ALAMO t.1-2 (Dobbs / Pezzi, Perovic)

La critique par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique de Alamo T.2 (simple - Soleil) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

image

Cet autre diptyque de la collection 1800 ne contient ni monstre, ni machine extravagante pour l’époque, ni magie, … bref, de la vraie vie, me semble-t-il, même si j’ai cru à un moment donné que Dobbs allait intégrer un peu de surréalisme dans son récit. Mais rien de tout cela, en fait, Dobbs raconte une version romancée histoire de la bataille du fort Alamo, en tournant autour de Louis Rose, le “lâche” du fort, mais qu’il présente en fait comme l’instrument d’un complot, aux fins politiques (j’en dis pas plus, si ce n’est qu’il s’appuie sur les faits réels, enfin, tels qu’ils ont été rapportés).

image

Voilà une histoire comme j’aurais pu voir dans l’émission la Dernière Séance, ambiance western sans indien. L’ambiance est parfaitement retranscrite par Pezzi et Perovic (je ne sais pas quelles sont les pages de Pezzi qui officie que sur une partie du tome 1), avec des pages de scènes de guerre qui font bien ressortir la violence des combats, le côté implacables et ses conséquences aussi. Ce que je trouve intéressant de la part de Dobbs, c’est qu’il ne prend pas partie, les Mexicains étant aussi chevaleresques ou orduriers que les Texans. Le vrai salaud là-dedans est texan, d’ailleurs.
Le rythme est bien tenu, avec des alternances qui vont bien, de la part de la spécificité de la narration.

Bref, un doublé qui a sa propre identité au sein de la collection, et que j’ai pris plaisir à lire, que ce soit par sa narration ou ses dessins (d’ailleurs, j’avais oublié que Perovic m’avait fait une dédicace).
t les couvertures de Parel sont magnifiques.