WONDER WOMAN #770-790 (Becky Cloonan, Michael W. Conrad / collectif)

wonderwoman782a

WONDER WOMAN #782

Written by: Becky Cloonan, Michael W. Conrad, Vita Ayala.

Art by: Marcio Takara, Skylar Patridge.

Covers by: Terry Dodson, Will Murai.

Description: Wonder Woman has been spotted in Sweden?! After narrowly escaping some deadly reflections of herself, Diana has made it to the resting place of Siegfried. In order to forge her new path forward as a hero, she needs to stop living in the past and sever her ties to the Sphere of the Gods. Little does she know, another ex is trying to get in touch with her…and it’s a matter of life and death! Meanwhile, in Bana-Mighdall, the Amazons make their final stand against a malevolent manticore!

Pages: 40.

Price: $4.99 (Variant, $5.99).

Available: December 14.

wonderwoman7821

wonderwoman7822

C’est bien.
Je suis circonspect sur l’idée d’une Diana qui affronte de mystérieuses Wonder Women, des copies qui s’effritent dès qu’on les touche. Mais la réalisation est bonne, vraiment.
Becky Cloonan et Michael W. Conrad réalisent un bon épisode, où Diana est vraiment en duo avec un très bon Deadman, étonnamment propulsé dans le titre et où il est très agréable à suivre. Les deux scénaristes gèrent intelligemment le casting secondaire, avec un jeu du chat et de la souris entre Diana et Steve, par exemple. Le subplot sur Dr Psycho est bon, le cliffhanger révèle le futur adversaire, qui ne me dit rien mais pourrait bien fonctionner.
Encore, les deux auteurs se concentrent sur Diana et ça fonctionne vraiment bien. Leur Diana est agréable à suivre, touchante et l’intrigue est prenante. Marcio Takara livre des planches réussies, avec une belle atmosphère, qui est bien travaillée. C’est plutôt joli et très efficace.
J’ai survolé la back-up sur les Bana-Mighdall, jolie mais pas prenante.

Je reste fan de la série !

As Wonder Woman soars across continents to save Steve Trevor, the evil force behind it all emerges! The doubles of our hero were only the beginning for Image-Maker and he won’t stop until Diana pays for what Janus has done. There are many victims of the villainess’s deadly rampage through the Multiverse and their wishes for revenge are now directed toward our Amazon Princess! Will she survive paying for the sins of another selfish deity? Meanwhile, in the world of the Bana-Mighdall, their oracle has seen a startling vision of doom! What could this mean for their relationship with their sisters on Paradise Island? All will be revealed!

Written by
Becky Cloonan, Michael Conrad, Vita Ayala
Pencils
Marcio Takara, Skylar Patridge
Inks
Marcio Takara, Skylar Patridge
Colored by
Tamra Bonvillain, Romulo Fajardo Jr.
Cover by
Terry Dodson, Rachel Dodson
Genres
Superhero
About Book
Page Count
33 Pages
Print Release Date
January 18 2022

Sympathique.
Becky Cloonan & Michael W. Conrad avancent leurs pièces et leurs personnages. Si Diana et Deadman affrontent les Wonder Women étranges, faites de reflets, issues du Image Maker, ses proches s’organisent. Wonder Woman recroise ainsi Etta mais surtout Steve Trevor, dans un moment simple mais très touchant. Dr Psycho envoie un étonnant et mystérieux Shining Knight contre elle, mais ce dernier s’allie finalement à Diana face aux Wonder Women… alors que la menace se rapproche d’Hippolyta elle-même.
Ca se lit bien. Je trouve qu’on a un peu perdu de l’intensité, du souffle de la première très bonne saga, mais les deux scénaristes s’en sortent bien. On sent qu’il y a une préparation, notamment via la back-up, aux futurs événements communs de la franchise. Mais l’ensemble demeure agréable, sympathique.
J’apprécie particulièrement les caractérisations, et notamment comment Diana polarise les personnages autour d’elle. C’est simple, beau et juste.
Marcio Takara illustre l’ensemble efficacement, dans un style travaillé que j’aime bien. Ca manque un peu de dynamisme, mais ça se lit très bien.

On n’a plus, pour l’instant, les grandes hauteurs du début, mais ça demeure très agréable à suivre.

Wonder Woman versus the Shining Knight?

As our hero seeks to stop the Image Maker, this warrior reveals his true intentions. But is he friend or foe? If Diana wants to save the world, she’s going to need all the allies she can get! Then, in our backup story, a plot to overthrow the Themyscirans simmers as Queen Faruka II plans to resume her rightful place among the Amazons.

Written by Vita Ayala, Becky Cloonan, Michael Conrad
Pencils Skylar Patridge, Marcio Takara
Inks Skylar Patridge, Marcio Takara
Colored by Tamra Bonvillain, Romulo Fajardo Jr.
Cover by Rachel Dodson, Terry Dodson
Release Date: February 15, 2022

Efficace.
Becky Cloonan & Michael W. Conrad achèvent efficacement leur saga contre le Maître du Monde-Miroir, qui créent plusieurs clones en verre de Wonder Woman. Celle-ci parvient à le vaincre avec l’aide du Shining Knight, envoyé par Dr Psycho mais assez honorable pour l’aider. Le Maître tente de convaincre Diana qu’elle n’est aussi qu’un reflet, de celle qu’elle a été ; mais Diana repousse ses illusions, car elle assume qui elle est.
Le duel avec Shining Knight est rapide, et Deadman révèle que le Shining Knight est Siegfried, manipulé par Dr Psycho mais désormais libre. Diana l’emmène se faire soigner, alors qu’Etta et Steve gèrent les dégâts. Diana est rappelée à Themyscira pour le futur crossover, alors que Dr Psycho organise Villainy Inc. avec une double en verre de Diana, pour commencer.
C’est efficace, oui. Ca manque du souffle de la première longue et très bonne saga, mais les deux scénaristes gèrent bien leur final, ici. Le Maître du Monde-Miroir est un peu grandiloquent, mais ça permet une bonne réflexion sur Diana, dont le retour n’est pas anodin. La révélation sur Shining Knight est un peu prévisible, mais ça reste mignon et efficace, encore.
Idem pour le final, avec Dr Psycho bâti comme futur grand super-vilain du run, ce qui ne me déplaît pas. On va maintenant se lancer dans Trial of the Amazons, alors que je passe outre les autres sagas… on va voir ce que ça donne, mais je suis intrigué.
Marcio Takara livre de bonnes planches, avec une belle atmosphère et quelques belles images.

La série garde un bon niveau, et je suis curieux du crossover !

“Trial of the Amazons” part three! After the death of one of the Amazons’ own, Diana has decided to take matters into her own hands and use her Lasso of Truth to find the murderer. As the island’s attention turns to the Contest at hand, our hero fights back against tradition to make sure justice is served. But one Amazon stands in her way…Queen Nubia? Plus, a new adventure of young Diana!

Written by: Becky Cloonan, Michael Conrad, Jordie Bellaire
Art by: Rosi Kämpe, Paulina Ganucheau, Tamra Bonvillain, Jordie Bellaire

U.S. Price:
4.99
On Sale Date:
Mar 15 2022
Page Count:
40

Et ben, c’est poussif et creux.
Becky Cloonan & Michael W. Conrad s’en sortent un peu mieux que Nubia and The Amazons #1 ou le one-shot de lancement de cet événement. Mais à peine.
On a ici la suite des rebondissements, avec Diana toute fâchée par la mort de sa mère (ce qui se comprend), et veut passer tout le monde au Lasso de Vérité. Mais Nubia refuse… parce que, en fait. Parce que les Bana-Mighdall grogne sur l’utilisation des cadeaux divins, et parce que Nubia préfère les résultats d’une enquête (confiée à Cassandra Sandsmark ; bien sûr). Diana se fâche, parle avec une sorte de fantôme, puis erre alors que les championnes sont choisies pour participer au tournoi pour déterminer la future gardienne de Doom’s Doorway. Une porte qui se brise lors de l’enterrement d’Hippolyta alors que, le lendemain, les championnes sont choisies : Yara Flor pour les Esquecida, Philippus pour Themyscira, Donna Troy pour Bana-Mighdall (sans raison, comme ça)… et Diana, sans tribu, pour toutes les Amazones !
Bon, ça se lit. Mais ça peine quand même beaucoup. Les deux scénaristes essayent de gérer un événement poussif, aux rebondissements assez capilotractés (franchement, je ne comprends ni pourquoi Nubia refuse d’utiliser le Lasso, ni pourquoi Bana-Mighdall a cette championne). Tout ça est lourdingue, mal fichu et assez relou. Les deux auteurs font au mieux, mais ils galèrent et ça se sent.
Rosi Kampe illustre ça efficacement, mais sans briller. Ca se lit, il y a quelques bonnes images, mais ça n’épate pas et ce n’est pas franchement prenant.

Le chemin de croix se poursuit.

“Trial of the Amazons” part five! Tensions rise as the tribes compete with one another to determine the future of the Amazons. But a lot more than just glory is on the line—immortality is too! Little do they know, someone is pulling everyone’s strings from behind Doom’s Doorway. Who could it be? Find out in this jam-packed issue!

Written by: Jordie Bellaire, Michael Conrad, Becky Cloonan
Art by: Paulina Ganucheau, Rosi Kämpe, Marissa Louise
Cover by : Travis Moore, Paulina Ganucheau

U.S. Price:
4.99
On Sale Date:
Apr 12 2022
Page Count:
40

Le « meilleur » épisode d’un crossover piteux, en vérité le moins-pire tant ce numéro est basique.
Ici, Becky Cloonan & Michael W. Conrad montrent comment les quatre participantes du tournoi sensé déterminer la future gardienne de Doom’s Doorway se lancent, et sont armées. Les Esquecida donnent un arc et des flèches à Yara Flor, les Bana-Mighdall donnent une corde à Donna Troy, Themyscira donne un compas à Philippus et Diana, seule, prend une épée. L’arène s’écroule sur elle-même quand la race « cachée » de Themyscira attaque, tandis que des Amazones sont contrôlées à distance. Les participantes s’entraident dans le sous-sol, en vérité les catacombes, et repoussent une monstre dans Doom’s Doorway. Diana, troublée, reste derrière pour bloquer des gravats, alors que les trois autres fuient l’éboulement. Le chaos s’empare des Amazones.
Bon, ça se lit. C’est toujours mieux que les autres piteux numéros du crossover, car les deux auteurs s’en sortent plutôt bien ici. Mais cela reste très prévisible, très simple et même finalement très simpliste. Tout est téléphoné, « trop facile », déjà-vu et usant. Surtout que je tique clairement du choix de l’artefact par Diana, ça ne correspond pas à son discours et à ma vision d’elle.
Graphiquement, Rosi Krämpe et Becky Cloonan se partagent le numéro, dans des styles trop éloignés. Mais chacune livre une belle prestation et de beaux dessins.

Un épisode faible et basique, mais le « meilleur » du crossover. C’est dire.

Spinning out of Trial of the Amazons…What lies in the treacherous waters surrounding the island of Themyscira? Wonder Woman takes a deep dive into her culture looking for answers to Altuum’s claims of living in paradise before the Amazons ever arrived at the request of the gods. Could the legends told in her childhood all be lies?

Written by: Michael Conrad, Becky Cloonan, Jordie Bellaire
Art by: Emanuela Lupacchino, Wade Von Grawbdager, Tamra Bonvillain, Paulina Ganucheau, Kendall Goode
Cover by : Yanick Paquette, Jonboy Meyers

U.S. Price:
4.99
On Sale Date:
May 10 2022
Page Count:
40

Outch, ça se sent que le crossover Trial of the Amazons est passé : l’épisode renoue avec le meilleur du run, et ça fait plaisir !
Becky Cloonan & Michael W. Conrad reprennent la main, donc, et évacuent les conséquences, tout en revenant à leurs affaires. Nubia rappelle à Diana ses responsabilités envers le monde, Diana retrouve Altuum et découvre l’origine secrète de celui qui se disait « survivant » du premier peuple de Themyscira. Il s’avère que Altuum est une âme ramenée par les dieux pour combattre pour eux, avec d’autres. Sitôt leurs tâches accomplies, ils ont été abandonnés sur Themyscira, et Altuum a survécu pour voir les Amazones arriver. Rongé par le chagrin, envieux, il s’est forgé une illusion pour les haïr. Altuum semble se laisser mourir dans le naufrage de son sous-marin, après cette révélation. Dans le monde des hommes, Diana découvre que Siegfried est colocataire de Steve Trevor (!) qui semble avoir quelqu’un dans sa vie (!). Etta Candy révèle à Diana que Dr Psycho continue ses vidéos en ligne, avec notamment une commercialisation de lait « spécial », et de son livre « Man-ifest ». En vérité, Dr Psycho relance Villainy Incorporated avec plusieurs têtes connues, pour affronter Wonder Woman.
C’est très bien, oui. Becky Cloonan & Michael W. Conrad livrent de très bons moments sur Diana, que je « retrouve » pleinement ici, après un crossover lourd et long. Le subplot sur Altuum est évacué brutalement, et j’ai l’impression que les auteurs auraient dû / pu / voulu en faire plus, et notamment le coeur du crossover ; ça n’a pas été le cas, donc on dégage ! Ca surprend, mais ça se lit bien, et les caractérisations « en ville » sont très bonnes. La menace de Psycho est bonne, l’ensemble se lit avec plaisir.
Surtout, Emanuela Lupacchino livre de jolies planches, avec de beaux visages, de beaux dessins. Ce n’est pas son meilleur, mais c’est fort joli et sympathique.

Gros retour de qualité, et ça fait plaisir !

blob

As Cizko continues to build his forces, Wonder Woman discovers that she will not have to face the threat of this new “Villainy Inc.” alone. Diana is joined by friends old and new, including Steve Trevor and Etta Candy, now operating as agents of Checkmate, along with displaced Asgardian heartthrob Siegfried. But as Cizko continues to gain power and influence, will this be enough to stop the villain once known as Dr. Psycho, and uncover the dark nature of who is really calling the shots? Plus, a new chapter of the Adventures of Young Diana!

Written by Becky Cloonan, Michael W.Conrad, Jordie Bellaire
Art by Emanuela Lupacchino, Wade, Von Grawbdager, Tamra Bonvillain, Paulina Ganucheau, Kendall Goode
Cover by YANICK PAQUETTE
Variant cover by PAUL POPE
PRIDE variant cover by NICOLE GOUX
$4.99 US | 40 pages | Variant $5.99 US (card stock)
ON SALE 6/14/22

blob (1)

blob (2)

Sympathique, et bien dense, et bien cool.
Becky Cloonan & Michael W. Conrad retrouvent beaucoup de qualité et me redonnent du plaisir, maintenant que Trial of the Amazons est passé. Le crossover a vraiment été une purge, et il a surtout « coupé » le vrai bon run qui se déroule, ici (non sans piétiner le subplot sur le peuple installé sur Themyscira avant les Amazones).
Bref, ici, le duo de scénaristes continue la saga sur Dr Psycho et sa Villainy Inc., et ça se lit vraiment bien. Ils gèrent très bien leur casting, créent de très bonnes interactions entre Siegfried et Steve Trevor (j’en viens à me demander s’ils vont rester un duo de potes, ou aller plus loin). Diana est un peu « en dessous », mais ça se justifie par la perte de sa mère. Psycho attaque, tout le propos sur le masculinisme toxique est bon, l’ensemble est agréable et divertissant.
C’est fun, c’est dense, c’est rythmé, et ça me plaît. Emanuela Lupacchino livre de jolies planches, elle a déjà fait « mieux », mais c’est d’une très bonne qualité.

Gros plaisir de reprendre le fil de ce run qui a été si bon, jusqu’à ce fichu crossover naze.

Man-ifest your future! Thanks to Cizko’s new catchphrase, he’s gained fans, and more importantly, soldiers in his war against Wonder Woman. But with Checkmate at our hero’s side, the depraved doctor will have to bring in big guns like…the Duke of Deception! Will this former agent of Ares prove too much for the Amazon Princess? Plus, a growing danger lurks on the island of Diana’s youth in our backup story!

Written by Michael W. Conrad & Becky Cloonan

Art by Emanuela Lupacchino & Eduardo Pansica

Colors by Tamra Bonvillain

Letters by Pat Brosseau

Find this, and other wonderful titles at your local comic shops and favorite digital platforms on this Tuesday, July 12th, 2022!

Solide.
Becky Cloonan & Michael W. Conrad montrent l’attaque de Villainy Inc. contre Wonder Woman et ses proches, et ça fonctionne bien : tout le monde tombe, alors que Dr Psycho semble avoir des « maîtres », ou plutôt un « management » bien exigeant. Etta finit sous la coupe de son ancien professeur, alors que Dr Poison lance le pire sur Siegfried et Steve Trevor. Bon, la poupée Diana de Dr Psycho va sûrement le trahir, mais l’ensemble se lit bien, efficacement.
Ca ne révolutionne rien, mais c’est fluide, sympathique, bien caractérisé et divertissant. Emanuela Lupacchino et Eduardo Pansica livrent de jolies planches, même s’ils ont déjà fait mieux ailleurs ; bien que ça reste très solide.

Divertissant et agréable, à défaut d’être prenant.

Villainy Inc. victorious?! With all of Diana’s allies down for the count, it’s up to the Amazon Princess to inspire the good in us all and recruit a new teammate from within the corporation’s ranks to help her save not only her friends but the world from Doctor Cizko’s misogynistic mayhem! All this and the continuing “Adventures of Young Diana”!

Written by: Michael Conrad, Becky Cloonan, Jordie Bellaire
Art by: Emanuela Lupacchino, Jose Luis, Eduardo Pansica, Wade Von Grawbadger, Eber Ferreira, Tamra Bonvillain, Paulina Ganucheau, Kendall Goode
Covers by: Yanick Paquette, Paul Pope, W. Scott Forbes

U.S. Price:
4.99
On Sale Date:
Aug 9 2022
Page Count:
40

Ah ah … reprise d’une couverture célèbre.