WARRIOR NUN (Saison 1)

Une jeune femme d’une vingtaine d’années se réveille à la morgue, vivante, avec un artefact implanté dans le dos. Elle découvre qu’elle est maintenant membre d’un ordre ancient qui s’est donné pour mission de combattre les démons sur Terre.

D’après le comic-book Warrior Nun Areala, publié par Antarctic Press.

CREATEUR

Simon Barry

DISTRIBUTION

Alba Baptista, Tristan Ulloa, Toya Turner…

INFOS

Série américaine
Genre : fantastique
Diffusion : 2 juillet 2020 sur Netflix
Format : 10 x 42 mn

Un poisson d’avril ?

1 J'aime

Le créateur de Continuum. Je vais regarder d’un oeil. :wink:

En gros ils adaptent tou et n’importe quoi et ils regardent si ça fonctionne. C’est une drôle de politique franchement, non ?

C’est vrai que depuis qu’ils n’ont plus les Marvel, ils ratissent large pour leurs adaptations de comics. Je sais que c’est encore un peu tôt mais je vois bien celle-là du côté de celles qui s’arrêtent au bout d’une saison, comme Daybreak, V-Wars et October Faction

toutafétiéri

En matant le trailer, non en fait.

Mince, me suis trompé. Seconde saison, il y aura…

C’est ce qu’ils ont toujours fait. Rien de nouveau en fait. La politique de Netflix c’est de produire un maximum puisque, du fait de la nature même de leur choix de diffusion (tout une saison d’un coup), une oeuvre a une durée de médiatisation très courte. C’est pour cela qu’ils signent des chèques en blanc pour tout et n’importe quoi. Pour avoir du matos à proposé très régulièrement afin de justifier l’abonnement.

Je vois…

Oui, ils favorisent la quantité plutôt que la qualité, pour avoir un effet de masse, et un catalogue conséquent et régulièrement augmenté.

Tori.

D’accord avec Tori?
Après, cette série se regarde, contrairement à V-Wars ou October Faction.

Surtout qu’ils perdent régulièrement une partie de leur catalogue avec la montée des divers service de streaming. Ils ont perdus Disney puis 20th Century, puis Warner…

Oui au final on a trouvé ça pas mauvais

Ca c’est quelques choses qu’ils avaient anticipé depuis quelques années. C’est un des deux nerfs de la guerre, avoir sa production propre servant de produit d’appel. Par contre là où ils sont mal par rapport à un Disney ou Warner c’est qu’ils n’ont pas de série ou film de catalogue justifiant le fait de rester abonné.

(c’est là où Disney + est le plus puissant)

Alors pour moi non car j’ai passé les 10 ans et Disney+ plus ne propose pas de films au de la de cet âge sauf les Marvel. Les films fox adulte avec notamment les armes fatales et autres sont sur Hulu la plateforme adulte de Dinsey +. Tu as si tu es aux states d’ailleurs moyen de combiné les 2, mais pour un montant plus cher que ce que fait Disney +, en france tu peux pas. C’est un soucis pour moi.

Je ne suis pas d’accord, il y a de très bonnes séries sur Netflix que je peux regarder de nouveaux, House of Cards, Orange is the new black, Son of Anarchy qui est chez eux je regarde une fois par an…

Je ne parle pas de bonne série que toi, moi ou tata michu peuvent aimer, je parle de série de patrimoine, à la popularité immense et qui ont un impact durable et certains sur le spectateur. Aussi bien que puisse être Orange is the New Black ou House of Zzzzzzzz (SoA n’est pas une série Netflix) ils ne jouent pas dans la même catégorie qu’un Friends, qu’un Simpsons, un Senfield ou un L&O.

Netflix ne possède pas en soi (et à mon sens n’aura probablement jamais, du fait de sa nature même de diffusion incapable de créer un rapport intime avec le spectateur sur un long terme) de série comme celles que je cite et c’est pourtant une des deux clés primordiale, celle qui fait rester un abonné quelque soit le catalogue de nouveauté.

Je comprends ce que tu veux dire, maintenant je pense que seul le temps le dira. Mai je pense qu’ils ont quelques séries qui peuvent passer l’épreuve du temps.

Oui mais justement à l’heure d’aujourd’hui où le consommateur ne cesse de vouloir de neuf et de surconsommer, n’est ce pas la bonne méthode de produire justement à tout va ?

Je n’y crois pas du fait de leur modèle économique et de diffusion qui justifie :

  • De lancer un maximum de série mais de ne pas les pérenniser dans le temps pour ne pas avoir à payer de royalties aux créateurs (donc on ne dépasse pas les 4 saisons de manière générale)

  • De faire des diffusions d’un bloc et non hebdomadaire. De fait une série à une durée de vie médiatique et populaire bien moins importante.

Les grandes séries populaires se caractérisent par leurs durée et par le fait qu’elles sont diffusée de manière épisodique. On crée un rendez-vous et cela est primordiale pour créer un lien avec le spectateur. Ce genre de lien, tu ne l’a pas avec une série lancée avec tous ses épisodes et remplacé au bout d’un mois ou deux par la nouvelle série trop tendance.