WEST SIDE STORY (Steven Spielberg)

J’ai bossé tard ce soir-là. Et j’ai laissé la télé sur la même chaîne (je rappelle que ma femme a tenté de regarder Gna Gna Land).
Musicalement, c’est vraiment bien, quand même, cette version originale de WSS. J’en doutais pas, mais je l’aime bien. Et donc en bossant, le film est pas mal passé (je ne suis pas allé au bout, j’avais école le lendemain)

Je suis tombé hier soir sur un docu consacré aux coulisses de la comédie musicale et du film, et au parcours de Bernstein. Très sympa. Un peu survolé, mais avec des interventions vraiment passionnantes.

Jim

Parmi tous les trucs qui m’ont fait vibrer dans le film du début à la fin (et c’est peu dire) je met la mise en scène de ce morceau tout en haut, tant elle montre à la fois l’hommage à un réalisateur dont il est le descendant et un démarquage impressionnant. Rien que le fait que d’en faire une chanson où les femmes partent du haut de l’immeuble pour se retrouver dans la rue là où l’original nous les montrer sur le toits me parait renversant (sans compter la prestation d’Iris Menas qui arrive à faire jeu égal avec Rita Moreno).

Le film de Wise est un film aérien, un ballet qui élève ses personnages jusqu’à la chute finale, le film de Spielberg lui est un constant rappel de l’échec programmé à toute tentative de sortir de la misère. Chaque scène ou plan voit quasiment des gens de l’ombre ou des bas-fonds tenté de s’élèver pour être tiré vers le bas l’instant d’après. C’est fascinant comment le film reprends tous les grands moments de l’original (et de la pièce of course) tout en nous donnant le sentiments de rester cloué au sol.

Terrible. J’ai enfin pu le voir hier (aucun séance VO en sortie nationale dans ma ville, heureusement on la programmé cette semaine au taf) et je fus capté dès le plan d’ouverture jusqu’à la fin. Pas sans défauts (mais ce fut les mêmes pour ma part avec le film de Wise) mais un réel enchantement et la confirmation du talent d’Ansel Elgort

Rachel Zegler, tu veux dire ?

Jim

Même pas.

Je voulais écrire Ariana DeBose :sweat: