AGAR t.1-3 (Claude Moliterni / Robert Gigi)

Discutez de Agar

Étrange série qu’Agar, fruit des cogitations du scénariste Claude Moliterni et du dessinateur Robert Gigi.

agar01eo

Jeune héros éponyme, Agar doit fuir ses parents afin d’échapper à une invasion de robots dédiés à l’extinction de toute vie. En perpétuelle fuite, il s’allie à la jeune Zarra et rebondit de planète en planète, d’aventure en aventure.

Agar01_p_22631

Le dessin est assuré par Robert Gigi, déjà complice de Moliterni pour Scarlett Dream. L’ambiance onirique de cette course-poursuite spatiale fait de la série un étrange mélange entre Superman et Little Nemo.

Couv_19298

La série est d’abord publiée dans l’éphémère magazine Lucky Luke que Dargaud publie de 1974 à 1975. Elle est ensuite compilée en trois tomes, Les Jouets maléfiques, Les Phantasmes de la nuit… puis Eclipso, le magicien de la planète morte. Remarquons que les couleurs sont à chaque fois réalisées par quelqu’un de différent, à savoir Évelyne Tran-Lê, Jannick Guillerez puis Patricia Bilal.

Si la parenté avec Little Nemo me semble évidente, Gigi allant même jusqu’à tracer des contours épais à ses personnages dans la mouvance de McCay, les aventures donnent l’impression que les auteurs s’amusent à pasticher la frénésie des comic books. Peut-être aussi partent-ils également à l’aventure, sans savoir où leur propre récit les mènera.

Couv_22630

De mon côté, je me demande si la série a été traduite en anglais. Le tome 2 liste, dans les crédits, les différentes traductions, mais il s’agit souvent de pays européens. Or, des tas de choses me semblent susceptibles d’avoir influencé des créateurs outre-Atlantique : ne serait-ce que les robots, jaunes et souriants (grimaçants, même), s’ils se veulent des parodies des Zorglhommes, me font aussi penser à des personnages de comics (sans que je trouve lesquels).

Jim

Ça a l’air très sympa ça !
En tout cas, j’aime beaucoup les planches que tu as mises en ligne.
Je note la référence dans un coin de ma tête, merci. :wink:

C’est très sympa. Je suis bien fan de Gigi, beaucoup moins de Moliterni, qui est, malgré ses grands effets de manche et ses déclarations dans ses livres critiques, une grosse machine à recycler les idées des autres. Mais il a souvent été illustré par des gens de grande compétence, ce qui fait passer la pilule.

Jim

BD dont j’avais lu une partie dans Lucky Luke Magazine sans trop rien y comprendre (j’étais tout minot, et c’est quand même un peu perché, comme truc) mais plein d’images m’avaient frappé et me sont restées : les robots déglingués de Toymaker, le décollage onirique du vaisseau papillon…

relu en entier il y a quelques années et avec un certain plaisir (même si du coup, lu dans l’ordre et en continuité, ça ouvrait moins l’imaginaire que par bouts désordonnés)

Voilà.
Je n’ai encore jamais relu en entier : il me manque encore des bouts de séries…

Jim

N’oublions pas la "suite"intitulé Captain Fulgur.

Ah ? Captain Fulgur en est la suite ?
Je dois avoir un album d’Agar, ainsi que le premier recueil du journal de Captain Fulgur.
J’aime bien Gigi, moi aussi.

Tori.