ZOMBILLENIUM (Arthur de Pins et Alexis Ducord)

(Le Doc) #1

DATE DE SORTIE PREVUE

18 octobre 2017

REALISATEURS & SCENARISTES

Arthur de Pins et Alexis Ducord, d’après la bande dessinée de Arthur de Pins (Dupuis)

INFOS

Long métrage français
Genre : animation/fantastique
Année de production : 2017

SYNOPSIS

Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires, loups garous et autres démons sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais, mais en plus ils sont fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes, bref, fatigués de la vie de bureau en général, surtout quand celle-ci est partie pour durer une éternité… Jusqu’à l’arrivée d’Hector, un humain, contrôleur des normes de sécurité, déterminé à fermer l’établissement. Francis, le Vampire qui dirige le Parc, n’a pas le choix : il doit le mordre pour préserver leur secret. Muté en drôle de monstre, séparé de sa fille Lucie, et coincé dans le parc, Hector broie du noir… Et si il devenait finalement la nouvelle attraction phare de Zombillénium ?

Le premier teaser :

youtube.com/watch?v=XDtF_ODh0Lo

0 Likes

Index des films
(Croco) #2

J’ai adoré la BD, j’attends avec impatience le film :slight_smile:

0 Likes

(Le Doc) #3

La bande-annonce :

0 Likes

(Le Doc) #4

0 Likes

(Ben Wawe) #5

Vu également Zombillenium, adaptation animée de la BD du même nom par Arthur de Pins (l’auteur initial) et Alexis Ducord. Si le film garde le principe de base (un parc d’attractions horrifique est en réalité tenu par de vrais monstres, qui au fond ne sont pas méchants mais ont des responsables/propriétaires exigeants), il impose quelques différences avec la BD (le héros Aurélien devient Hector, et passe de dépressif paumé et largué à inspecteur des fraudes crispé et plongé dans le boulot après la mort de sa femme, délaissant sa fille fan du parc).
Cela n’empêche néanmoins pas l’ensemble d’être… très bon, et très agréable à voir !

D’une durée courte appropriée (environ 1H20), disposant de nombreux rebondissements sans paraître précipité, prenant le temps de poser ses personnages principaux via quelques clichés plus ou moins avérés (mention spéciale pour le squelette syndicaliste), le film propose surtout un humour léger, fun, décapant (les vannes sur Twilight, même pas nommé mais évident, sont énormes ; Cerbère est sublime ; la descente sur la musique “Au Nord, y avait des corons”, c’est juste parfait), et qui fonctionne.

Alternant entre, donc, cet humour, mais aussi une histoire simple mais efficace, encore une fois bien rythmée, quelques beaux moments d’émotion (le discours de la gamine est terrible), de l’action, de l’épique, des relations qui se construisent et apparaissent justes… non, c’est vraiment très, très, très solide et très agréable.
Hormis un léger bémol (le héros change un peu vite, quand même, et son âge peut questionner à un moment), l’ensemble est juste parfait, en outre très bien animé, très beau à voir, très propre, et avec un character-design idéal, qui fait déjà le succès de la BD.

Une réussite, définitivement, qui m’a beaucoup emballé !

0 Likes

(Vik) #6

Pas mieux.

D’une durée courte appropriée (environ 1H20), disposant de nombreux rebondissements sans paraître précipité, prenant le temps de poser ses personnages principaux via quelques clichés plus ou moins avérés (mention spéciale pour le squelette syndicaliste), le film propose surtout un humour léger, fun, décapant (les vannes sur Twilight, même pas nommé mais évident, sont énormes ; Cerbère est sublime ; la descente sur la musique “Au Nord, y avait des corons”, c’est juste parfait), et qui fonctionne.

Je rajouterai également quelques petites critiques sur le monde de l’entreprise, sans en faire non plus un pamphlet caustique qui sont assez funs également.
La bande son métal est extra.

Je ne connaissais pas la BD mais ça donne envie de découvrir (d’ailleurs j’ai un Spirou sur la table).

0 Likes