VILLA TOSCANE (Greg Newman / Michel Crespin)

Discutez de Villa Toscane

Vieillard reclus dans un établissement médical, Pascal est bien décidé à ne pas abandonner ses recherches. Il parvient à convaincre son infirmière, Théandra, de l’aider à rouvrir son laboratoire, où il pourra finaliser son sérum d’immortalité, qu’il l’invite à partager avec lui. Mais celle-ci n’a qu’une exigence, qu’une troisième dose soit concoctée pour son amant Colin. Bien entendu, les choses ne sont pas aussi simples…

Couv_78764

L’histoire éditoriale de Villa Toscane est à la fois longue et un peu tragique. Prévu pour la collection « Histoires et légendes » du Lombard en 1992, l’album est annulé à la suite de l’arrêt de celle-ci. Il sommeille pendant un temps dans les tiroirs, jusqu’au décès de Michel Crespin, le dessinateur, qui disparaît en 2001.

Les planches sont retrouvées à l’occasion d’une exposition à Angers, et le projet refait alors surface, trouvant finalement sa place dans la collection Futuropolis. Ainsi que la préface le fait remarquer, deux cases restent vierges de toute couleur, sans que personne ne sache s’il s’agit d’un oubli ou d’un choix.

Les planches, magnifiques de couleurs chaudes et pastel, sont signées par les deux auteurs. On y trouve donc le véritable nom de Greg Newman, à savoir Philippe Aubert, apposé en bas de chaque page.

Jim