X DEATHS OF WOLVERINE #1-5 (Benjamin Percy / Federico Vicentini)

Attends. … sujet, verbe, complément et pas de smiley ?

Etrange.
Je ressors partagé de ce numéro, qui m’a bien moins plus que X Lives of Wolverine #1, mais a malgré tout des éléments positifs.
Le positif est cependant… le négatif. Car ce positif, c’est une plutôt bonne gestion de Moira-X, qu’on retrouve directement après Inferno #4 en fuite. Elle a été dépossédée de ses pouvoirs, elle a été mutilée mais son bras a été remplacé par un « bout » de Warlock. Elle est poursuivie par Mystique, qui veut la tuer… et voilà.
On suit Moira en fuite. Moira qui court, Moira qui vole une voiture en Ecosse, Moira qui change de look, Moira qui va voir Jane Foster car elle a un cancer puis Moira détectée par la CIA et encore poursuivie. Avec, enfin, « quelqu’un » qui apparaît sur Krakoa, tue Black Tom Cassidy puis erre, en semblant être un Wolverine Warlockisé.
Bon, que dire ?
Ca se lit bien. Le traitement de Moira n’est pas révolutionnaire, mais fonctionne. Ce récit de fuite est bien fichu. Mais…
Mais c’est quand même dommage de réutiliser déjà ce personnage que je voyais comme l’avatar de Jonathan Hickman chez les Mutants, celui qu’il utilise pour tout lancer / changer, et qu’il transforme brutalement à son départ. Dommage, oui, car finalement on a ici quelque chose de solide, mais d’ultra prévisible ; zéro surprise, quoi. Je m’étais imaginé ça entièrement dans ma tête, et ce n’est pas cet élément « Wolverinisé » qui intrigue réellement.
En outre, Federico Vicentini a un style nerveux, envolé que je n’aime pas du tout, et qui m’est assez insupportable.

Un avis assez mitigé, avec le positif d’un récit maîtrisé - mais un récit dont on n’avait pas besoin, qui ne surprend pas, en plus dessiné comme je n’aime pas.

Boah, c’est pas brillant.
On est toujours sur la fuite de Moira-X, qui tente d’échapper à Mystique ; wouhou. Elle comprend, via Jane Foster, que sa biologie a des éléments de Krakoa, et en vient à se trancher le bras offert par Warlock afin de piéger Mystique, qui remontait sûrement vers elle grâce à ça. En parallèle, un Wolverine-Warlock joue les Terminators, brutal et mutique.
Bon, ce n’est vraiment pas passionnant, en fait. J’ai l’impression que Benjamin Percy détricote entièrement tout ce que Jonathan Hickman a finalisé dans Inferno #4, et c’est autant trop tôt qu’impoli, en fait. Le tout étant dans un numéro trop rapide, trop facile, pas intéressant en soi, avec un Federico Vicentini qui livre des planches correctes mais sans que je les aime…
Ouais, ça ne me plaît pas.

Tout ça paraît bien vain et creux. Déjà.

Ca se sentait dès le titre. Dommage que tu confirmes.

1 « J'aime »

C’est moins rapide que lorsque Claremont reprend après le départ de Morrison.

C’est pas Austen d’abord ?

Austen garde quelques ajouts et il est présent avant la fin de l’ère Morrison. Là Claremont reprend avec un premier épisode partie de baseball, retour des costumes…

Ah oui, avec le concept XSE ?

ouep.

J’aimais bien.

Ça m’étonne pas.

J aimais aussi sur le papier. Une synthèse de l approche de momo avec celle de claremont plutôt qu un effacement pur et simple des apports de l écossais.

Cela n a rien donné, certes.

Surprenant.

X DEATHS OF WOLVERINE #3 (OF 5)

  • BENJAMIN PERCY (W) • FEDERICO VICENTINI (A) • Cover by ADAM KUBERT
  • Trading Card Variant Cover by MARK BAGLEY
  • Omega Spoiler Variant Cover by INHYUK LEE
  • Variant Cover by Christian Ward • Anime Style Variant Cover by TBA
  • Variant Cover by JOHN CASSADAY
  • PROTECTING THE PRESENT!
  • WEEK 6 – With WOLVERINE saving the past, who protects the present? WOLVERINES, that’s who! The « Wolverine family » of WOLVERINE (LAURA KINNEY), DAKEN and SCOUT enters the fray as the dark side of Wolverine’s time-traveling mission comes into focus.
  • 32 PGS./Parental Advisory …$4.99

Dieu que ce truc est prévisible.
Benjamin Percy continue péniblement sa saga, en surfant sur des événements de HoXPoX. Ce qui est cool en soi, hein. Mais la lecture est tellement poussive que ça devient désagréable.
Bref, que se passe-t-il ? Le tueur à l’allure de Wolverine venu du futur pour tuer Moira-X, que j’aurais aimé voir s’appeler Wolverinator, est en fait « Omega Wolverine ». Xavier envoie Laura et Gabby le pister, alors que Moira pousse la CIA à « protéger » un inventeur à succès, afin qu’elle le récupère. Elle pense en effet que Omega Wolverine veut la tuer pour l’empêcher de faire « quelque chose » avec cet inventeur, et c’est parce qu’elle a cette idée et parce que Wolverinator est là qu’elle sait que ça va fonctionner. Bon. Apparemment, l’idée est de stopper / juguler les Mutants, car Moira tient toujours à cette idée de les supprimer (un peu, apparemment, car elle est fâchée d’avoir perdu ses pouvoirs). Oh, et on a confirmation que Omega Wolverine est bien le Wolverine du futur, mille ans dans l’avenir. Dans les segments où la Phalanx vient sur Terre, Moira dirige l’Ascension et « tue » Wolverine, le dernier mutant. Mais ce n’est que le début de l’histoire, comme il le dit à Laura, Gabby et Daken.
Voilà, voilà. Benjamin Percy livre un épisode très vite lu, qui n’est pas nul mais n’est pas bon non plus. Je trouve ça en fait trop facile. Que ça soit Wolverinator, le switch de Moira qui jusque-là était l’héroïne et la sauveuse des Mutants pour devenir maintenant leur ennemie (car elle a le seum ? ouais, okay, bof…). Ou même la récupération des éléments futuristes de HoXPoX, ce qui est sympa’ mais facile dans le peu qui est montré.
Federico Vicentini livre des planches nerveuses, dans un style que je n’aime pas. Ce n’est pas raté, mais ce n’est pas mon goût.

Cela se poursuit péniblement, sur une route tristement prévisible. Boarf.

C est un nouveau futur ?

Parce que ce n est pas raccord avec le futur de hox/pox où avait lieu l ascension.

Un nouveau, ou une erreur. :slight_smile:

Tss.

1 « J'aime »

X DEATHS OF WOLVERINE #4 (OF 5)

  • BENJAMIN PERCY (W) • FEDERICO VICENTINI (A) • Cover by ADAM KUBERT
  • Trading Card Variant Cover by MARK BAGLEY
  • Anime Style Variant Cover by TBA
  • Deaths of Wolverine Variant Cover by CHRIS BACHALO
  • Omega Spoiler Variant Cover by DECLAN SHALVEY
  • Variant Cover by EMA LUPACCHINO
  • KRAKOA IN THE CROSSHAIRS!
  • WEEK 8 – The chase leads to the mutant nation of Krakoa, as the force of mutantkind’s ultimate destruction breaches its borders. Is this the last stand of Xavier’s dream? Readers and collectors take note: This will be a major turning point for the X-books!
  • 32 PGS./Parental Advisory …$4.99

Ca accélère, enfin. Il est temps.
Ca va vite, ça révèle quelques éléments, ça réunit les personnages. Ca a du sens, et ça prend sens.
Mais. Bon sang.
C’est quand même bien révoltant, ce que cette ère des X-Men fait aux personnages. Et notamment à Moira, qui perd ici tout son mystère et le charme amenés par le retcon de Jonathan Hickman. Elle devient ici une « pure » super-vilaine, avec une attitude dégoûtante et énervante.
Bref. On a ici le Wolverine du futur, que j’appelle Wolverinator, qui explique ce qu’il fait là. On a donc, dans un futur proche, Forge qui intègre un dispositif derrière l’oeil de Logan, avant guérison, alors que des Sentinelles attaquent. Encore plus loin dans le futur, Wolverine apprend que Moira a tout organisé, pour faire venir les Phalanx. Wolverine récupère l’élément dans son oeil, et file dans le passé ; pouf, pouf, facile. Wolverinator explique tout à la Wolvie-Family, et ils interrogent le p’tit génie humain pour remonter jusqu’à Moira. Celle-ci va à Krakoa pour enlever Destinée, et y arrive en piégeant Banshee : elle l’attire, le convainc de l’aider et l’écorche, littéralement, en arrachant sa peau pour la « mettre », et ainsi passer un portail de Krakoa. WTF. Wolverinator et les autres arrivent, bagarre, et Wolverinator cède et sa part Phalanx prend le contrôle.
De manière objective, tout ça se lit de manière efficace. Benjamin Percy accélère, certes enfin, mais quand même, il faut le reconnaître. Son intrigue ne révolutionne rien, mais ça reste pertinent, prévisible mais sans que ça soit mauvais. Les événements se succèdent sans déplaisir, et même Federico Vicentini hausse son niveau, avec des planches toujours nerveuses, mais réussies, plus sèches et dynamiques.
Objectivement, donc, c’est mieux et « ça passe ».
Mais de manière subjective… put$in, mais c’est quoi leur problème, aux auteurs ? Sérieusement, tout le monde valide comment Moira gère Banshee, là ? Tout le monde accepte aussi de voir ce qu’ils font de Moira-X, très bon personnage central mais mystérieux du run de Jonathan Hickman ?
J’écrivais il y a peu que j’étais déçu de la revoir aussi vite, car j’avais vu dans Inferno que Moira était l’avatar de Hickman ; mais là, pff. C’est nul. C’est moche. C’est dégueulasse. C’est révoltant.
Et c’est juste foiré.

Une mini-série qui avance enfin, mais qui passe par un passage révoltant, d’autant plus que c’est présenté comme « un détail ». Pff.

1 « J'aime »