X-men # 1-12

[quote=“Ben Wawe”]Je ne suis pas d’accord pour Schism : je trouve que Scott est “compréhensible” durant cette saga. Même si ses décisions sont dures et extrêmes, elles sont justifiées par les situations, les dangers et les menaces qu’elles font courir sur Utopia. Aaron explique bien que Scott tient à Utopia plus que tout, qu’il s’est tellement donné dedans qu’il ne supporterait pas de voir les mutants encore sans “maison” et sans base principale.
Non, franchement, voir Scott envoyer des enfants au combat en ultime recours pour sauver son île, son havre, la base même de ses plans et de ses stratégies, j’ai trouvé ça compréhensible et même normal. Aaron a réussi à donner aux deux camps de Schism des raisons objectives d’agir ainsi, le lecteur peut légitiment se dire “OK Wolverine a raison, mais Scott n’a pas forcément tort”. Tout le contraire d’AvX, en fait.[/quote]

Là on parle de la fin du schism et je suis d’accord avec toi. Mais dans la scène du musée, Scott envoie clairement au front Indie alors que ce n’était pas utile.

Dans le run de Fraction, l’opposition de Scott aux autres nations est quand même bien posée. Il ne fait pas dire deux fois que toute affaire concernant un mutant concerne Utopia et lui même de facto. Son intervention, stratégique soit, contre les Dark Avengers montre à quel point l’autorité du gouvernement, il s’en contrefout.
Il répète plusieurs fois à Cap que les mutants sont sa responsabilité d’ailleurs.
Les décisions borderline, Scott en fait depuis le run de Fraction. Elles étaient sous couvert d’une stratégie mais elles n’en restent pas moins limite à plusieurs reprises. Et notamment sa création d’X-Force … ça ne date pas de Gillen.

Remettons tout dans le contexte, aussi. Le gouvernement américain a construit les Sentinelles, a participé à des dizaines d’opérations supposées contrôler/manipuler/éradiquer les mutants, était derrière Weapon-X étant donné que Weapon-I était Captain America, a permis à Trask, Gyrich et d’autres de s’en prendre aux X-Men ; normal que Scott n’ait aucune confiance.
Pour la création de X-Force, c’est après que les ennemis des X-Men aient massacré une ville entière pour tuer UN bébé mutant. C’est trop, trop dur, trop loin, l’heure est à la vengeance et à la répression ; il faut montrer les crocs pour se protéger, montrer qu’on peut frapper aussi dur que les autres et qu’il y en a marre de tout encaisser sans rien dire. C’est très légitime vu ce qu’il se passe dans Messiah Complex, et Scott revient sur cette décision en détruisant X-Force à la fin de Second Coming.

Normalement, à ce moment-là, Cyclope devrait être apaisé : leurs ennemis ont peur d’eux, il a maté les Avengers d’Osborn, il est considéré comme un égal par Captain America, il a sauvé le monde, il a offert aux mutants un havre de paix et de sécurité avec Utopia. Il devrait être plus calme, plus détendu, plus sûr de lui : il a réussi.
Or, avec Gillen, on le voit à cran, plus dur, extrême, voulant absolument aller au bout à chaque fois alors qu’il devrait être plus calme et plus “ouvert”.

C’est vrai, mais quels choix avait-il ? Des gens étaient en danger, ses amis, sa femme… que pouvait-il faire d’autre ? C’était la seule à pouvoir intervenir.

Ca on saura jamais, mais je pense qu’il y avait d’autres options.

Je reste d’accord avec Ben Wave sur la caractérisations de Summers par fraction. au moment ou il débarque, Utopia n’éxiste pas encore, ils viennent de s’installer à SF. L’avenir semble radieux on y voit un Scott leader, mais pas aussi sombre et extrême que maintenant. Il prend des décisions dur et le fait de devoir s’expulser sur un rocher tout pourri est ce qui va le durcir, vu qu’aucun pays ne veut de lui il crée le sien à partir de là Utopia est une nation souveraine avec ses droits et ses avantages. donc qu’il se fiche de la politique américaine c’est un peu normal vu qu’ils deviennent une île indépendante.

La création d’X-Force est pour répondre aux massacre perpétué, mais un peu avant la fin du run de Fraction on voit bien que Scott se rend compte que c’était une erreur qui coute bien trop cher. Décidant ainsi l’arrêt de l’équipe. On voit bien qu’il se remet en question suite à cette décision extrême.

Là ou chez Gillen il va aussi loin, mais sans se cacher. Il demande à une gamine (Magik) de se sacrifier pour prendre les pouvoirs du Fléau.

Je suis pas persuadé qu’il puisse se dire : “j’ai réussi”. Dans le contexte, ils restent toujours moins de 200 mutants et restent une espèce en danger. La menace même si elle s’est quelque peu éloignée quelques temps, n’en a pas moins disparu.
Il est juste plus en phase avec les capacités d’Utopia et ses moyens de défense. Ce qui le pousse à dissoudre X-Force, c’est principalement l’impact que l’existence d’une équipe de Black Ops a sur les citoyens d’Utopia. Lors de la scène où il demande à Logan de dissoudre X-Force, j’ai toujours eu le sentiment qu’il savait ce qu’allait faire le griffu. Pour moi, c’est une fausse dissolution, juste un moyen de se dédouaner lui et Utopia.

Durant Messiah Complex, il envoie les doubles de Madrox et les sacrifie complètement. Il créé même une équipe d’assaut comprenant Wolverine, Storm, Colossus, Angel, et Nightcrawler pour récupérer l’enfant. Il condamne à mort Bishop … Tout ça c’est pas Gillen. :wink:

Durant Fear Itself, les actions et sacrifices pour arrêter le Fléau n’en sont pas moins extrêmes mais elles sont dans la même lignée que tout ce que fais Scott depuis la prise de contrôle d’Utopia. Même cette création, Utopia, est un rejet du monde extérieur en quelque sorte : “Vivez dans votre monde, nous on créé un paradis pour mutants et ce chez nous, vous n’avez rien à dire dessus.”.

L’équipe qu’il envoie en représentation durant Schism, c’est les big guns mutants. Wolverine en fait la remarque. Cyclope persiste à imposer la force mutante comme une force qui compte et montre qu’il n’hésitera pas à s’en servir.

Dans Not A Hero, lorsque Magneto est soupçonné d’actes terroristes (encore), Scott affirme devant Cap que si il est le policier du monde, Cyclope a le même rôle pour les mutants et que Rogers n’a donc pas à s’en mêler.

Scott a toujours eu ce petit côté dur pour ma part. Son apparente mise en retrait, son côté froid n’a jamais été tempéré que par Jean et encore … Depuis l’arrivée le run de Momo, on a donné à Scott les moyens de prendre confiance et d’aller dans la direction qui était imposée par les évènements : du sur-protectionnisme.
Et depuis lors, il est entouré de qui ? Frost, Namor, Magneto … et tout ce qui pouvait tenir lieu de mentor a été désacralisé par Brubaker. Logique cette évolution du coup mais pas due uniquement à Gillen. Morrison, Fraction, même Ellis dans son récit hors continuité le dépeint de cette façon. C’est son entourage et le poids du pouvoir qui le formeront au final.

[quote=“KabFC”]
C’était des teasers pré fear itself :wink:[/quote]

oui pardon :blush:

mais bon la métaphore reste valable :wink:

Nikohell, je vais faire un truc que je n’aime pas voir/subir/faire, c’est-à-dire répondre point par point à ton message avec plein de citations. Je le fais juste parce qu’il y a beaucoup de choses sur lesquelles je veux réagir, et je préfère m’organiser.

[quote=“nikohell”]Je suis pas persuadé qu’il puisse se dire : “j’ai réussi”. Dans le contexte, ils restent toujours moins de 200 mutants et restent une espèce en danger. La menace même si elle s’est quelque peu éloignée quelques temps, n’en a pas moins disparu.
Il est juste plus en phase avec les capacités d’Utopia et ses moyens de défense. [/quote]

Eloigner la menace, vu ce que vivent les X-Men depuis quelques mois/années, avoir un endroit “sûr” et protégé, accepté officiellement par les autres puissances, c’est à mon sens déjà une victoire. Depuis quand les X-Men n’étaient plus sûrs de pouvoir s’endormir sans être réveillés en pleine nuit par des gens dans leur maison ? Avec Utopia et ses systèmes de défense, impossible.

Ca reste ton interprétation ; ce n’est pas, par exemple, la mienne où je crois franchement que Scott veut refermer tout ça derrière après la trilogie sur Hope (Messiah Complex, Messiah War, Second Coming). A ce moment-là, Scott sait qu’il a été très, très loin pour protéger Hope et assurer la survie des mutants, mais à cet instant précis, il n’y a plus besoin de X-Force (car les ennemis sont morts/ont disparu, les autres sont avertis de ce qui les attend), les mutants sont rassemblés et unis (première fois !), travaillent ensemble (première fois !) et sont à l’abri sur une île à eux, respectée officiellement par les autorités.
Plus besoin de montrer les crocs, maintenant.

Bien sûr, mais… c’est pendant Messiah Complex. Quand l’Institut est attaqué, qu’une ville entière est massacrée car elle a eu la malchance d’abriter un mutant, que ce mutant (le seul, l’unique après HoM) est menacé de mort alors qu’il est un petit miracle. C’est un temps de crise, de guerre, d’urgence. On prend des décisions dures, difficiles, énormes, mais on doit les prendre car c’est la guerre.
Actuellement, Utopia existe toujours, les enfants ont été évacués ailleurs, il y a eu un schisme mais “ça va”, les camps ne se font pas la guerre et les mutants sont craints mais respectés. Pourquoi être encore plus dur et extrême ? Pourquoi s’enfoncer alors que, finalement, ça va pas trop mal ?

En même temps, le monde extérieur veut la mort des mutants. Normal qu’à un moment ils en aient marre de vouloir s’intégrer pour rien et de continuellement mourir et sacrifier des copains pour ça.

C’est une sorte d’équilibre de la terreur. Comme quand la Chine envoie des bateaux dans les eaux territoriales du Japon ou près de Taïwan, bateaux surarmés et faisant “juste” des manoeuvres ; c’est pour rappeler qu’on a des muscles et qu’on peut s’en servir.
De plus, durant Schism, à cet instant précis, on découvre que tous les pays du monde ont des programmes Sentinelles et Quentin Quire vient de se faire plaisir à l’ONU. Les mutants sont à nouveau sous la sellette et les programmes Sentinelles menacent à nouveau. Mieux vaut envoyer à l’extérieur du lourd pour pouvoir gérer une attaque, au cas où. A fortiori à une soirée supposée promouvoir l’art mutant.

Je suis bien d’accord. Où était Rogers quand les programmes Sentinelles ont fait trois ou quatre fois la une des journaux ? Quand des mutants étaient poursuivis et massacrés ? Quand il y avait des lynchages, quand Genosha était ravagée ?
OK, ce sont des décisions éditoriales de ne pas intégrer les Heroes et X-Men à l’époque, mais dans la continuité comics, Scott a raison de dire ça. Cap’ n’a jamais rien fait pour les mutants, pourquoi se soucier de son avis ?

[quote]Scott a toujours eu ce petit côté dur pour ma part. Son apparente mise en retrait, son côté froid n’a jamais été tempéré que par Jean et encore … Depuis l’arrivée le run de Momo, on a donné à Scott les moyens de prendre confiance et d’aller dans la direction qui était imposée par les évènements : du sur-protectionnisme.
Et depuis lors, il est entouré de qui ? Frost, Namor, Magneto … et tout ce qui pouvait tenir lieu de mentor a été désacralisé par Brubaker. Logique cette évolution du coup mais pas due uniquement à Gillen. Morrison, Fraction, même Ellis dans son récit hors continuité le dépeint de cette façon. C’est son entourage et le poids du pouvoir qui le formeront au final.[/quote]

Oui. Mais, personnellement, j’ai l’impression que Scott s’est entouré de sa “garde personnelle” (Emma, Magneto, Namor) depuis peu, je n’avais pas l’impression qu’il était aussi proche d’eux avant Gillen. Fraction le montrait beaucoup avec Hank, Warren et même Wolverine…

Pour ma part, ce n’est pas parce que le danger est écarté post Second Coming que Cyclop doit relâcher sa vigilance. Il a déjà franchi une ligne, il doit se ré-freiner et c’est ce qu’il fait en mettant fin à son X-Force. C’est le contre-coup Diablo/Fauve/Cable.
Mais si on fait le bilan, les ennemis des X-men restent toujours présents : Maraudeurs, Sinistre, Club des damnés, Apocalypse, Ozymandias … sinon pourquoi Logan recréerait X-Force si c’était le pays des bisounours ? Les gouvernements et leurs programmes sentinelles, Cyclope ne me semble pas dupe que ces menaces soient caduques. Seulement, politiquement, il est allé trop loin et se doit de lâcher du lest. La solution est de dissoudre X-Force mais pour le reste … son comportement reste le même.

Dans Messiah Complex, quand Madrox arrive sur Utopia, il rencontre Scott et là dessus arrivent Magneto, Namor et Frost qui lâchent : “Vous venez faire partie de notre nouvelle confrérie des mutants ?” … l’entourage borderline ne l’a pas quitté depuis et a même pris encore plus d’importance.

Après pour le coup, il ne nous est présenté que les mutants d’Utopia et ceux d’X-Factor. Mais il suffit de s’intéresser à l’image qu’a X-Factor des hommes de cyclope pour comprendre qu’il n’y a pas d’union globale. Juste le point de vue de la majorité, Utopia et les remarques acerbes lancées par les membres de Facteur X.

C’est d’ailleurs un point que j’aurais bien aimé voir traité, de voir les oppositions mutantes à Utopia. Utopia ne fait pas l’unanimité, c’est juste le plus gros pôle mutant.

[quote=“nikohell”]
Il est juste plus en phase avec les capacités d’Utopia et ses moyens de défense. Ce qui le pousse à dissoudre X-Force, c’est principalement l’impact que l’existence d’une équipe de Black Ops a sur les citoyens d’Utopia. Lors de la scène où il demande à Logan de dissoudre X-Force, j’ai toujours eu le sentiment qu’il savait ce qu’allait faire le griffu. Pour moi, c’est une fausse dissolution, juste un moyen de se dédouaner lui et Utopia.[/quote]

C’est ton interprétation, je ne suis pas d’accord avec toi. Il voit vraiment que c’est une erreur et décide donc d’arrêter les frais avec X-Force, que Logan veuille continuer c’est lui que sa regarde plus Cyke, il ne veut pas se dédouaner, juste faire ce qui lui semble juste.

Ce sont des doubles, donc pas le Madrox originel. Je vois pas le problème d’envoyer une équipe poids lourd pour sauver un bébé mutant qui est l’avenir de ta race en danger, surtout que storm, ou Diablo ne veulent pas tuer (suffit de voir la réaction de Kurt avant son trépas en apprenant pour X-Force). Dans mon souvenir il ne condamne pas à mort bishop et si c’est le cas c’est parce que l’ancien X-Man en veut au sauveur de la race mutante.

Fear Itself c’est Gillen. Pour la création d’Utopia je vois les choses différemment encore :wink:

Scott et les mutants se sont exilé de la côte est ou ils étaient trop la cible ils ne voulaient plus être des héros juste vivre en paix comme dans le rêve de Charles et SF est une ville tolérante. Ils partent las-bas, mais même sur la côte ouest ils sont traqués du coup ils décident de créer un état nation loin d’être un paradis mais plutôt un tas de boue, sauf qu’il s’agit de leur tas de boue. Il faut y voir là plus une parabole du peuple juif qui trouve la terre promise en Israël.

Oui les plus connus et représentatif, si un type comme Magnéto ancien terroriste et Namor du même accabit se pointe à une soirée sourie et ne font rien l’opinion publique peut changer.

Et ?

Rogers n’est pas devenu un despote en devenant le premier flic du monde ?

[quote=“nikohell”]Scott a toujours eu ce petit côté dur pour ma part. Son apparente mise en retrait, son côté froid n’a jamais été tempéré que par Jean et encore … Depuis l’arrivée le run de Momo, on a donné à Scott les moyens de prendre confiance et d’aller dans la direction qui était imposée par les évènements : du sur-protectionnisme.
Et depuis lors, il est entouré de qui ? Frost, Namor, Magneto … et tout ce qui pouvait tenir lieu de mentor a été désacralisé par Brubaker. Logique cette évolution du coup mais pas due uniquement à Gillen. Morrison, Fraction, même Ellis dans son récit hors continuité le dépeint de cette façon. C’est son entourage et le poids du pouvoir qui le formeront au final.[/quote]

Il s’est durcie oui bien sur c’est normal, mais à juste titre et pour certaines bonnes raisons ce qu’avait montré Brub et Fraction, ce qui n’est pas le cas de Gillen ou il est juste dur pour rien.

mais, en fait, en quoi il est dur exactement chez Gillen ?

juste pour hope dans l’équipe?

Parce que sinon le concept de l’extinction team comme fusion des meilleurs héros de la planète et des plus dangereux ça mixe bien ensemble le cyclope de whedom (sup) et de fraction (politicien), non?

En fait chez fraction il est dur car il le doit, mais on le voit douter, de ses choi et parfois les remettre en question, ce qui n’est pas le cas chez Gillen, il est juste dur. Prends des décisions radicales comme celles avec le Fléau dans FI.

ah oui le fleau.

En même temps il essaie je sais plus combien de plan avant. C’est la dernière tentative.
Dans le discours qu’il livre au début de uncanny 1 à son équipe je ne l’ai pas trouvé trop extrême.

Mais c’est peut être aussi le talent d’écriture du scénariste qui est à incriminer, Gillen ne m’a pas convaincu même sur ses jim et la subtilité ne semble pas être son fort, faut se le taper le discours de sinistre dans les episodes 2 et 3.

[quote=“n.nemo”]
ah oui le fleau.

En même temps il essaie je sais plus combien de plan avant. C’est la dernière tentative. [/quote]

ah non c’est le plan 13 pas le dernier.

Gillen est présent depuis une bonne dizaines d’épisodes déjà.

Perso j’aime bien Gillen sur JiM, moins sur UXM ou si les idées sont bonnes mettre sinistre si puissant et différend de ce qu’il peut faire d’un coup j’ai trouvé ça mal amené.

j’ai repris qu’avec schisme. Avant je survolais ça de très loin.

C’est aussi pour cela que je demandais ce qu’il avait de si dur sous gillen, en dehors de sa façon de le caractériser.

[quote=“n.nemo”]

Mais c’est peut être aussi le talent d’écriture du scénariste qui est à incriminer, Gillen ne m’a pas convaincu même sur ses jim et la subtilité ne semble pas être son fort, faut se le taper le discours de sinistre dans les episodes 2 et 3.[/quote]

Mouais. en même temps je trouve que ça va bien avec le personnage.

Sinistre hein, pas Gillen :wink:

http://i1242.photobucket.com/albums/gg523/chti1/img_comics_4328_x-men-3.jpg

[quote]X-MEN 3

Mensuel/112 pages/4,80 euros

Les X-Men de Cyclope enquêtent sur le mystère de Tabula Rasa. C’est le début d’une nouvelle saga imaginée par Kieron Gillen, Greg Land et Brandon Peterson. Christos Gage et David Baldeon se lancent dans X-Men Legacy, ils nous dévoilent leur nouvelle équipe et une nouvelle menace.

(Contient les épisodes US Uncanny X-Men (2012) 4-6 ; X-Men Legacy 260.1-261).

SORTIE LE 4 SEPTEMBRE ![/quote]

Je suis curieux de savoir ce que va donner Legacy.

Vu la purge qu’était Uncanny X-men dans le mag précédent, ça me fait un peu peur…

Nouveau scénariste après des années de Carey qui aura fait du bon boulot dans la globalité, j’ai hâte de voir. J’espère qu’il sera à la hauteur de son prédécesseur.

J’espere surtout que la série va gagner un dessineux decent, parce que Kurth, c’etait plus possible.

Une preview de X-Men Legacy 261 :

comicbookresources.com/?page=preview&id=11210