WESTWORLD (Saisons 1-3)

Le parc d’attraction Delos, qui propose à ses visiteurs de se retrouver à l’époque de leur choix entourés par des robots à l’apparence humaine, va de nouveau rouvrir ses portes…et dans cet environnement contrôlé, rien ne peut aller de travers. Enfin, c’est ce que précise la brochure…

Après commande d’un pilote par la chaîne HBO, la société Bad Robot de J.J. Abrams développe actuellement un remake télévisé du film de science-fiction Westworld (Mondwest en V.F.), la première réalisation pour le cinéma de feu le romancier Michael Crichton.
Sorti en 1973, Westworld réunissait entre autres Yul Brynner (dans son attirail des 7 mercenaires), James Brolin et Richard Benjamin.

Le projet a été confié à Jonathan Nolan (Person of Interest) et Lisa Joy (Burn Notice). Nolan réalisera également le pilote.

Parmi les premiers rôles, on retrouve James Marsden (Cyclope dans X-Men), Anthony Hopkins, Evan Rachel Wood (The Wrestler, Charlie Countryman), Rodrigo Santoro (Xerxès dans 300) et Jeffrey Wright (le Felix Leiter des Bond de Daniel Craig).

Diffusion prévue (pour le moment) en 2015…si HBO donne suite au pilote bien entendu.

En attendant, voici la bande-annonce du Westworld/Mondwest de 1973 :

Ed Harris sera L’Homme en Noir, le principal méchant de Westworld.

[quote=“Le Doc”]
Le projet a été confié à Jonathan Nolan (Person of Interest) [/quote]

Aïe.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]

[quote=“Le Doc”]
Le projet a été confié à Jonathan Nolan (Person of Interest[/quote]

)

Aïe.

Jim[/quote]

Et Jonathan Nolan ne s’arrête pas là puisqu’il planche aussi sur une adaptation en série télé (et toujours pour HBO) du cycle de Fondation de Isaac Asimov.

[quote=“Le Doc”]
Et Jonathan Nolan ne s’arrête pas là puisqu’il planche aussi sur une adaptation en série télé (et toujours pour HBO) du cycle de Fondation de Isaac Asimov.[/quote]

“Aïe”, format Pierre Richard armé d’une tronçonneuse.

[quote]Diffusion prévue (pour le moment) en 2015…si HBO donne suite au pilote bien entendu.
[/quote]

Première saison commandée par HBO…avec une diffusion repoussée en 2016.

Premier visuel :

Ah tiens, le clone norvégien de Nicole Kidman.

Jim

Nouveau visuel : Ed Harris succède à Yul Brynner dans le rôle du pistolero, L’Homme en Noir.

Harris à l’air de prime abord convainquant, alors que pourtant dans le genre western, Appaloosa ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable (tiens ça me donne envie de revoir Abyss).

Hors sujet, mais en lisant cela, je me dis que je dois impérativement reprendre là où j’en étais de la “Tour sombre”.

4 nouveaux visuels :

Anthony Hopkins ! Sacré casting, et c’est toujours de voir Ed Harris, toujours trop rare à l’écran.

Le premier teaser :

La bande-annonce :

youtube.com/watch?v=eX3u0IlBBO4

La diffusion débutera en octobre.

youtube.com/watch?v=0zZcBv0gPK0

youtube.com/watch?v=gvu9F18uRHo

Je n’avais plus trop repensé à ce show depuis son annonce, mais là à voir les trailers je me dis que j’ai vraiment hâte de voir ce que ça donne. L’univers de “Westworld” a largement de quoi fournir la matière d’un récit au long cours, sans problème (je suis très fan du film de Crichton, perso).

Le premier épisode est sorti. Et non seulement cet épisode pilote est bon en soi (ça se regarderait presque comme un film à part entière), mais le potentiel que ça laisse deviner est tout simplement énorme.

En première lecture, on sent le cousinage avec les thèmes d’un Jurassic Park adapté du même Crichton, la vie trouve toujours un chemin, le cirque de puces, etc. Avec le niveau du casting et des décors, y a déjà de quoi faire une saison de dix épisodes de très bonne tenue.

MAIS…

S’ils osent jouer à fond la carte des jeux de répétitions et variations avec les “hôtes” pris dans leurs boucles narratives et leurs paroles préprogrammées dans un espace en huis-clos (si large soit-il), on peut même avoir quelque chose de franchement original au-delà d’un blockbuster très efficace. Et l’histoire a été pensée pour durer cinq saisons, avec une fin déjà écrite. Ce qui signifie – d’une part – qu’on peut donc espérer que sur une telle longueur, ils ont des développements en réserve au-delà d’une simple histoire d’automates qui dysfonctionnent, et – d’autre part – qu’on devrait éviter le syndrome J.J. Abrams en roue libre, “l’important c’est le mystère et on aura bien le temps (ou pas) d’imaginer la solution dans quelques années quand les fans et les producteurs deviendront trop nerveux”.

J’ai franchement envie d’y croire.