. Ca ne dit pas de quoi, ça parle, rien. Juste une promesse editoriale.
Reste les auteurs qui eux seuls ont attiré ma curiosité.

Les personnages cités aussi.

Ben parce que le lecteur lambda, y a des chances qu’il ne connaisse aucun auteur. Donc découvrir l’un ou l’autre … c’est peu ou prou la même chose. Donc le pitch et le côté auto-contenu a plus de chance de l’attirer que les noms des auteurs. Et encore, en général, j’imagine que c’est surtout par le nom d’un personnage qu’on vient pour la première fois à lire leurs histoires (pour les nouveaux lecteurs).

Ils ont adapté le navet de Morsay?

En même temps, ça donne quand même l’impression que Panini découvre le concept d’univers partagé.

Ce qui est cool, ici, c’est que Joe Casey réunit un peu tous ses concepts, tous ses personnages et tous ses runs depuis plus de dix ans chez Marvel pour s’amuser et faire mumuse dans l’underground métahumain et cosmique. C’est assez cool de découvrir ce Casey-verse finalement et étonnamment cohérent.

Heureusement que Urban Comics existe car je ne suis pas sur qu’auparavant Panini aurait édité cette mini.

quand même, je n’ai jamais eut aucun doute personnellement et je l’attendais avec une certaine impatience.

J’ai toujours envie d’aimer les bd de casey même s’il m’arrive d’être déçu (wildcats 3.0 ne débouche pas sur grand chose au final, ce qui est bien dommage vue le début)

euh, là, quand même, c’est pas tellement de la faute de Casey.
Parce que question concepts balancés et avancées à grands pas de la série, c’est un exemple formidable, Wildcats 3.0 : il apporte énormément au genre avec cette série.
C’est juste l’éditorial qui ne l’a pas suivi.

Jim

Je vois pas de rapport avec Urban là perso. Panini n’a plus DC à gérer, ils peuvent donc se concentrer sur d’autres mini-séries. Et personnellement, Urban me satisfait pas plus que ça pour le moment. Je suis pas fan de la séparation des lectorats kiosque/librairie et voir éditer en librairie des histoires qui sortent en même temps en kiosque … ben pour les lectorats exclusifs librairie ou kiosque, c’est bien. Pour le lectorat mixte, ça réduit le volume des sorties ou leur fait casquer plus.
Le cas pour Justice League, Green Lantern, Batman … du coup, j’achète rien en kiosque et rien en librairie …

C’est donc très bien que Panini édite cette série puisqu’elle ne parait pas en kiosque, que ce n’est pas une réédition comme on peut en avoir beaucoup en ce moment.

[quote=“nikohell”]

Je vois pas de rapport avec Urban là perso. Panini n’a plus DC à gérer, ils peuvent donc se concentrer sur d’autres mini-séries.[/quote]

Ce que, me semble-t-il, voulait dire le Vieux Tigre, c’est que Panini, pour conserver le volume d’activité qu’ils avaient avec DC, est amené à aller chercher des trucs qu’ils n’auraient peut-être pas pris jusque-là. Du moins, c’est ainsi que je comprends sa remarque.

Sauf que, comme on l’a dit mille fois, ils ne forcent personne à acheter.
Et l’autre idée, à savoir que ça réduit le volume des achats potentiels, c’est pas un mal, non ? Comme ça, on peut consacrer ce budget à autre chose, à un titre qu’on n’aurait peut-être pas essayé.
Non ?

C’est là que je ne te suis pas.
Si tu n’achètes rien, c’est que rien ne t’intéresse, donc que ce soit en kiosque ou en librairie ou les deux n’a rien à voir avec tes goûts.

Ou alors il faut comprendre que tu n’achètes rien parce que tu veux manifester ton mécontentement. Et là, j’aurais tendance à dire que tu passes à côté de lectures intéressantes, et que le plus lésé dans l’affaire, c’est toi.

En même temps, les rééditions témoignent de deux choses (entre autres) : du succès de certains titres, et de l’existence d’un public qui est en demande de ces rééditions. C’est aussi le signe que les produits kiosque ne sont plus trouvables (en partie parce que la presse n’en parle pas et que tout le monde passe à côté, en partie parce que les tirages sont réduits, s’épuisent et deviennent indisponibles), et qu’il y a une vraie séparation entre deux publics différents.
Ce qui ne peut qu’alimenter le moulin d’Urban, au demeurant.

Qu’il y ait plein de rééditions, ma foi… Moi, je m’en fous, si je préfère mes vieilles éditions, j’achète pas, si je me dis que ça va améliorer l’état, j’achète, mais en soi, je ne vois pas dans les rééditions une raison d’inquiétude sur le marché. Si j’aime pas, j’achète pas… Mais toujours est-il que je vois que ces titres créent du buzz, suscitent des commentaires et des articles, et, en bref, font vivre le marché. Ça me semble quand même très positif, quoi.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]
Parce que question concepts balancés et avancées à grands pas de la série, c’est un exemple formidable, Wildcats 3.0 : il apporte énormément au genre avec cette série.

Jim[/quote]

Je suis d’accord sur les premiers épisodes, tout comme je trouve qu’il avait déjà su apporter des éléments novateurs dans la série précédente, qui ne se limitait pas à une simple deconstruction du genre (déjà il introduit peu à peu les éléments qu’il présentera de façon unifiée dans la version 3.0).
Mais au final, les épisodes s’enchainent autour d’un statut co, qui, je trouve, est intenable avec les éléments nouveaux de la série. L’entreprise comme super heros (quelle idée géniale) ne peut stagner, n’est-ce pas, il faut toujours de la croissance et du profit :smiley:
Hors la série retombe rapidement dans du super heros finalement assez basique: sauver zealot, affronter la sororité, tout ça pour ça?

Tu peux développer, je ne suis pas au courant ?

Oui effectivement, j’ai peut être mal interprété l’apport d’Urban dans la discussion.

Je l’ai déjà expliqué ma position de consommateur. Si la politique éditoriale m’emmerde, j’achète pas. Si une série m’emmerde, j’achète pas.

Je explique avec un exemple ce qui me bloque avec Urban - bien que cela ne changera en rien la façon de faire :
Je veux suivre GLC et GL mais j’ai une préférence pour les beaux livres reliés ou même brochés. Je vais pas acheter le kiosque pour une série à lire mensuellement et relire les épisodes de GL que j’aurais déjà acheté en librairie (parce que le format m’intéresse plus). Comme tu le dis, ils ne forcent personne et donc je ne me force pas et je prends mes séries ni en kiosque ni en librairie mais en VO … Mais du coup, je soutiens pas l’édition française … (bouh c’est moche ! mais c’est économique aussi).
J’avais fait la même remarque sur Batman mais voir que sur toutes les revues kiosque, une des série se retrouve en librairie et que c’est potentiellement celle qui me botte (2 sur 3 - Batman/GL).

Après j’attends pas de changement de la part d’un éditeur avec mes commentaires lâchés sur un post dans un forum. Donc j’emploie l’arme qui marche, l’€. Point barre. Et je fais de même pour Panini depuis leur exil d’X-Factor de la revue kiosque Asto. Mes achats kiosque Panini ont drastiquement diminué depuis Bendis aussi, la revue Avengers est passé à la trappe (Cap ne m’intéressant pas, les Avengers non plus et Children Crusade, j’ai pris le TPB).

Concernant les rééditions, je trouve qu’actuellement Panini en fait beaucoup et parfois des trucs assez récents mais il est vrai épuisés. Là encore une fois, je m’en tape des autres et ne voit que ma position de consommateur perso. Ça ne m’intéresse pas et du coup j’ai tendance à acheter les editions originales de ces rééditions (Etat de siege fait figure d’exception entre les réédition HoM, Secret Invasion, New Avengers, New X-men … ). Faire traîner les intégrales X-men pour sortir la période Jim Lee-Claremont, c’était pas forcément nécessaire à mon sens. Rééditer le run de momo … ça ne me concerne pas je l’ai déjà acheté deux fois (kiosque et librairie - j’avais pas autant de principes à l’époque).

Enfin l’important dans mon post initial était que je trouve bien que cette mini-série sorte chez Panini dans ce format. Rien de plus.

J’ai été compris :smiley:

[quote]Et l’autre idée, à savoir que ça réduit le volume des achats potentiels, c’est pas un mal, non ? Comme ça, on peut consacrer ce budget à autre chose, à un titre qu’on n’aurait peut-être pas essayé.
Non ?[/quote]

Effectivement, vu l’afflux de titres, au lieu d’acheter à peu près tout. Je n’achète que les séries et/ou les auteurs qui m’intéresse vraiment. Donc, cela me guérit peu à peu de la collectionnite aiguë. :wink: