X-FORCE #1-9 (Ed Brisson / Dylan Burnett, Damian Couceiro)

Marvel annonce le retour de la première formation d’X-Force pour le mois de décembre. Les nouvelles aventures de Domino, Shatterstar, Rocket, Big Bang et Warpath seront écrites par Ed Brisson (Old Man Logan, Extermination…) et dessinées par Dylan Burnett (Cosmic Ghost Rider).

La série s’intéressera dans un premier temps aux conséquences de la mort de Cable, survenue dans le premier épisode de la mini-série Extermination.

Ed Brisson : “Coming out of Extermination, Domino, Shatterstar, Cannonball, and Warpath are reeling from the loss of their mentor and have unanswered questions. They’re on the hunt for this new Kid Cable to get those answers – some want his head, some just want to talk to him to find out what the hell is going on. Is this really their Cable? Is this an impostor?”

La couverture du #1 par Pepe Larraz :

Source : www.comicscontinuum.com

Quand ça parlait du jeune Nathan sur un autre topic… Ca se confirme

C’est Cable en plus jeune?
Ou X-Man?

Voir le sujet Extermination.

Pinaise … ils refont le coup (bon avec Cable, ça peut avoir une logique, mais ne me demander de faire sa chronologie …)

https://uncannyxmen.net/characters/cable/biography

Ce sera mis à jour en temps voulu,si on rajoute des choses…

Premier aperçu :

brisson-x-force-3-600x910

brisson-x-force-4-600x913

brisson-x-force-11-600x915

brisson-x-force-12-600x912

brisson-x-force-13-600x914

Source : www.bleedingcool.com

J’aime bien.

pas moi mais faut voir avec le récit pour le coup

J’aime, j’aime pas, c’est presque secondaire.
Ça a la gueule d’un titre qui aura du mal à passer les 10 ou 20 n°.
Pas parce que le dessin est mauvais. Mais parce que graphiquement, ce n’est pas ce qu’attendent les lecteurs qui aiment ce genre de séries.

Le style indé, ça ne passe pas à toutes les sauces.

C’est plutôt pas mal. Y a du détail, du mouvement, ça me fait penser à du David Williams lorgnant vers le manga. C’est pas moins vendable que du Geoff Shaw. Je suis pas méga client, mais je trouve ça plutôt sérieux.
Après, le problème de passer le dixième ou le vingtième épisode ne se pose plus en termes de dessins, je crois, vu que les éditeurs font jouer une partie de chaises musicales à la plupart de leurs illustrateurs.

Jim

X-FORCE #1

Written by: Ed Brisson.

Art by: Dylan Burnett.

Cover by: Pepe Larraz, Marko Djurdjevic.

Description: Cable is dead…and now, the original X-Force team of Domino, Cannonball, Shatterstar, Boom Boom and Warpath. must hunt down the murderer of their former leader! The mutant militia are hot for blood…but when their target is the time-traveling younger version of their fallen mentor, is there a line they absolutely cannot cross? And what does Deathlok have to do with all of it?

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Dec. 26.

Source : www.comicscontinuum.com

Y a un vague côté Pollina première période, sur ces planches.

Jim

Oui, j’ai eu la même impression, ça m’a obligé çà regarder qui était le dessinateur !

Bon, ça commence bien, mais ça retombe dans quelques travers.
Ed Brisson s’en sort bien pour caractériser une équipe X-Force crispée, le couteau entre les dents, prête à tout pour retrouver Kid Cable, obtenir des explications et se venger de la perte de Cable ; et c’est bien. Mais, trop vite, l’équipe va au contact de Kid Cable et son pote Deathlock, et une alliance se forme… sans être assumée, ou même discutée.
Comme dans Extermination, beaucoup en veulent à Kid Cable, mais acceptent de travailler avec lui, naturellement, quand un autre danger apparaît ; c’est surprenant, et pas vraiment “Marvel Way”, où le côté “on se tape dessus” est zappé allègrement.
Ho, l’ensemble se lit bien, les personnages sont bien écrits et caractérisés, le fond du nouveau danger est bon, et c’est intéressant ; je lirais la suite avec curiosité, et même amusement si le chapitre Boom-Boom se poursuit de son côté. Dylan Burnett produit des planches un peu surprenantes, mais qui s’adaptent bien à l’ambiance.
C’est bien, oui. C’est dynamique et dense. Mais… quand même. X-Force pardonne rapidement, ou oublie en tout cas rapidement ce qu’a fait Kid Cable. Ca serait intéressant que Brisson en parle, que les membres s’interpellent en se surprenant de faire confiance, en cas de crise, à un Cable, “naturellement”, comme des enfants ayant besoin d’un père, quel qu’il soit ; ça serait une bonne piste, j’espère qu’elle sera suivie… sinon, ça marquerait une fainéantise scénaristique, fort dommage vu l’inclination initiale des premières pages, bien vue !

X-FORCE #2

Written by: Ed Brisson.

Art by: Dylan Burnett.

Cover by: Pepe Larraz, Emanuela Lupacchino.

Description: X-Force has been framed for murder! And in order to clear their names, they must reluctantly team up with the young Cable and Deathlok. But will they be able to put aside their differences long enough to stop a mutant genocide?!

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Jan. 30.

Source : www.comicscontinuum.com

Il est plutôt bon, Ed Brisson, sur la franchise quand on le laisse tranquille, en fait. Je n’ai pas lu ses Old ou Dead Man Logan, malgré un plaisir sincère sur le #1 de DML, mais j’ai beaucoup aimé ses Extermination (malgré une fin précipitée), et son Uncanny X-Men Annual était très correct et cohérent pour ramener Cyclope (un sacré défi).
Là, dans ce #2, il va plus loin et plus fort qu’après les débuts, et ça fonctionne très bien. On plonge plus profondément dans le fonctionnement de ce pays fictif de l’Est, avec un président abominable qui a cependant de “bons” dialogues (sa certitude sur l’infection mutante est un bel exemple de fake news, sa réflexion sur l’anglais est bien vue), et une ambiance générale oppressante qui est très bien vue. On revoit Ahab, ce qui n’est pas une mauvaise chose vu la fin d’Extermination (l’histoire continue, c’est plutôt bien), on a un indice sur un mystérieux “lord” qui voulait un paradis pour les mutants (X-Man ?), mais surtout on a la suite de la confrontation entre X-Force et Cable… les premiers se sentant obligés d’aider le second, à cause de la situation locale.
C’est une nouvelle fois bien vu, et bien fait. Les relations sont difficiles, les échanges tendus, et les caractérisations sont fidèles. Les dialogues sonnent justes, et j’en viens à me demander si ce Kid Cable ne va pas devenir une sorte de Damian Marvel… le gamin insupportable mais doué, qui force le trait du caractère pour être digne d’un exemple terrible. Ca ne serait pas une mauvaise idée.
Tout cela est dessiné par Dylan Burnett, dont le trait “bizarre” est parfaitement adapté à l’atmosphère. C’est surprenant, mais je m’y fais très vite, et j’aime finalement beaucoup. Ca participe complètement à l’ambiance, et le récit s’en trouve renforcé.
Un vrai bon début, tiens !

X-FORCE #3

Written by: Ed Brisson.

Art by: Dylan Burnett.

Cover by: Pepe Larraz, Butch Guice.

Description: Ahab has returned to exterminate X-Force! What twisted schemes is Ahab conducting that has attracted the attention of X-Force? The team has begun to put the pieces together, but will they figure it out in time to stop mass genocide?

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Feb. 27.

Source : www.comicscontinuum.com

C’est bigrement nerveux !

Ed Brisson me plaît vraiment bien sur cette série, qui tire parti de la saga Extermination pour écrire la suite sur Ahab. La quête de X-Force pour retrouver et stopper Kid Cable se transforme donc en quête pour sauver un pays est-européen et stopper Ahab, et ça a du sens dans l’histoire. J’apprécie de voir la continuité bien utilisée ici, après bien trop de menaces disparues dans la nature et jamais revues.
En outre, Brisson gère bien les personnages : chacun y va de son dialogue avec Kid Cable, comme des rites de passages. Cannonball a un bon discours ici, les fans apprécieront la référence à son fils, et sa présence apparaît juste et cohérente dans son lien filial avec Cable, le “premier” du nom.
Bon, le reste demeure assez classique, un peu gore et bourrin, mais… hé, c’est une série X-Force ; c’est le principe. J’ai un peu peur de l’annonce du #4 sur une mort, je serais peiné que ça soit un de ceux que j’apprécie, mais je dois avouer que Brisson gère vraiment bien sa barque et son titre. Dylan Burnett apporte sa nervosité, sa puissance et son atmosphère étrange et terrible, ce qui correspond complètement au propos.
Sûrement le meilleur début de série X-Men de groupe depuis longtemps. Vivement la suite !