X-23 #1-6 (Mariko Tamaki / Juann Cabal)


(Le Doc) #1

Nouvelles séries. Nouvelles équipes créatives. Nouvelles directions. Nouveaux débuts.
C’est le Nouveau Départ (Fresh Start) de Marvel.

Pour Laura Kinney, le “Nouveau Départ” sera aussi un retour en arrière puisque l’héroïne retrouvera son ancien nom de code à l’occasion d’une nouvelle série scénarisée par Mariko Tamaki (She-Hulk) et dessinée par Juann Cabal (All-New Wolverine).

Mariko Tamaki : “I am so psyched to have the opportunity to write for X-23. How often do you get to write a comic that has its own iconic sound effect ? This is a story about being in the very weird kind of family that someone like Laura/X-23 finds herself in. It’s about what it means to wrestle with legacy and identity when you were created to be a weapon and not someone with a birthday and a sister. I love writing these characters, I love the ferocity that comes with them, and I love the supporting cast we’ve put together for these issues.”

La publication débutera en juillet.

Source : www.cbr.com


(Ben Wawe) #2

Taylor la gérait très bien.
Mais il faut préparer le retour de Logan.


(FC powaaaa) #3

Une nouvelle mini-série … à terme !:yum:
Bon, sur le papier, c’est tout sauf une bonne idée, si c’est un vrai retour en arrière.
Vraiment pas une bonne idée …


(Le Doc) #4

Premier aperçu :

x-23-1-a-1-600x431

Source : www.bleedingcool.com


(FC powaaaa) #5

Bon, ce ne sera peut être pas un vrai retour en arrière … ça me rassure !


(Le Doc) #6

Quand je parlais de “retour en arrière”, c’était juste pour son nom de code, hein…


(FC powaaaa) #7

Ah, mais je pensais que c’était Marvel qui disait ça …:wink:


(Le Doc) #8

X-23 #1

Mariko Tamaki (W), Juann Cabal (A)
Cover by MIKE CHOI - Variant cover by Rahzzah - Design Variant by Mike Choi - VARIANT COVER BY SKOTTIE YOUNG - Blank Variant Cover Also Available
Cloned from a warrior, raised as a killer, Laura Kinney has gone through hell and come out the other side a hero. After a stint as the All-New Wolverine, she returns to her roots as X-23 to make sure no one ever has to go through the horrors she did. With her sister Gabby and their pet Jonathan in tow, X-23 forges her own destiny.
#40 pages, $4.99.

Source : www.newsarama.com


(Le Doc) #9

X-23 #2

Written by: Mariko Tamaki.

Art by: Juan Cabal.

Cover by: Mike Choi.

Description: Cloned from a warrior, raised as a killer, Laura Kinney has gone through hell and come out the other side a hero. After a stint as the All-New Wolverine, she returns to her roots as X-23 to make sure no one ever has to go through the horrors she did. With her sister Gabby and their pet Jonathan in tow, X-23 forges her own destiny.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: July 25.

Source : www.comicscontinuum.com


(Ben Wawe) #10

A la base personnage créé dans un dessin-animé, repris dans une veine très sombre de l’univers Marvel, X-23 a eu plusieurs vies, et est donc passée de jeune prostituée perdue à tueuse sans pitié, jusqu’à devenir apprentie de son “père” Wolverine, pour finalement le remplacer sous ce pseudonyme à sa disparition. Sa dernière série a ainsi achevé l’évolution de Laura, en lui donnant en outre une “soeur”, une clone plus jeune et fun.
Ici, Mariko Tamaki reprend le scénario, et signe avec Juann Cabal ce X-23 #1 qui est une belle réussite. Vu le retour annoncé du véritable Logan, elle perd donc son pseudonyme, mais demeure avec Gabby, et se concentre encore sur le trafic du matériel génétique des mutants, utilisé pour créer des armes ; c’est pertinent, en lien avec l’actualité, et le retour ici des Stepford Cuckoos est une idée.
Avec des dessins solides et plutôt jolis, c’est un bon lancement, qui donne envie de lire la suite ; content que Laura demeure dans ce statut, et continue de grandir comme personnage.


(Le Doc) #11

X-23 #3

Mariko Tamaki (W), Juann Cabal, Nolan Woodard (A)
Cover by MIKE CHOI RETURN OF THE FANTASTIC FOUR VARIANT COVER BY CARLOS PACHECO
Laura has faced plenty of threats in her day… And when those threats take aim at Gabby, all bets are off. But the stakes are even higher – and the consequences more dire – when Laura comes up against a psychic superthreat: the Cuckoos!
32 pages, $3.99.

Source : www.theavclub.com


(Blackiruah) #12

Woav j’aime beaucoup !


(Le Doc) #13

X-23 #4

Mariko Tamaki (W), Juann Cabal, Nolan Woodard (A)
Cover by MIKE CHOI COSMIC GHOST RIDER VS VARIANT COVER BY YASMINE PUTRII

  • It’s a sisters-vs.-sisters showdown as Laura must battle through the Cuckoos’ powerful mind projections to rescue Gabby – but why did the Cuckoos kidnap Gabby in the first place?
  • And will Gabby be able to resist their psychic shackles, or will she turn against Laura too?
    32 pages, $3.99.

Source : www.comicscontinuum.com


(Ben Wawe) #14

Ce #4 est un bon numéro : dynamique, rapide à la lecture, avec des révélations intéressantes, une bonne reprise de la continuité, des rebondissements intrigants et même touchants, un cliffhanger prenant, et l’envie de lire la suite. C’est, en plus, bien dessiné, dans un style clair et propre.
Mais.
Mais même si c’est bien, même si c’est agréable, même si tout ça me plaît et est très cohérent avec les éléments passés, même si Juann Cabal assume au graphisme… va pas falloir déconner, Mariko Tamaki ! C’est bien beau de s’amuser, de ressusciter les Stepford Cuckoos (dans tous les sens), de faire joujou avec le coeur du lecteur, mais faudra tout bien ranger à la fin de la saga ! Sinon je me fâche, dis donc ! :smiley:


(Le Doc) #15

X-23 #5

Mariko Tamaki (W), Juann Cabal, Marcio Fiorito, Nolan Woodard (A)
Cover by MIKE CHOI MARVEL BATTLE LINES
VARIANT COVER BY JONG-JU KIM
All is revealed as Laura and Gabby fight to return to each other and work to uncover the ultimate machinations of the power-hungry Cuckoos. But which team will take the day – and will any of the sisters emerge unscathed?
32 pages, $3.99.

Source : www.comicscontinuum.com


(Ben Wawe) #16

Mariko Tamaki finit sa première saga avec ce numéro… et la finit bien.
Autant pour les personnages (l’inverse m’aurait, vraiment, gêné) que dans sa manière de faire, et c’en est très agréable.
En se confrontant directement aux Stepford Cuckoos, un des apports forts à la franchise depuis vingt ans (déjà), l’auteure a l’intelligence de bien gérer les personnages, et d’essayer de créer des particularités entre les soeurs ; elle n’y arrive pas pour toutes, mais on peut définir trois voir quatre “camps” dans les Cuckoos, ce qui est déjà une bonne chose.
Le final fonctionne donc bien, autant dans la résolution de l’intrigue (il y a eu plus bête, c’est bien mené, dynamique, violent mais pas trop), que dans la gestion émotionnelle, qui est très forte. Le personnage de X-23 est vraiment bien creusé, et gagne en intérêt après sa période Wolverine : on voit, ici, quelle pourrait être sa voie, sa “fonction” dans l’univers X-Men.
En outre, Tamaki a l’intelligence de garder du temps pour un épilogue, touchant et bien vu ; c’est beau, c’est mignon, c’est bien fait. Dommage que Juann Cabal ait besoin d’être aidé sur quelques pages : la chute de qualité n’est pas énorme, mais ça casse un ensemble graphique extrêmement clair, agréable et dynamique.
Une réussite. Vivement la suite.


(Le Doc) #17

X-23 #6

Written by: Mariko Tamaki
Art by: Georges Duarte, Chris O’Halloran, VC’s Cory Petit
Cover by: Ashley Witter
UNCANNY X-MEN VARIANT COVER BY TERRY DODSON
BACK TO SCHOOL?
Laura and Gabby go undercover as teacher and student to uncover a deadly secret. Will Gabby be teacher’s pet? Will Jonathan?
32 pages, $3.99.

Source : www.comicsverse.com


(Ben Wawe) #18

Après une première saga très solide et bien finie, même si elle ne révolutionnait pas X-23 et Gabby, déjà très bien définies par Tom Taylor dans All-New Wolverine, Mariko Tamaki enchaîne avec un numéro plus léger, qui se veut plus fun.
Laura & Gabby s’immergent dans un lycée, pour enquêter sur d’étranges commandes mêlées aux recherches sur les clones. L’occasion pour la scénariste de s’amuser avec l’univers scolaire, et de partir dans un petit délire rigolo ; mais limité.
C’est fun, oui. Gabby est craquante et adorable. Laura et elle sont un duo épatant, et l’auteure sait très bien les gérer… mais ça ne va pas loin, hein. Ca ne décolle jamais vraiment, le délire est limité, les bons mots aussi, et ça ne monte jamais très haut.
C’était rigolo, mais pas drôle ; gentiment fun, mais pas délirant. Bref, sympathique et sans plus - notamment du fait que Georges Duarte livre des planches irrégulières, avec les couleurs de Chris O’Halloran qui tapent clairement à côté. Ce n’est pas joli, et ça pique un peu.
Dommage. Ca aurait pu être super, c’était juste sympa’.