ARCHANGEL 8 #1-4 (Michael Moreci / C.P. Smith)

Prochainement, chez AWA Studios :

Source : www.awastudios.net

Ah, C.P. Smith.
Il avait fait un bon Wolvie, de tête ! (enfin, je crois que c’était du Wolvie)

Il a fait un peu de Wolverine, oui…principalement la mini-série Wolverine Noir

1

Je pensais pas à ça (parce que pas encore lu).
Et j’ai retrouvé, alors que c’est très anecdotique (ma mémoire fonctionne vraiment bizarrement) :

et surtout :

Nouvel aperçu :

Archangel 8 #1
On-Sale: March 18, 2020
Cover Price: $3.99
Writer: Michael Moreci
Artist: C.P. Smith
Colorist: Snakebite Cortez
Cover: Jeff Dekal
Letterer: Sal Cipriano
Audience: Mature
In a world beyond the sight of mortals, Heaven and Hell wage war for the souls of man-kind. Principal among God’s legion are seven archangels written about in religious texts for millennia. But there is an eighth archangel, known only from passing allusions in Apocrypha, who operates under a different code. Fighting without God’s sanction, he faces the enemy on his own terms, and shows just how bad good can be.

Source : www.newsarama.com

Couverture et aperçu du #2 :

Je ne suis pas fan de la colo de la dernière page.

Je suis fan de rien de ce que je vois.

Je n’avais pas fait le rapprochement avec le CP Smith de la série Invaders dont parlait Fred sur le fil de discussion des Projets avortés™.
Il faut dire que son style a pas mal changé.
Et qu’il n’est pas pour rien dans l’intérêt qui m’a poussé à lire le premier numéro. Notamment pour son travail sur les trames que j’aime toujours beaucoup.

Reste que c’est Michael Moreci qui m’a vraiment décidé. J’aime assez son travail.
Si Roche Limit a été le premier [Pour en savoir +], au point que j’en suis venu à collecter le reste de la série en V.O, c’est Burning Fields [Pour en savoir +] qui m’a vraiment décillé.

Ce premier numéro donc, à la fin duquel Moreci explique que le Punisher de Garth Ennis n’est pas pour rien dans ce qu’on vient de lire, pose une belle ambiance.
Mais souffre, comme 99% de la production du marché U.S, ne n’être pas assez dense à mon goût.
Comme le disait à propos de la reprise de la Legion par Bendis un blogueur que je lis, 100 pages d’introduction, c’est long.

On n’en est pas encore là avec Archangel 8, mais il n’y a pas beaucoup de chose à dire, sinon que ça démarre bien. Lentement mais bien.

Le retour de lecture d’Artemus est un peu à l’image des 4 premiers titres de AWA : c’est bien mais pas la grosse révolution. J’avais un sentiment de redondance entre certains titres. Et puis j’ai lu la page de Straz dans The Resistance : il y évoque la prise de contact d’Alonzo, qui lui parle d’un univers cohérent dans lequel chacun aura les coudées franches. On verra comment ils vont dérouler cet univers…

In a world beyond the sight of mortals, Heaven and Hell wage war for the souls of mankind. Principal among God’s legion are seven archangels written about in religious texts for millennia. But there is an eighth archangel, known only from passing allusions in Apocrypha, who operates under a different code. Fighting without God’s sanction, he faces the enemy on his own terms, and shows just how bad good can be.

Source : www.cbr.com