X-MEN : DIEU CRÉE, L'HOMME DÉTRUIT (Chris Claremont / Brent Anderson)

Couv_166912
*couverture à venir

X-MEN : DIEU CRÉE, L’HOMME DÉTRUIT
Auteurs :Claremont, Anderson
Best Of Marvel, 96 pages, 16,00 €
Le révérend William Stryker lance une croisade anti-mutants et capture le Professeur X pour le manipuler et attaquer l’esprit des mutants. Les X-Men doivent alors s’allier à leur ennemi Magnéto pour combattre Stryker. Cette histoire est un parfait exemple de la métaphore mutante, symbole de l’oppression des minorités. Elle est considérée comme l’un des récits les plus cultes de Chris Claremont, des X-Men et plus généralement de Marvel.
(Contient l’épisode US X-Men : God Loves Man Kills, publié précédemment dans l’album MARVEL GRAPHIC NOVELS : X-MEN – Dieu crée, l’homme détruit)
SORTIE LE 2 JANVIER

L’album X-Men que j’ai le plus usé je pense (avec la Mort de Captain Marvel)

Ah zut en best of Marvel, donc pas au format de la collection des GN d’origine.

Best of de 96 pages? ben voyons… et 16€ en plus. he bé j’aurais tout vu. … ils sont forts…l’édition originale ( lug) est cotée dans ses prix. ( on la trouve à moins) le papier est meilleur (plus adapté) que celui du Graphic.

Une de mes rares lacune dans l’univers x, ce coup-ci je rate pas le coche. Ça se passe où chronologiquement? Jamais compris que ce soit pas dans les intégrales

Espace-temps ?

En fait, Dieu créé, l’homme détruit a d’abord été pensé comme une histoire hors-continuité car ses événements ne collaient pas avec la chronologie des épisodes des X-Men publiés à cette période. Il aura fallu attendre le début des années 2000 et la sortie de X-Men 2 pour que Marvel la rattache au canon (et il y a eu une suite dans la série X-Trême X-Men de Claremont).
Il y a alors eu une tentative d’explication pour placer le récit dans la continuité :

  • This story did not fit into the continuity of the Uncanny X-Men title published at the time.
    • For years afterward, there is no reference to the story in this graphic novel in the Uncanny X-Men title.
    • Illyana is a teenager so it happens after issue 160.
    • The mansion was destroyed in issue 154, then is seen being rebuilt in issue 163, so the story could not happen before the X-Men’s capture by the Brood.
    • The X-men return to Earth in issue 167 and Xavier transfers Kitty from the X-Men to the New Mutants on the last page.
    • Issue 168 occurs over several days when Kitty tries to proves herself to Xavier. She is still called « Sprite » by Xavier. Lilandra is his close companion in this issue and the concurrent issues of the New Mutants.
    • Meanwhile Cyclops goes first to Florida to visit Lee Forester, then to Alaska to meet his grandparents and meets Madelyne Pryor. Wolverine leaves for Canada (then goes to Japan).
    • The team shown in the graphic novel does not meet up again at the mansion until after they return from Japan and fight Mastermind in issue 175, whereupon Rogue is now a member of the team. Cyclops marries Madelyne at the end.
    • Therefore, the events in this story most likely occur between 167 and 168, before Cyclops departs New York.
    • Alternatively, it could be a What-if? story where they were not captured by the Brood.

However in 2003, God Loves, Man Kills would be made officially canonical and a sequel titled God Loves, Man Kills II was published.

1 J'aime

Merci, donc en 1983, une de mes années préférée sur les mutants. J’ai essayé de relire y’a pas longtemps les x-treme x-men j’ai vite abandonné. C’était vraiment la série x la plus faible de l’époque, y’avait du niveau en ce temps là, la dernière grande époque des mutants.

Y a intérêt malheureux :slight_smile:

La couverture :

78783375_10157680114519648_4191578095926378496_n

On y perd énormément, et la retouche sur la main de Kitty est foireuse.

Jim

tout les pieds de wolverine, sur un on dirait qu’il a une plateforme boots.