X-MEN #1-15 (Jonathan Hickman / Yu, Asrar)

Savoir si il est rédhibitoire pour toi comme Yu

Non, je n’ai rien contre.
Je ne suis pas fan de son style, mais je n’ai pas d’allergie comme avec Yu. Booth m’a plu sur Flash Forward.

X-MEN #14

Written by: Jonathan Hickman.

Art by: Mahmud Asrar, Leinil Francis Yu.

Covers by: Leinil Francis Yu, Alexander Lazano.

Description: The Lovers. A Garden. A chasm of secrets.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Nov. 4.

Jonathan Hickman fait ici un autre gros point d’étape, en étant presque « fainéant » sur l’essentiel du numéro.
L’auteur reprend en effet les explications sur Arakko et Amenth, en remontrant clairement comment les Mutants d’Arakko ont tenu, survécu, lutté ; comment Genesis a affronté Annihilation. Bon, le dernier tiers du récit montre ce qu’il s’est passé après, comment Genesis a refusé de prendre la couronne, mais a été « obligée » car seule la couronne contrôle l’armée d’Amenth, qui en est venue à tout détruire. Des Mutants désespérés ont voulu revenir, et ça a poussé l’armée à s’activer. Genesis a finalement mis la couronne, et a cédé.
Bon, c’est pertinent, ça apporte un éclairage bienvenu, et ça nourrit encore la mythologie d’Amenth et d’Arakko. Ca permet de rendre les choses un peu moins binaires, mais… la majorité du numér a déjà été vu, en fait, et je me demande si Leinil Francis Yu n’a pas carrément repris des pages déjà dessinées. Asrar livre des planches solides au début, avec une poésie triste bien faite.

Un numéro « important », mais un peu arnaqueur.

Ah bah merci. :smiley:

X-MEN #15

Written by: Jonathan Hickman.

Art by: Mahmud Asrar.

Covers by: Leinil Francis Yu, Peach Momoko.

Description: A great division. Bitter victories. Bitterer hearts.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Nov. 25.

Ah, intéressant

C’est bien on connaît le nom du mag qui remplacera Dawn or X

RoX. … on n’a pas fini de s’amuser avec ce diminutif

Et mon avis sera qu’ensuite nous aurons Fall of X.

Hmmm Si Spurrier qui à un univers foisonnant avec Hickman sur les X je dis banco.

Moira X ?

On n’a vraiment pas fini

Ca oui !

Hou, le bel épisode que voilà !
Bel épisode déjà parce que Jonathan Hickman fait intelligemment avancer X of Swords, déjà en actant le débat difficile au Quiet Council, où Cyclope et Jean veulent aller sur Otherworld pour ramener les leurs et fermer derrière, alors que le Quiet Council a surtout à coeur l’intérêt de la Nation. Ensuite parce qu’il achève le combat entre Apocalypse et Genesis, sa femme, avec la défaite de Genesis, mais le casque Annihilation qui reprend le contrôle et veut poursuivre, ce qui va vraiment changer la donne.
Enfin, et surtout… parce que je retrouve les personnages que je connais ! Je retrouve Cyclope et Jean, qui ont enfin du coffre, une âme, des réactions légitimes et surtout compréhensibles ! Toute la caractérisation de Scott ici est très bonne, avec de beaux dialogues et un Scott que je reconnais enfin. Jean est bien aussi, mais c’est bien Cyclope la « star » de ce numéro de dialogue, où Cyclope impressionne et me plaît. J’apprécie beaucoup les encarts de textes, qui expliquent que, pour que Krakoa fonctionne, le Quiet Council « évacue » le terme et l’idée des X-Men, qui ne doivent plus être évoqués pour « rassembler » autour de la seule idée de Krakoa. Mais Cyclope achève le numéro en disant que le Quiet Council dirige Krakoa… mais les X-Men en sont les héros.
Tout ça me donne l’impression de « retrouver » les personnages que j’aime, et ça fait plaisir ! Je retrouve aussi Kurt, soudain « vivant et normal » par un simple dialogue, mais aussi Kate et Emma. Hickman maîtrise bien Shaw, Sinistre et Exodus, mais sa démonstration sur Jean et surtout Scott impressionne. Xavier est toujours mystérieux-étrange, Magneto me gave un peu avec ses « son » à Scott (sérieusement, hein), mais l’ensemble fonctionne.
Mahmud Asrar est un peu plus brouillon et précipité dans ses planches, mais les pages sont réussies et tout fonctionne.

Ah, c’est un plaisir, cohérent et pertinent.
Ca n’efface rien, hein, mais je commence à comprendre le projet de Hickman : établir Krakoa en Nation repliée sur elle-même au discours unique, qui craque quand il faut agir non pas en gestionnaires mais en héros.
Je trouve quand même que cela a été trop long pour en arriver là, et il faut confirmation, mais… ouais, d’accord. Ca peut le faire.

C est sur le long terme que ca se lit oui.

Hickman a eu un début, un milieu, une fin à toutes ses histoires jusque là.

A la relecture, ce temps trop long pour toi ne le sera peut être pas.

Sûrement.
Dommage qu’il écrive des comics bimensuels, et pas des blocs à lire d’un coup.
C’est bien de penser « plan ».
C’est bien également de penser « narration selon le mode de sortie ».

Avec les ff puis les avengers, on a pu voir qu il commence ses run avec plusieurs episodes solo qui lui permettent d introduire ses jouets et ce n est qu après une ou deux grosses histoires que cela s accélère et que tout se boucle pour le final.

Ce n est pas forcément désagréable a lire.

Là, ce qui change la donne peut-être c est qu il crée aussi un bac a sable pour les autres, et qu il doit sans doute avoir une approche un peu plus élastique de ses enchaînements.

Reste que l idée de krakoa est tres bonne.

Elle permet plein d histoires avant la confrontation avec le dominion.

Prenons notre temps pour arriver jusque-là.