WONDER WOMAN #750-759 (Steve Orlando, Mariko Tamaki / collectif)

Le #759 verra l’arrivée d’une nouvelle équipe créative : la scénariste Mariko Tamaki (Hulk, X-23…) et le dessinateur Mikel Janin (Grayson, Batman…).

La couverture de l’épisode par David Marquez :

Bonnes nouvelles.
Mikel Janin a un style un peu figé mais très solide.
Et j’ai beaucoup aimé Mariko Tamaki sur Hulk (ou She-Hulk ? je ne sais plus) et X-23.

Beaucoup disent du bien de son Supergirl : Being super!

Une équipe qui a de la gueule quand même.

Etudes du personnage par Mikel Janin :

ETbQVV8XkAEuwhh

Alors ça j’aime vraiment beaucoup !

Souvent la colorisation au dessus des traits de Janin donne un aspect « papier glacé » et « figé ».

Là c’est très intéressant. :wink:

Just when she thought her troubles were over, Wonder Woman is thrust into a new adventure that takes her out of this world! Princess Maxima, the former ruler of the planet Almerac, has crash-landed on our hero’s doorstep and is desperate for her help. Maxima’s people are victims of a vicious lie, and only the truth she’s discovered will set them free. With Wonder Woman by her side, can she retake her throne and bring back the planet’s peaceful matriarchal society? Back on Earth, there is no peace…only Warmaster! The vengeful villainess has obtained a weapon of mass destruction that can wipe out the Amazons for good!

Written by : Steve Orlando
Pencils : Gleb Melnikov, Max Raynor
Inks : Gleb Melnikov, Max Raynor
Colored by : Romulo Fajardo, Jr.
Cover by : Brad Anderson, Danny Miki, Robson Rocha
Page Count : 24 Pages
Release Date : March 25 2020
Age Rating : 12+ Only

Source : www.adventuresinpoortaste.com

“The Four Horsewomen” part one! Paula Von Gunther, a.k.a. Warmaster, has assembled her four horsewomen…and now she’s out for Wonder Woman’s blood! Plus, Diana is put on trial for the sins of the Amazons! Is it all just lies, or is there really a horrible secret the Amazons have kept from their own champion?

Written by: Steve Orlando
Art by: Jesús Merino, Vicente Cifuentes, Romulo Fajardo Jr

U.S. Price:
3.99
On Sale Date:
May 19 2020

Source : www.dccomics.com

(W) Steve Orlando (A) Jesus Merino, Vicente Cifuentes, Danny Miki, Romulo Fajardo Jr (CA) Robson Rocha ((CA) Mikel Janin
With Wonder Woman down, the Four Horsewomen are victorious-and now they set their sights on the rest of the Amazons! Can anyone stop Warmaster from delivering ultimate vengeance upon Wonder Woman’s family?
In Shops: Jun 03, 2020

Source : www.dccomics.com

WONDER WOMAN #757

Written by: Steve Orlando.

Art by: Jesus Merino, Vicente Cifuentes.

Covers by: Robson Rocha, Danny Miki, Olivier Coipel.

Description: Warmaster’s plot to destroy Wonder Woman’s family is nearly complete…but Diana has reunited with her former protege Donna Troy! Are the two of them enough to face the might of the Four Horsewomen? Or is the Age of the Amazons at an end?

Pages: 32.

Price: $3.99.

Available: June 16.

Source : www.comicscontinuum.com

Carlo Barberi est déjà annoncé aux dessins des #761 au 763. Ah, les comics bimensuels… :roll_eyes:

Je pensais que seul Batman restait bi-mensuel finalement avec Flash (au moins jusque la fin de l’ère Williamson).

WW-759-02-03-450

WW-759-04-05-450

Wonder Woman puts herself on the line to save Warmaster from an ancient power-the Phantom Stranger! But Diana is out of her depth, and the Stranger’s power knows no limit! Is our hero prepared to break eternal law to save her former friend? Or is the Circle of Eternity’s judgment exactly what Warmaster deserves?

Source : www.aiptcomics.com

It’s a brand-new day for Wonder Woman! As Diana starts to pick up the pieces of her life following her battle with the Four Horsewomen and her run-in with the Phantom Stranger, Man’s World has become more complicated to navigate than ever before. It seems everyone has a take on who Wonder Woman should be-some who look on her heroics with admiration, and some who lie in wait to seek revenge. A familiar threat is watching Diana’s every move, and now is the perfect time to strike…

Wonder Woman #759

Written by Mariko Tamaki
Pencils Mikel Janin
Inks Mikel Janin
Colored by Jordie Bellaire
Letters by Pat Brosseau
Cover by David Marquez
Release Date: July 28, 2020

Source : www.aiptcomics.com

Malgré mes prévenances envers Mariko Tamaki (l’expression « pavé de bonnes intentions » me vient en tête), et malgré, accessoirement, une couverture mochissime (et par ailleurs sans aucun rapport avec le contenu), j’ai quand même voulu « donner sa chance au produit », comme on dit, et j’ai jeté un œil sur ce début de run. Eh bien je ne dirais pas que j’en suis sorti renversé, mais jusque-là c’est pas si mauvais.

Pas sans défaut, non plus. Il faut, sans surprise, supporter une voix off lourdingue, aussi sentencieuse que déconnectée de ce dont il est question sur le reste de la page. Il faut aussi (ce n’est pas non plus une première), non pas repousser, mais faire complètement abstraction des limites de la suspension consentie d’incrédulité, les éléments les plus basiques des lois de la physique (déplacement dans l’espace, déroulement du temps, ce genre de choses) se trouvant ignorés (Wonder Woman qui s’élance, dans le sens de la longueur, par dessus une voiture en mouvement… pour atterrir à l’intérieur en arrivant latéralement par la fenêtre passager… puis qui… euh… se téléporte instantanément, apparemment, à l’extérieur ?). Enfin, à titre plus purement subjectif, j’avoue que je ne suis pas ravi du choix de l’antagoniste retenu.

Cela étant, j’ai apprécié (et ça m’a rappelé de bons souvenirs) de voir le numéro prendre le temps de suivre le personnage dans un contexte « terre-à-terre » / non super-héroïque. La petite voisine est pour l’instant plutôt sympathique. La visite au magasin d’ameublement fait sourire (…il faut accepter le présupposé que l’une des plus anciennes super-héroïnes de l’univers DC ne s’est jamais acheté un canapé depuis son arrivée dans le « monde des hommes », mais soit). La menace qui survient est présentée de façon suffisamment intrigante pour donner envie de lire la suite.

J’en serai donc au numéro suivant, on verra bien où ça mènera…

Un premier aperçu du #761 par Carlo Barberi :

Carlo Barberi sera là pour 3 épisodes. Et ensuite ce sera au tour de Steve Pugh…

« Oh, que vous avez un grand cou … »

Un bon début, oui.
Pas fou, pas original, pas renversant, mais maîtrisé, avec cette impression que Mariko Tamaki connaît, comprend et veut servir le personnage. Et dieu sait que ça fait longtemps que ce n’est pas arrivé, en fait.
Oncle_Hermes a tout dit : la scénariste prend son temps pour poser son personnage, avec une voix off un peu lourde mais qui « sonne » bien dans la description de scènes d’action. Mariko Tamaki évoque ainsi la puissance de l’Amazone, mais aussi son humanité et sa détermination. Pas original, mais efficace.
Je ne suis pas non plus passionné par l’ennemi choisi, l’évident Max Lord dont l’identité n’est même pas un mystère pour qui lit le numéro. Mais j’apprécie le fait de montrer Diana « au quotidien », avec sa douceur qui vrille en détermination brutale et directe dans son héroïsme, quand il le faut.
Ca démarre tout doucement, donc, mais ça démarre bien. Wonder Woman me semble comprise, intégrée et respectée, avec l’envie de la magnifier et de la traiter dignement. Exactement ce que les prédécesseurs n’ont… pas fait, en soi. Je mets Greg Rucka de côté, il m’a semblé en bout de souffle sur sa reprise Rebirth, mais avec le « minimum » pour proposer des épisodes agréables.
Je retiens surtout, aussi, un Mikel Janin en grande forme, avec des planches superbes, moins figées qu’avant, tout en force et en poésie. Et, bon sang, sa Diana est magnifique.

Un début lent, donc, mais un début maîtrisé et agréable.
Bouh, ça fait du bien, ici.