X-TERMINATORS #1-5 (Leah Williams / Carlos Gomez)

Après X-Factor et Trial of Magneto, Leah Williams va continuer à oeuvrer au sein de l’actuelle période Krakoa des mutants avec la mini-série X-Terminators, consacrée à la virée mouvementée d’une bande de X-Women. Un job taillé sur mesure pour le dessinateur Carlos Gómez, habitué à dessiner des personnages féminins avec des courbes.

Cool Carlos Gomez !

Aperçu :

(W) Leah Williams (A) Carlos E. Gomez, Bryan Valenza (CA) Federico Vicentini, Arthur Adams, Tom Muller Muller Design Variant, Skottie Young, InHyuk Lee, Terry Dodson
ENTER THE GRINDHOUSE OF X!
When Jubilee and Boom-Boom agree to take Dazzler out for a night on the town to console her after her nasty breakup, they have no idea they’re about to be kidnapped and put into elaborate death traps for their efforts! What are three girls with the power to blow things up to do? Leah Williams and Carlos G mez put the X in eXploitation in this tale of blood, sweat and REVENGE!
PARENTAL ADVISORY
In Shops: Sep 21, 2022
SRP: $4.99

WTF.
Leah Williams, que j’ai beaucoup aimée sur X-Factor et (un tout petit peu) sur les rares bons moments de Trial of Magneto, lance ici une mini-série qui pourrait s’apparenter à un Boulevard de la Mort des Mutants. L’on retrouve en effet ici des éléments du projet Grindhouse de Quentin Tarantino : trois jolies filles, qui veulent s’amuser, qui subissent une attaque masculiniste toxique, et ça mène à du délire d’action et de violence de tous les côtés.
Surprenant, mais épatant.
Ici, Dazzler largue son mec (qu’elle a depuis deux mois) car elle l’a vu parler à une fille ; l’on n’en saura pas plus. Elle demande à Jubilee d’organiser une soirée alcoolisée pour se remettre, et impose de le faire dans un bar karaoké près de chez elle. Jubilee vient avec Boom Boom, mais… l’ex de Dazzler a fait empoisonner leurs verres, et se révèle un vampire ! Les filles luttent mais sont enlevées, abandonnées dans des pièges géants où elles essayent de s’enfuir en cassant tout. Elles finissent par « passer le niveau » et sont confrontées à une X-23 enragée et emprisonnée.
WTF, oui. Si l’on a la grosse sensation que le final révèlera que Arcade est derrière tout ça, la lecture se révèle très surprenante et agréable parce que… rien n’a de sens, ici ! Ca part de tous les côtés, ça pète, ça explose, c’est dingue. La folie douce du projet Grindhouse est bien convoquée ici, et c’est très fun à suivre. Les personnages sont survolés, un peu « neuneu », mais ça se lit bien. Petit bémol, l’absence de mention de Shojo, le fils de Jubilee ; mais ça peut venir.
C’est donc fun, délirant, un peu débile mais cool. Carlos Gomez illustre ça joliment, avec en effet de belles courbes et de beaux charmes pour les personnages. Sans que ça soit vulgaire.

Un gros délire bien fun et tarantinesque. Je prends !

1 « J'aime »

(W) Leah Williams (A) Carlos E. Gomez, Bryan Valenza (CA) Federico Vicentini, Carlos E. Gomez
A NIGHT TO REMEMBER…
When three explosive ladies hit the town, they had no idea it was going to hit back so hard…and shockingly, running into their stabby friend Wolverine hasn’t made the night any less blood-soaked. Join Dazzler, Jubilee, Boom-Boom and Wolverine for a bloody, sexy gut-punch of a series that will leave you begging for another!
Parental Advisory
In Shops: Oct 26, 2022
SRP: $3.99

Le délire continue.
L’effet est moins fort qu’au #1, mais Leah Williams continue le chaos général pour ses quatre Mutantes paumées dans une arène maléfique violente. Elles s’engueulent, s’entraident difficilement, alors que, en flashforward, on les voit s’expliquer devant le Conseil Silencieux. On apprend que l’ex de Dazzler est le fils de Xarus, le fils de Dracula ; et ils sont « cachés » ici, en fuite du grand-père. Le fils tente de tuer les Mutantes, et lance ensuite des vampires qui ont payé pour les tuer en pleine chasse.
Je l’ai dit, l’effet est moins fort après la surprise du #1, mais ça reste sympathique. C’est délirant, bourrin, con-con, mais fun. Surtout parce que Carlos Gomez livre de belles planches, dynamiques mais surtout généreuses en jolies images.

Je continue d’y voir un Boulevard de la Mort des X-Men, et c’est cool !

1 « J'aime »

(W) Leah Williams (A) Carlos E. Gomez, Bryan Valenza (CA) Federico Vicentini, David Nakayama
VAMPIRES, VIOLENCE AND VENGEANCE!
Does it count as killing a man when the man in question is already undead? This problem is one the lovely ladies of bombs and blades are going to need to wrestle with as they brutally separate bloodsuckers’ heads from their bodies! Just when you thought the night couldn’t get more bonkers…

PARENTAL ADVISORY
In Shops: Nov 30, 2022
SRP: $3.99

Le gros délire continue.
Leah Williams s’amuse beaucoup à créer un gigantesque bordel, avec ses héroïnes qui font n’importe quoi, s’en amusent et assument. C’est fun, un peu débile, un peu con, avec des vannes de sexe bourrues mais drôles et beaucoup d’éléments WTF (ici, c’est Otherworld qui s’invite, sans aucune raison).
C’est un gros délire bourrin mais agréable, qui fait rire et divertit. Carlos Gomez livre de belles planches, traite fort bien les héroïnes, et c’est formidable de suivre ça.

Bête et méchant, et c’est cool.

1 « J'aime »

X-TERMINATORS # 4 (of 5)

SEXY COSPLAY OF DEATH!

It’s not the clothes that make the badass, it’s the asses they kick!

Dazzler, Boom-Boom, Jubilee and Wolverine might not be dressed for a beatdown, but that’s not gonna stop them from handing them out! Make a joke about them—they dare you!

CREATIVE TEAM

  • Writer: Leah Williams
  • Artist: Carlos Gomez
  • Colorist: Bryan Valenza
  • Letterer: Travis Lanham
  • Designer: Tom Muller
  • Senior Editor(s): Jordan D. White
  • Editor: Sarah Brunstad
  • Assistant Editor: Anita Okoye
  • Associate Editor: Lauren Amaro
  • Standard Cover Artist(s): Federico Vicentini & Matt Milla
  • Variant Cover Artist(s): Rickie Yagawa & Rachelle Rosenberg
  • Format: Limited Series
  • Page Count/Cover Price: 28 pages/$3.99

Toujours aussi délirant.
Leah Williams et Carlos Gomez continuent de s’amuser avec une saga sans beaucoup de sens, avec ici Alex, petit-fils de Dracula, qui s’est allié avec le Collecteur… parce que, hein ! Comme ça, il peut récupérer ses ex, les bloquer dans des cages, et s’amuser dans l’espace. Les filles le menacent, parviennent à s’enfuir en utilisant les pouvoirs explosifs de Boom-Boom, puis rentrent à Krakoa. La Nation Vampire de Dracula vient réclamer des comptes, elles calment le jeu et Dazzler obtient, plutôt qu’un dédommagement, des infos pour retrouver Alex… et se venger !
C’est fun, oui. Ca n’a aucun sens, c’est juste du délire et des dessins ronds et agréables, pour illustrer de jolies filles en petites tenues, et en tenues funs.
C’est cool, oui. C’est bourrin, c’est juste pour s’amuser mais ça fonctionne. Et ça fait plaisir, dans la sinistrose habituelle de Krakoa !

Un gros délire assumé, qui fait plaisir.

1 « J'aime »

X-TERMINATORS #5 (OF 5)

  • LEAH WILLIAMS (W) • CARLOS GÓMEZ (A)
  • Cover by Federico Vicentini
  • THE FINAL BEAT DOWN!
  • These X-Ladies have been through one HELL of a night…and it’s not over yet. They might have managed to escape the trouble that found them…but that trouble hasn’t escaped them! It’s time to make these suckers regret they ever crossed their paths!
  • 32 PGS./Parental Advisory …$3.99

Sympa’ mais ça a duré trop longtemps.
Leah Williams, qui m’a beaucoup plu sur X-Factor, n’avait franchement pas assez de matière pour tenir cinq numéros sur ce délire qui me rappelle Boulevard de la Mort de Tarantino. Un one-shot, voire deux ou au maximum trois épisodes, ça aurait été suffisant.
Là, ça s’étire avec la bagarre contre Alex, petit-fils de Dracula allié du Collectionneur et kidnappeur mais aussi abuseur de femmes. C’est bien, c’est fun, c’est con-con mais rigolo… mais trop long. Le Collectionneur devient gênant, en fait, quand X-23 l’attaque, quoi ; ça ne fait pas sérieux, mais ça ne fait pas sourire.
M’enfin, la revanche de Dazzler est sympa’, l’ambiance entre les filles aussi. Carlos Gomez livre des planches dynamiques et sexy.

C’était cool, mais ça aurait été bien mieux en étant plus court.

2 « J'aime »

Vision n’est donc pas le seul à récupérer son look 90’s ces temps-ci.

5a10bbd9b7f27020ea0a4ce010862dc0--vision-marvel-comics-marvel-vs

1 « J'aime »

Image

X-Terminators (2022) #1-5

Bon j’ai beau adorer les écrits de Leah Williams sur les Mutants avec l’excellent X-Factor & The Trial of Magneto, je dois avouer que cette mini-série du nom de X-Terminators m’a laissé un peu de marbre.
En effet, l’autrice propose un récit en 5 numéros plein de fun, de décalé et d’humour dans une aventure fraiche et sexy. Nous allons suivre Jubilee et Boom-Boom venir prêter main forte à Dazzler suite à une rupture malheureuse. La chanteuse numéro un des Mutants n’a pas terminé son verre que l’ex petit-ami se révèle être un vampire, petit fils de Dracula, qui fait alliance avec le Collectionneur pour se faire un zoo vivant mélangé à une sorte de Battle Royal. Notre trio retrouvera Laura (X-23) pour une aventure pleine de fraicheur, ou le sang se mêlera aux blagues graveleuses et aux tenues sexy.

Ce n’est jamais provoquant, c’est léger, sympathique mais je dois avouer qu’en dehors de quelques passages drôles, j’ai trouvé cela assez artificiel. Comme l’impression de lire la série Harley Quinn et à un moment quand le « cool » devient « trop cool » et bien cela sonne faux, cela sonne creux et j’avouerais que c’est le cas ici. Je pense que Leah Williams s’est abandonnée dans un récit sans prise de tête qui a du la ravir mais pour moi elle a le potentiel d’être une Kelly Thompson bis et comme cette dernière, elle doit apprendre à se canaliser et faire ce qu’elle sait faire de mieux : Des récits teintées d’humour et d’émotion à travers une écriture souvent basique mais toujours bien rythmée et juste. A l’image de sa collègue, Leah Williams peut déborder jusqu’à perdre le fil.

Heureusement on se consolera du coup de crayon absolument génial de Carlos Gómez qui permet clairement de mettre en lumière ce côté « Frais, Sexy et Girly » que propose l’autrice et c’est toujours fait admirablement ! Chapeau !

1 « J'aime »

Elle est Howard sont une plaie pour moi, content que ça plaise tout de même à certains

Ah bah X-Factor, c’est pas mal quand même.
Trial of Magneto, en revanche, c’est quand même beaucoup plus creux …

1 « J'aime »

Oui Williams sur x factor, c etait très lisible.

X-Factor est ma série préférée de l’ère Krakoa.

1 « J'aime »

Très juste, bravo. En soi X-Terminators aurait dû faire deux numéros, pas plus, et surtout pas cinq.

1 « J'aime »