ALIENATED (Simon Spurrier / Chris Wildgoose)

9782378872328

ALIENATED

SORTIE LE: 20 JANVIER 2021

Que faire du pouvoir de changer le monde si nous ne sommes pas prêts à l’utiliser ?

Samuel, Samantha et Samir, tous trois un peu à la marge, chacun à sa façon, voient leur destin basculer quand ils découvrent une entité extraterrestre s’éveillant à la vie. Liés par le secret et connectés par les pouvoirs incroyables de cette créature, plus rien ne leur semble hors de portée pour la première fois.
Mais ils ne tardent pas à comprendre que leur nouveau compagnon – si attachant au premier abord – est un futur prédateur en quête de proies…
D’abord guidés par les meilleures intentions, les trois adolescents plongent rapidement dans une spirale toxique de jalousies, de vengeances et d’erreurs funestes.

Simon Spurrier ( John Constantine Hellblazer , Coda ) et Chris Wildgoose ( Batgirl , Batman: Nightwalker ) livrent un récit initiatique délicat et subversif d’une justesse remarquable.

Lien vers le trailer officiel : ALIENATED - Official Comic Trailer - YouTube

« Un concept brillant, des illustrations sublimes, et l’un de mes auteurs préférés. » Brian K. Vaughan , Saga

« J’ai explosé de joie quand on m’a pitché l’histoire. Spurrier et Wildgoose sont des forces de la nature, rien ne peut les arrêter. » Kieron Gillen, Once & Future

« Alienated retranscrit la splendide terreur que représente chaque jour dans la vie d’un adolescent. » Dan Watters, Lucifer

« Quel bonheur de pouvoir lire quelque chose de si frais, si unique, et pourtant si familier. » Comicsbookcase.com

« Un premier tome fantastique qui donne envie de se précipiter sur la suite. À lire d’urgence ! » Graphicpolicy.com

EAN : 9782378872328
Format : Comics
Prix : 17.90€

C’était tellement bien que j’ai pas finit.

Mdr XD

Mince. Même pour du Spurrier.

Je suis bien d’accord, c’est hyper bavard en plus. Je me suis vraiment accroché pour terminer

J’ai beaucoup aimé ! J’ai bien accroché au style de dessins, de chouettes effets de mise en scène sur les pouvoirs de la créature, et un jeu sur les couleurs assez intéressant (à la fois au niveau du dessin et du lettrage d’ailleurs), et au niveau du scénario on est sur des thématiques assez classiques (à mi chemin entre E.T. et Chronicle, s’il fallait trouver une catchphrase pour vendre le bouquin ^^) mais c’est bien fait, dans un questionnement sur la responsabilité, avec ces ados qui s’enfoncent dans une spirale de violence (le chapitre centré sur Samir m’a beaucoup marqué, il était assez éprouvant psychologiquement). Peut-être pas le meilleur Spurrier, mais je l’ai trouvé très solide !

Je pense que c’est une histoire qui a le potentiel pour raisonner en pas mal de personnes au travers des questionnements et problèmes que traversent les trois personnages principaux.

Par contre je suis moyennement convaincu par le choix de la couverture, j’aurais plutôt opté pour une des variantes présente à la fin du tome et sur laquelle on voit les trois protagonistes