WONDER WOMAN #770-780 (Becky Cloonan, Michael W. Conrad / Travis Moore)

Le duo Becky Cloonan et Michael W. Conrad (les auteurs de Future State : Immortal Wonder Woman) sera aux commandes de la série Wonder Woman à partir du #770 prévu pour mars 2021.

La partie graphique a été confiée à Travis Moore, qui signe aussi les couvertures :

v55cpye9iMqkQXh3oad7si

Et j’adore la variante qui regroupe toutes les Wonder, certains ennemis et alliés

ww 770-variant cover

Espérons de bons épisodes, enfin.

ww770c

What. Is. Happening?! Wonder Woman just woke up in the middle of battle with rampaging hordes of mythological beasts bearing down on her! Not even the Princess of the Amazons can survive such an assault, but that’s okay—it’s just another day in Valhalla! The warriors here spend their days fighting and their nights drinking, and if they die in combat, they’ll be resurrected in time for the party. Strange, though, that no one seems surprised to see Wonder Woman in this crowd. It’s up to Diana to find out why things are going wrong in the Sphere of the Gods—and whether it has anything to do with what landed her in the Norse afterlife.

This bombastic adventure comes from the new creative team of writers Becky Cloonan and Michael W. Conrad (DC Future State: Immortal Wonder Woman) and artist Travis Moore (Nightwing)! In the backup story, the world may know her as Wonder Woman, but once upon a time she was just Diana of Themyscira, a young girl struggling through adolescence on the shores of a mysterious island. Brought to you by Eisner Award winner Jordie Bellaire and fan-favorite artist Paul Ganucheau, this new backup story will present an intimate look into the princess’s upbringing and the hidden secrets of her past.

Written by: Jordie Bellaire, Michael Conrad, Becky Cloonan
Art by: Paulina Ganucheau, Travis G. Moore

U.S. Price:
4.99
On Sale Date:
Mar 9 2021
Page Count:
40

ww7701

ww7702

ww7703

Je suis emballé.
Becky Cloonan & Michael W. Conrad proposent un épisode bien fichu, où une Diana perdue se réveille au Valhalla avec Siegfried, de la légende, qui lui explique les règles : se battre, mourir, festoyer, recommencer. Classique.
Sauf que Diana ne se souvient de rien hormis de son prénom, et découvre ensuite, par un ami animal, que Yggdrasil se meurt, et seule Wonder Woman peut le sauver. Et les signes se voient déjà, car Siegfried ne revient pas après sa mort, parce que les Valkyries disparaissent. Tandis que, en parallèle, entre chaque étape, Diana est sollicitée par une figure mystérieuse, a priori enchaînée, qui tente de lui rappeler qui elle est… même si c’est plus dur à chaque instant.
Et c’est bien, oui. C’est bien, parce que les deux scénaristes proposent un épisode solide, bien que classique dans son approche. Environnement exotique, mystère, éléments étranges, prophétie… oui, c’est très classique, mais ça m’a plu. Déjà, parce que l’ambiance du Valhalla colle bien à Diana, et surtout la voir à Asgard est une bonne idée. J’ignore si ça a été déjà fait, mais ça fonctionne bien, oui.
J’aime beaucoup en outre les dessins de Travis Moore, au trait fluide et dynamique, rond, et avec de très belles images. C’est très agréable à voir, à suivre.
En parallèle, on a une back-up de Jordie Bellaire et Paulina Ganucheau, où une jeune Diana tente de trouver une fonction sur Themyscira lors d’un anniversaire. C’est gentil, mais ça rappelle énormément le très beau récit Diana - Princesse des Amazones… en moins bien. Je suis sûrement trop marqué par cette BD précédente, mais là, ça fait copie ratée et poussive.

Ca ne gâche cependant pas une très, très bonne impression pour cette relance. Allez, j’y crois pour une vraie bonne reprise de la série !

Normalement, c’est sa maman qui aurait dû lui expliquer ça…

Bon, je vais un peu plus loin…

Tori.

1 « J'aime »

Eh eh eh …
(bon, moi, je ne vais pas rire que ça va arriver à la maison)

HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA

Jim

Pareil ! L’écriture, les dessins… tout sonne juste par rapport au ton résolument mythologique que les auteurs veulent donner à la série.

L’écureuil précise qu’Yggdrasil fait partie du Parlement des Arbres, c’est nouveau comme idée ? Quoi qu’il en soit, c’est bien vu !

Jamais entendu parler non plus.

Celui de la Caisse d’Épargne?

Wonder-Woman_7711-scaled

Wonder Woman’s adventures through the Sphere of the Gods continue as she embarks on a quest with the cunning Ratashok to search for answers. Something is changing the rules of the Norse afterlife, and it’s up to our hero to set things right. Now she must face warriors and beasts of mythic proportions, starting with the Nidhogg! Can our Amazon Princess survive this staggering serpent?

Meanwhile, in a seemingly simpler time in our hero’s life, a younger Diana continues her journey to uncover the secret behind the scriptures that hold the hidden history of Themyscira. Is she ready for the truth? Or will it change her perception of “paradise” forever?

Wonder Woman (2016-) #771

Written by Jordie Bellaire, Becky Cloonan, Michael Conrad
Pencils Paulina Ganucheau, Travis Moore
Inks Paulina Ganucheau, Travis Moore
Colored by Tamra Bonvillain, Kendall Goode
Cover by Tamra Bonvillain, Travis Moore
Release Date: April 13, 2021

Wonder-Woman_7713-scaled

Wonder-Woman_7714-scaled

La première bonne impression se confirme.
Becky Cloonan et Michael W. Conrad me plaisent beaucoup dans leur proposition d’une Diana amnésique, perdue au Valhalla, et qui enquête sur des phénomènes étranges. L’épisode est dense, généreux, avec de bonnes interactions locales, avec un Thor beubeu, un Odin troublant, l’écureuil sympathique (quoique…) et quelques références bien vues à la mythologie nordique (le serpent, l’aigle).
C’est bien, c’est fluide, le mystère avec les apparitions à chaque « mort » de Diana (quelqu’un, qu’elle ne voit pas bien, l’appelle pour qu’elle se reprenne) sont bonnes, et la rencontre surprenante avec Dr Psycho, qui vient sur Asgard car il aime l’ambiance virile est très, très bonne, surtout avec une super voix-off sur Diana.
Travis Moore propose en outre de très belles planches, pour une reprise vraiment intéressante et fluide. Quel plaisir de lire du bon Wonder Woman.
Bon, la back-up sur la jeunesse est sympathique, mais c’est du déjà-vu et Diana - Princesse des Amazones chez Urban Kids est bien mieux dessus.

Wonder-Woman-772-1

Wonder Woman may have outsmarted the beasts of Asgard for now, but nothing has prepared her for what’s to come. Diana’s darkest self has emerged as a new opponent, and she’ll need help from an unexpected ally whose connection to thunder has inspired many a tale: Thor! Can this god-and-demi-goddess duo find out what has disturbed the balance of things? Or are they doomed to leave everything, including their lives, on the battlefield? Find out as this Norse narrative continues!

And in the backup story taking place during the younger days of our hero, Diana must dive deep into the depths of Themyscira’s oceans to learn more about the mysterious manuscripts left to her. Little does she know, what lies beneath has many teeth and is dying to meet her. Beware the mighty megalodons and their appetites!

Wonder Woman (2016-) #772

Written by Jordie Bellaire, Becky Cloonan, Michael Conrad
Pencils Paulina Ganucheau, Travis Moore
Inks Paulina Ganucheau, Travis Moore
Colored by Tamra Bonvillain, Kendall Goode
Cover by Tamra Bonvillain, Travis Moore
Release Date : May 11, 2021

Wonder-Woman-772-3

Wonder-Woman-772-4

ça m’a l’air pas mal, graphiquement.

Mince je me suis dis la même chose… C’est pas bon signe ça ou alors Soy se bonifie :thinking:

T’es surtout un suiveur !

C’est quand même très, très sympa’, tout ça.
Becky Cloonan et Michael W. Conrad s’amusent bien à jouer avec la mythologie nordique, en y envoyant une Diana paumée mais combative. C’est cool, bien référencé avec aussi un certain rythme : ça avance, et vite. On apprend que la fameuse aide de Diana est en fait Deadman qui doit la guider dans l’après-vie, mais « quelque chose » a fait qu’elle a fini dans la mauvaise zone.
J’aime bien l’aider, et l’utilisation de la mythologie nordique est fun. Travis Moore livre aussi des planches superbes, vraiment inspirées et prenantes.

Une très bonne reprise du titre, et j’espère que ça va se poursuivre !

Wonder-Woman-Cv773-min

All the treacherous roads of Asgard have led here…the fortress of the Valkyries! These deciders of death on the battlefield have grown tired of the ways of their world and have turned it upside down to remake it in their image. Can Wonder Woman broker peace between these mighty maidens and the men whose fate lies in their hands? This has the makings of a war our hero may never win!

Meanwhile, in the Themyscira of old, Diana puts her quest to find the missing texts on hold to visit with Magala, the oldest Amazon on the island. Shunned by her sisters, this keeper of the Well of Souls has secrets to share, and our young hero is there to listen!

Wonder Woman (2016-) #773

Written by Jordie Bellaire, Becky Cloonan, Michael Conrad
Pencils Paulina Ganucheau, Travis Moore
Inks Paulina Ganucheau, Travis Moore
Colored by Tamra Bonvillain, Kendall Goode
Cover by Tamra Bonvillain, Travis Moore
Release Date: June 8, 2021

Wonder-Woman-773-main-1-min

Wonder-Woman-773-main-2-min

Becky Cloonan & Michael W. Conrad concluent élégamment le passage en Asgard d’une Diana bien agréable à suivre, autant efficace et indéboulonnable que « humaine » et touchante dans ses relations avec les autres. Les petits traits d’humour (notamment dans sa relation avec Thor) ou d’émotion (dans ses liens avec Siegfried) sont bienvenus, et tout est agréable et fluide, avec un bon focus sur l’usure des Valkyries, lassées de devoir gérer le Valhalla si violent et si régulier.
Le propos est bon, dans l’air du temps (« marre de devoir ramener ces bourrins à la vie, sachant qu’ils ne nous remercient jamais et s’enfoncent dans la boucherie »), et pertinent. Travis Moore livre des planches très belles, très agréables à lire, avec de très beaux dessins.
Le final qui acte le retour de Diana dans une Olympe évidemment en difficulté est plus classique, mais je suis emballé par la proposition, la caractérisation et l’approche générale.

C’est bien agréable d’être content et pris par la lecture de Wonder Woman !