X-FORCE #1-25 (Benjamin Percy / collectif)

Alors de ce que j’ai cru comprendre, il ne faut pas s’attendre à voir l’équipe au complet. On serait plus dans du cas par cas selon les missions.

Ah, ma foi, pourquoi pas.

Un bon début. Peut-être celui qui me donne le plus envie de lire le prochain numéro de toutes les séries post-HoXPoX. Moins pour son cliffhanger irréaliste que pour l’ambiance générale.

La contre-attaque des Humains après la création de Krakoa commence. Une société secrète identifie Domino comme espionne, et veut s’en prendre à elle. Wolverine et Beast dissertent sur les prédateurs sur Krakoa, alors que les « fiches » nous expliquent les réponses diplomatiques et officieuses aux attaques anti-Mutants. Les Maraudeurs de Kitty ramènent les réfugiés russes vus dans Marauders #1, dont Colossus, gravement blessé. Un mystérieux soigneur tente d’aider, alors qu’un commando Humain détourne un avion pour attaquer Krakoa ; a priori via des pouvoirs (volés ?) de Domino. Black Tom Cassidy, « gardien » de Krakoa, défend l’île alors que plusieurs Mutants sont tués ; Wolverine, Jean, Beast font de même. Xavier revient d’une vie en Sokovie, où il aurait été piégé par une boisson trafiquée, et se fait prendre pour cible. Il semble avoir été tué à la fin de l’épisode.

Clairement, il n’y a aucune « peur » à l’issue du cliffhanger. Déjà, parce qu’un tel événement ne se passerait pas comme ça… ensuite, parce que HoXPoX a déjà une solution pour ça ; mais le reste est bon. J’aime bien en général les prestations de Benjamin Percy, et s’il retrouve en effet le principe d’organisation secrète masquée qu’il a tant animée dans Green Arrow Rebirth, ça fonctionne ici. Il tient bien ses personnages, la gestion des interactions est bonne, et tout l’aspect de prédation est bien pensé.
L’ambiance générale est agréable, pas trop Dark ou gore, même si on y passe quand même. C’est peut-être un rien trop bavard, oui, quand l’attaque arrive, mais… bon, je suis enthousiaste sur ce titre. Je suis curieux de voir la suite, d’autant que Joshua Cassara livre de très belles planches. C’est joli, dynamique, bien travaillé ; un côté européen qui me plaît bien.
Vivement la suite.

XFORCE2019002_Preview

X-Force is the CIA of the mutant world-one half intelligence branch, one half special ops. Beast, Jean Grey and Sage on one side, Wolverine, Kid Omega and Domino on the other. In a perfect world, there would be no need for an X-Force. We’re not there…yet.

Writer
Ben Percy
Illustrator
Joshua Cassara
Cover Illustrator
Dustin Weaver
Release Date: November 27, 2019

XFORCE2019002_Preview-3

XFORCE2019002_Preview-4

Source : www.adventuresinpoortaste.com

C’est surprenant, j’ai plus l’impression de lire « la » série principale de la franchise ici que sur X-Men, pourtant scénarisée par Jonathan Hickman. Notamment parce que Benjamin Percy poursuit la gestion du surprenant cliffhanger du #1, à savoir l’assassinat du Professeur X par un commando d’Humains modifiés, avec destruction du casque de Cerebro.
Ca fonctionne bien.
On voit donc comment un Magneto crispé gère ça dans une allocution générale, comment Jean et Hank se lancent dans l’activation d’un autre casque de Cerebro, caché par Xavier ; et qui, une fois activé, permettra de lancer la résurrection. Evidemment, le commando est autopsié, alors que Wolverine enquête à l’ancienne, aidé contre son gré par Kid Omega, également crispé par les événements. Ils découvrent que le commando a été « créé » directement, par un laboratoire qui fabrique des tueurs. Et ils retrouvent bien sûr Domino, à la peau à moitié arrachée.
Ca se lit bien. On est un peu « loin » du côté Black-Ops de beaucoup de séries X-Force, et il y a cette grosse impression d’avoir les personnages principaux du titre. Qui, en outre, émettent quelques bémols, comme Wolverine qui assume de n’avoir pas le même avis que Magneto sur la « supériorité » des Mutants sur les Humains. Ca se lit bien, en tout cas.
Benjamin Percy gère bien ses personnages, ses rebondissements sont bons, l’avancée est fluide ; le rythme est dynamique. Tout est agréable, notamment parce que Joshua Cassara livre des planches superbes. Il y a du Opena chez lui, et sa narration est aussi belle que ses images sont inspirées, autant gores qu’efficaces quand il le faut.
Encore une bonne impression. Je suis curieux de la suite.

Pas un, pas deux, mais trois #2 de l’ère Dawn of X cette semaine.

Et ce numéro de X-Force, où Wolverine part en mode black ops pendant que les mutants restés à Krakoa doivent gérer l’après-attaque, confirme tout le bien que je pensais du numéro précédent, sans avoir aucun des défauts que j’y trouvais. Essai transformé, donc, selon toute apparence.

Je suis en outre d’accord avec Ben sur « l’impression de lire ‹ la › série principale de la franchise ».

C’est prenant, bien foutu, dark mais intelligemment mené, et clairement, au moins pour l’arc en cours, la série « non-hickmanienne » la plus importante de la franchise mutante (et on peut effectivement arguer que ce qui s’y passe est même selon toute apparence de plus d’importance que le contenu des #1 et 2 des séries régulières écrites par Hickman).

Percy me surprend vraiment agréablement ici, et la partie graphique par Cassara et White fonctionne vraiment bien avec l’ambiance générale. Décidément on semble parti là pour avoir un des meilleurs titres de la gamme.

Il m’avait déjà convaincu sur Green Arrow Rebirth.

Moi pas vraiment…

Ha oui ? Pourquoi ?
Au-delà de son fond d’intrigue, qui m’a bien plu, j’ai été épaté par sa capacité à mêler les acquis potables du New 52, et les éléments du Green Arrow Classique.

Et il a fait une mini sur Wolvie pas trop mal aussi.

J’avais détaillé ça dans le topic à l’époque (j’ai tenu une douzaine de numéros, donc c’était pas la catastrophe intégrale… mais c’était loin d’être épatant selon moi).

Je comprends.
J’ai été emporté par la prestation générale, mais je comprends. :slight_smile:

XFORCE2019003_Preview

First, the new team strikes back against the humans who took one of their own. Then, with its orders established, the new X-Force hits the ground running, taking on deadly threats targeting mutantkind’s rightful place in the world…

Writer
Ben Percy
Illustrator
Joshua Cassara
Cover Illustrator
Dustin Weaver

Release Date: December 11, 2019

XFORCE2019003_Preview-2

XFORCE2019003_Preview-3

Source : www.adventuresinpoortaste.com

Après les lectures de Fallen Angels et New Mutants #3, c’est un peu du pinaillage de se plaindre de X-Force. Mais je dois quand même dire que j’ai été gêné par les deux pages « plein texte » qui ne servent pas ici à donner des données et informations sur l’univers mais à décrire, purement et simplement, des scènes qu’on aurait dû en toute logique voir en BD.

Et qui auraient été des super bonnes scènes, en plus. Elles ont été sacrifiées, j’imagine, pour parvenir au stade final du numéro (la mise en place de la X-Force proprement dite) un numéro plus tôt. Mais tout de même c’est rageant. D’autant plus rageant que tout le reste du numéro est encore une fois de première bourre, ce qui rend particulièrement frustrant d’imaginer le traitement de ces deux séquences à la hauteur du reste.

C’est vraiment le seul bémol que je trouve sur ce #3. Appelons ça l’hommage du vice à la vertu.

Oui, c’est très bien.
Enfin.
C’est une très bonne lecture ; mais un aspect de continuité me choque.
Benjamin Percy finalise donc sa première saga en actant la résurrection de Charles Xavier, et la création de son équipe secrète : X-Force, improvisée suite à son assassinat mais efficace. Wolverine et Quentin Quire sauvent une Domino mutilée, Beast et Jean ont ramené Xavier, Sage contrôle dans le fond, Black Tom Cassidy est crispé, et « quelqu’un » a tué le 5e tueur du commando. Quelqu’un sur l’île, donc.
C’est bien fait. Benjamin Percy gère bien ses personnages et ses multiples scènes. Tout sonne assez juste dans le récit, tous les éléments sont bien avancés. C’est vrai que les passages écrits sont un peu frustrants, mais la constitution de XENO, nouvelle super-menace dans l’ombre (Weapon Plus « ++ » ?), est bonne.
Ca se lit bien, c’est fluide, et bien dessiné. Joshua Cassara tire un peu la langue sur quelques images, mais ses ambiances sont bonnes, et l’ensemble est agréable. J’ai l’impression de lire ici « la » série principale de la franchise, et ça fonctionne bien.

Mais.
Mais dans quel monde Charles Xavier autorise, valide et justifie une X-Force ?
Aucun.
Alors oui, Jonathan Hickman a acté que Charles Xavier considère s’être « trompé », que son rêve était « le mauvais », mais… non. Même un Xavier qui décide de ne plus vouloir une intégration par l’exemple « ne peut pas » accepter une X-Force comme ça.
Cyclope chez Brubaker, Fraction, Gillen, okay ; parce que c’est travaillé et préparé. Mais Xavier ? Même avec un rêve « différent » ? Non. Ca ne me paraît ni crédible, ni cohérent, ni intéressant, au fond.
On sent bien que Benjamin Percy « suit les ordres » sur cet aspect, mais cette idée ne fonctionne pas si on remet les personnages dans leurs perspectives et leurs histoires. Ce qui reste l’intérêt principal de travailler sur des franchises quinquagénaires, je le rappelle…

XFORCE2019004_Preview

With its orders established, the new X-Force hits the ground running, taking on deadly threats targeting mutantkind’s rightful place in the world…

Written by : Benjamin Percy
Art by : Joshua Cassara
Cover by : Dustin Weaver
Page Count : 27 Pages
Release Date : December 18 2019
Age Rating : 12+ Only

XFORCE2019004_Preview-2

XFORCE2019004_Preview-3

Source : www.adventuresinpoortaste.com

L’association Cassara-White est vraiment exceptionnelle.

Visiblement le prochain épisode devrait répondre à tes interrogations concernant la décision de Xavier.

Merci !

C’est encore bon, et définitivement ma série X-Men préférée.
Benjamin Percy gère bien, même si je n’adhère pas à tout. Le Quiet Council se réunit après les événements récents, et acte la création de X-Force ; la « CIA de Krakoa ». Les adversaires continuent leurs attaques, et Sage comprend que c’est moins pour voler des éléments que pour prendre des données et rentrer dans le système Krakoa. X-Force prépare la contre-attaque après quelques échanges vifs dans le Quiet Council, et Forge devient l’armurier du groupe. Mais les présentations d’armes sont interrompues par une attaque ennemie sur une succursale de Green Peace liée à Charles Xavier. Wolverine, Kid Omega et Domino se téléportent là-bas… mais Domino reste sur Krakoa ; et pour cause. L’ennemi a bloqué la téléportation, Kid Omega a disparu, et Wolverine est coupé en deux ! On apprend également que Charles Xavier est l’homme le plus riche et puissant du monde, du fait de ses parts et de son contrôle de nombreuses sociétés.
C’est bien et cadré. Benjamin Percy prend son temps pour bien expliquer les raisons de cette nouvelle X-Force, et son positionnement a du sens dans le projet général de Krakoa et de Jonathan Hickman. Les discussions sont bien menées, les échanges sont simples mais directs, et les caractérisations sont bonnes.
Je reste dubitatif sur le fait que Charles Xavier valide, justifie et lance tout ça, mais… bon, dans le projet, ça a du sens. C’est bien trop extrême pour le Professeur X que je connais et que j’apprécie, mais ça fonctionne dans le récit global. Surtout parce que Benjamin Percy gère vraiment bien son casting, et construit une opposition vraiment intense et bien fichue. La comparaison est facile, mais entre ce « Quiet Council des vilains » ici et les mémés spécialistes des fleurs du dernier X-Men, la prestation de Jonathan Hickman fait pâle figure.
Joshua Cassara continue de livrer de très belles planches, dans le dynamisme et l’efficacité. C’est joli et bien fichu, avec un côté Opena assumé que j’aime beaucoup. Vivement la suite.