VENOM #1-6

82454db2b0049d51bce3a4962c87e9303b71ce88_2_650x999
*couverture à venir

VENOM 1
Bimestriel, 112 pages, 8,90 €
La Guerre des Royaumes fait rage : les armées de Malekith sont arrivées sur Terre et comptent bien la conquérir tout entière. Malheureusement, Eddie Brock n’est plus lié au symbiote Venom… Comment pourrait-il donc intervenir dans la bataille ? Quant au Spider-Man supérieur, il doit défendre San Francisco contre une menace mystique très ancienne… Et en invité d’honneur, le Docteur Strange !
(Contient les épisodes US Venom 13-14, Superior Spider-Man (2018) 4-6, inédits)
SORTIE LE 5 FEVRIER

La couverture :

82113034_10157773507479648_8216124325300797440_o

89586333_10157958588194648_2923636353520369664_o

VENOM 2
Auteurs : Bunn, Gage, Medina
Mensuel, 112 pages, 8,90 €
Venom affronte les troupes de Malekith ! Et le Spider-Man supérieur fait face aux Géants de glaces avec… les Avengers ?!
(Contient les épisodes US Venom 15-16, Web of Venom : Funeral Pyre et Superior Spider-Man 7-8, inédits)
SORTIE LE 1er AVRIL

Venom : Bunn prend le relais de Cates le temps de la Guerre des Royaumes. Alors, il y a une scène dans la série principale de l’évènement qui me donnait une idée de la direction prise potentiellement pour cet arc … eh bien, pas du tout. Ici, on a la même chose que pour d’autres mini-séries, c’est un Venom face à un ennemi habituel , les deux étant customisé façon Dieux Nordiques pour l’occasion. A l’instar de Simone sur Iron Man, Bunn prend quelques éléments (qu’il met de côté) pour faire le lien avec la saga de Cates, mais après, l’intrigue n’a également grand intérêt, et n’apporte absolument rien, contrairement à ce que j’espérais.
Ah, et blagounette : à un moment, il y a une astérisque et Panini donne pur référence … Venom 1. Au lecteur de deviner lequel, puisqu’on est déjà dans un numéro 1. Laughing

SSM : c’est marrant, mais après une série sur Kaine, sur Scarlet Spider, sur Spidey 2099 et celle-ci, je me dis que si le titre n’est pas tenu avec une idée forte, ou un vrai concept, ça ne peut pas durer et en plus, toutes ses séries se ressemblent. Surtout celles qui ont un ex ou presque vilain comme protagoniste. Los Angeles, San Francisco ou Las Vegas, tout ça importe peu, j’ai l’impression que les intrigues s’empilent et se ressemblent entre ces séries, malgré les quelques spécificités de ces différents « spidey ». Le mécanisme et le fonctionnement de ses séries est le même, quelque soit l’auteur (donc, on ne peut pas forcément parler de recyclage), visiblement. Donc, sans Parker, point de salut ? Faudra que je vois avec Miles …
(en plus, ici le style d’Hawthorne me semble moins s’y prêter que sur Deadpool).

J’allais te demander si tu avais aimé le combat contre terrax et en refeuilletant ce numéro je m’aperçois que c’est pandemonium le vilain et que j’en ai aucun souvenir alors que lu le mois dernier, c’est pas bon signe.

J’avais oublié le combat contre Terrax. :scream:

soyouz qui fait un concours de mémoire avec tsouin

On est mal barré.
Note à moi-même ne jamais faire équipe avec Soyouz :rofl:

Oui, possible que 1+1 fasse 0 avec nous ! :rofl:

1 J'aime

Le #2 sortira le 3 juin.

103940282_10158274356979648_9090847399444846847_o

VENOM 3
Mensuel, 112 pages, 8,90 €
Carnage sévit à nouveau et, cette fois, il est assez puissant pour faire trembler toute l’humanité ! Même en unissant leurs forces, Venom et Spider-Man ne parviennent pas à le neutraliser. Le Spider-Man supérieur doit quant à lui affronter une sérieuse crise d’identité…
(Contient les épisodes US Free Comic Book Day 2019, Venom 17-18 et Superior Spider-Man 9-10, inédits)
SORTIE LE 1er JUILLET

Venom : fin de la guerre des royaumes. L’interlude de Bunn n’aura pas été très intéressant (pas de sa faute, exercice imposé), cela dit, je pense qu’il a respecté le matériau laissé/souhaité par Cates et a tenté d’en faire quelque chose.
Ensuite, épisode de transition de Cates, avec un Eddy qui n’a plus son costume et qui agit comme s’il avait encore, comme si son influence était encore bien présente. J’aime bien le dessin un peu sale d’Albuquerque, ça s’y prête. Après, j’attends surtout de savoir ce que va donner Absolute Carnage.

WoV : épisode centré autour de Mania … c’est pas mal quand même, parce que même si on se fout du perso, la tension ressentie par le perso est bien retranscrite je trouve.
Et les dessins s’y prêtent aussi.

SSM : il est très sympa ce diptyque. J’en attendais rien, et cette rencontre avec les WCO est assez savoureuse au niveau des dialogues. Alors, des persos sont insignifiants, la majorité ne sert que pour faire la réplique à Octo-Spidey, il y a pas mal d’invité, mais c’est plutôt bien fait et rigolo (Gwenpool est très supportable, une série d’équipe lui convient mieux). Et Gage s’en sort particulièrement bien au niveau du scénar’, c’est plutôt malin. j’ai pas aimé les premiers épisodes de la série, mais ces deux-là, je m’en souviendrai.

Par contre, y a un truc que je n’ai pas compris : dans l’édito de fin, Panini parle de 3 numéros pour Absolute Carnage, mais évoque que 2 bimestriels … y aura un hs ou un truc comme ça ?

Il y aura aussi du Absolute Carnage dans Venom

Ok … je viens de comprendre, vu ce que tu me dis. J’ai dû oublié qu’il y aurait un mensuel appelé Absolute Carnage.
Je dois mal lire le Panini, parce qu’en relisant, je percute toujours pas, même en sachant cela.

Pour ceux qui veulent lire absolute carnage, commencez par le FCBD 2019 et web of venom dans venom 3 puis allez lire absolute carnage 1 et 2 avant de revenir lire venom 17 et 18 dans venom 3.
Première partie sympatoche, surtout graphiquement, Stegman envoie du lourd. Niveau scénario c’est pas le récit de l’année, mais pour l’instant Cates s’en tire pas trop mal vu le casting. A voir sur la longueur.

Dommage que Superior spider-man s’arrête le mois prochain, elle me plaisait bien cette série. Le cliff de cet épisode est très intéressant. J’aurais bien voulu voir ce que Gage avait prévu.

Absolute Vodcarnage : bon, voilà les explications du pourquoi du comment que j’avais cru que j’avais encore oublié ce qui s’était pensé dans les épisodes précédents. C’est qu’ils étaient les épisodes du mois d’un autre mag. Bon, Panini donne un mini-guide de lecture dans un mag, mais pas dans l’autre. En soit, pas grave, mais guère logique.
Bon, alors après une intro du FCBD (payante donc), voici l’intro de Scream, toujours pas Bunn et toujours aussi peu intéressante. Ensuite, on passe à la série qui narre ce qui se passe entre l’Ultimate Mister Fantastic (étonnant que lui résiste encore et toujours à l’envahisseur éditorial, puisque Miles a lui été bouté hors de tout ça) et les deux mômes (le fils de qui vous savez et le petit fils de qui vous savez aussi, mais un autre), et je dois dire que c’est presque ça le plus drôle, notamment au niveau des dialogues. Voilà un perso dont le mélange « sadisme / un brin d’humanité » peut être un peu rigolo (en fonction des situations). Sinon, le reste est assez classique, mais l’ensemble se tient pas mal (si ce n’est l’odorat des chasseurs qui est à variation idéale pour le scénar’)

SSM : alors ces deux épisodes n’ont pas une intrigue flamboyante de prime abord, mais ils enrichissent sacrément le perso. C’est pas mal du tout. Bon, après, je me doute que ça va être utilisé pour mettre un peu de pathos, mais c’est plutôt bien amené et assez logique tout de même. Et l’intrigue rattrape un truc qu’on avait senti venir (mais qui vient de ressortir du frigo) du temps de Spiderverse. A voir ce que ça va donner en terme de confrontation de cerveaux et d’ego, mais du coup, je suis curieux et je trouve que Gage arrive à faire quelque chose d’intéressant avec ce perso, ce que je ne pensais pas du tout suite au mag précédent.
par contre, aussi bien Hawthorne, j’aimais bien sur Deadpool, là, au contraire, c’est pas trop ma came.

soyouz qui ferait bien mieux de se souvenir de ce qu’écrit tsouin.

107569355_10158360206834648_5579705757757436541_o

VENOM 4
Auteurs : Cates, Gage, David, Brisson, Coello, Frigeri
Mensuel, 112 pages, 8,90 €
Absolute Carnage impacte bien évidemment la revue du célèbre symbiote ! Venom mais aussi Ghost Rider sont au centre des épisodes de ce mois, mais vous pourrez également savourer l’avant-dernier épisode de Superior Spider-Man.
(Contient les épisodes US Venom 19, Absolute Carnage: Symbiote Spider-Man, Absolute Carnage: Symbiote of Vengeance et Superior Spider-Man 11, inédits)
SORTIE LE 5 AOÛT

118389781_10158491233274648_64792101384270138_o (1)

VENOM 5
Auteurs : Cates, Gage, Ewing, Coello, Andrade
Mensuel, 112 pages, 8,90 €
Absolute Carnage ! Un crossover chasse l’autre : alors que l’évènement continue de chambouler la vie de Venom, et va jusqu’à impliquer l’Immortel Hulk, nous découvrons le prélude à la saga Ravencroft qui viendra ensuite. En plus : La fin de la série Superior Spider-Man !
(Contient les épisodes US Venom 20, Absolute Carnage: Immortal Hulk, Ruins of Ravencroft: Carnage et Superior Spider-Man 12, inédits)
SORTIE LE 2 SEPTEMBRE

Conclusion d’absolute carnage pour venom. Cet arc ne m’aura pas convaincu.
Tieri livre un récit sur les origines de ravenscroft, dans l’idée ca m’a rappelé celle sur le club des damnés avec adlar y’a quelques années ( décennies) sans en avoir la même saveur. A voir sur la longueur si je deviens plus clément.
La bonne surprise de ce numéro, c’est l’épisode de hulk par Ewing qui gère très bien les contraintes éditoriales pour livrer un numéro à la hauteur de ce qu’il fait sur la série régulière.
Pour finir Gage livre la conclusion à sa série sur doc octopus. J’aimais beaucoup ce qu’ils ont racontés avec Hawtorne, j’en aurais bien repris une douzaine. J’espère que le mag va pas trop chuter en qualité suite à cet arrêt.

119935378_10158545726844648_4762443042852969049_o

VENOM 6
Auteurs : Cates, Tieri, Chapman, Bagley, Unzueta
Mensuel, 112 pages, 8,90 €
Point d’entrée parfait pour les nouveaux lecteurs après Absolute Carnage avec le lancement de Venom Island ! En plus, le début d’une nouvelle mini-série consacrée à Scream et un nouveau one-shot, prélude à l’événement Ravencroft, cette fois consacré à Dents de Sabre.
(Contient les épisodes US Venom 21-22, Scream: Curse of Carnage 1 et Ruins of Ravencroft: Sabretooth, inédits)
SORTIE LE 7 OCTOBRE