YUMIHARI - LE VAISSEAU RUGISSANT t.1-4 (Hitoshi Tomizawa)

Discutez de Yumihari - Le Vaisseau Rugissant

Voici que débarque dans nos contrées Yumihari, le nouveau manga de Hitoshi Tomizawa, auteur d’Alien nine et dessinateur de Blitz royale. Et le premier mot qui me vient à l’esprit pour qualifier ce tome 1 est « confus ».

image

Les bases sont posées dans ce tome, et pourtant on ne sait pas réellement ce qui se passe. Quelques faibles précisions sont laissées ça et là, mais globalement le lecteur se contente dans ce premier tome de suivre Shoichi, qui semble être le héros de l’histoire, et qui est tout aussi perdu que le lecteur.

Au niveau des dessins, on reconnaît bien le chara design particulier de l’auteur d’Alien nine. C’est à mon goût très loin d’être mauvais, mais je pense que beaucoup n’accrocheront pas à ce chara design. Sinon, l’ensemble est à la fois assez détaillé et par moments plutôt épuré.

Il est donc difficile de se prononcer sur ce premier tome. Pour le moment, le lecteur est aussi perdu que le héros, on ne comprend pas trop les enjeux qui se déroulent, et on se contente de suivre des évènements étranges, voire assez durs dans la façon dont ils sont représentés.
Tout le monde n’accrochera pas.
Pourtant, ce tome 1 laisse présager un scénario des plus intéressants, et je suis assez optimiste pour la suite.

Difficile de faire un résume détaillé de ce deuxième tome. Pourquoi ? Parce que le scénario est aussi incompréhensible que pendant le premier tome.

image

On ne sait absolument rien de ce qui se passe réellement, on se contente dans ce tome de regarder l’équipage du Yumihari combattre des espèces de géants.
Qu’on ne comprenne pas tout au bout de 2 tomes, pourquoi pas. Mais ici, on ne comprend rien de rien, et aucun élement qui pourrait permettre au lecteur de se poser des questions n’est donné. Dans ces conditions, la lecture de ce tome est totalement inintéressante et profondément soporifique, et on n’a aucune envie de donner une nouvelle chance à la série.
En plus de cela, les dessins sont tout simplement laids. Le trait des personnages est très imprécis, et par moments ceux-ci ne ressemblent à rien. Le reste est pour le moins bizarre et peu agréable à l’oeil.
Avec un tel scénario, Yumihari aurait pourtant pu être intéressant, mais finalement la série ne capte jamais l’attention du lecteur. Tomizawa, déjà auteur d’Alien nine et dessinateur de Blitz royale, enfonce sa série tout seul.
La lecture de ce manga se termine pour moi avec ce tome 2.