VENOM #1-4 (Al Ewing, Ram V / Bryan Hitch)

Je n’irai pas jusque là. Je penserais plus à des cases. Mais ce sont peut être des habitudes de dessin, comme le dit Jim.

Bon, un peu moins convaincu par ce deuxième épisode.
Par le choix narratif : on a laissé Eddie (ou du moins ce qui semble être Eddie, alors que, justement, le premier épisode avait posé des choses intéressantes sur les doutes que pouvait générer cette identité) pour se consacrer sur Dylan, donc rester sur Terre. Comme la partie cosmique était celle qui m’intéressait le plus, j’ai un peu soupiré.
Par la structure : on suit Dylan (et le lecteur n’est pas le seul à le suivre), au point que les images des cases sont reprises à l’intérieur d’écrans que regardent deux personnages, un politicien et un industriel, qui préparent leur plan, quel qu’il soit. Très bien, classique, mais un peu long. Les scénaristes remettent sur le devant de la scène Carlton Drake, personnage lié à la Life Foundation et apparu dans les Amazing Spider-Man de Michelinie et McFarlane (ce qui remonte à loin). Ils décrivent un complexe politico-industriel bâti sur la méfiance et la haine. Très bien là aussi, même s’il n’y a rien de nouveau. J’ai l’impression que c’est Ram V à la manœuvre, on retrouve les scènes de discussion qui permettent de donner une caractérisation et d’indiquer les enjeux, technique qu’il maîtrise dans Catwoman, mais qui demande de la place.
Par sa chute : le dernier tiers de l’épisode est consacré à une tentative, ratée, de capture par une troupe de choc (armée par la Life Foundation), et par la rencontre avec l’individu que Dylan cherche. Voilà : on nous annonce quelque chose, et ce quelque chose se produit. Pas méga palpitant.
C’est très bien fait, c’est pro, c’est carré, c’est équilibré et bien huilé, mais c’est un peu basique. Deux excellents scénaristes qui se contentent de mettre des choses en place. Avec un Bryan Hitch inspiré, mais sans génie. L’encrage d’Andrew Currie favorise un résultat assez proche de ce qu’il faisait il y a vingt ans sur Authority : propre, dynamique, pas trop photographique. J’aime beaucoup, mais j’ai là encore l’impression de ne rien voir de neuf.

Jim

1 « J'aime »

Oui, il s occupe du fils et ewing du père

Ils l’ont dit en interview ? Je me disais bien qu’ils avaient réparti de la sorte, et c’est frappant, en fait.
J’espère qu’ils ne vont pas alterner les épisodes de la sorte, mais plutôt mixer, comme ils l’ont fait dans le premier numéro. Parce que les aventures de Dylan, pour l’heure, ne m’emballent pas des masses.

Jim

Ça ressemble à la mauvaise idée, quasiment dès le départ, ce personnage.

Oui

D’après les crédits, il y a plus de RamV/Dylan que de Ewing/Eddie dans ce 1er arc (dommage).

Si, si j ai bien compris. Alternance

M’ouais.
Je trouve ça bien, carré, connecté à la continuité, plein d’idées, mais bon, y a un pan qui me branche moins que l’autre, quoi.

Jim

Prends un épisode sur deux.

Je soupçonne les cocos de préparer des tricotages entre les deux intrigues, donc le complétiste qui sommeille en moi va devenir maboul !
:wink:

Jim

Un complétiste n’est pas déjà maboul ?

Je confirme. Car je le suis. Et… pourquoi ne pas en être fier?

Tori.
PS : Et pour les complétistes :

1 « J'aime »

Où est la bd ?

Venom #3

(W) Ram V. (A/CA) Bryan Hitch
RATED T+
In Shops: Dec 22, 2021
SRP: $3.99

• As everything Dylan Brock has come to know and love unravels around him, he is beginning to realize a terrible truth: The VENOM SYMBIOTE is not a harmless pet, no matter how much it pretends to be one.
• It’s an alien. A dangerous, violent, often bloodthirsty alien. Whatever bond it had with Dylan’s father, Eddie Brock, special as it may have been…is gone. And Dylan might be soon too.

(W) Ram V. (A/CA) Bryan Hitch, Andrew Currie, Alex Sinclair (CA) Jonboy Meyers
The villainous LIFE FOUNDATION is back - and they have DYLAN BROCK DEAD IN THEIR SIGHTS! Led once again by the insidious Carlton Drake, the symbiote-hunting organization has larger ambitions than ever before, and with ARTHUR KRANE in the palm of their hand, they finally have the political leverage to make them a reality.
In Shops: Jan 19, 2022
SRP: $3.99