ARSÈNE LUPIN CONTRE SHERLOCK HOLMES t.1-2 (Jérôme Félix / Alain Janolle, d'après Maurice Leblanc)

Arsène Lupin contre Sherlock Holmes - vol. 01/2

La dernière confrontation de deux légendes.

En Normandie, un vieil alchimiste aurait percé le secret de la transformation du plomb en or. Il n’en faut pas plus pour attirer la convoitise d’Arsène Lupin, déguisé pour l’occasion en vicomte Raoul d’Avenac. Ce que Lupin ignore, c’est que Sherlock Holmes est sur ses traces. Le détective de Baker Street veut en effet l’éliminer, car le gentleman cambrioleur est le seul à connaître son passé de meurtrier. L’ultime confrontation de deux légendes.

  • Éditeur ‏ : ‎ Bamboo (29 juin 2022)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Relié ‏ : ‎ 56 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2818993962
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2818993965
  • Poids de l’article ‏ : ‎ 788 g

Miam, non ?

Et pas le camembert en Comté ?

Jérôme Félix est né en 1972 à Vire. Cet amoureux d’Arsène Lupin et du cinéaste Frank Capra démarre sa carrière d’auteur en réalisant deux bande dessinées régionales situées dans la ville de Dieppe où il réside alors. Il rejoint ensuite les éditions Soleil pour qui il scénarise L’Arche et le one shot Un pas vers les étoiles. Depuis, il a imaginé des histoires aux tons très différents allant du romantisme avec Une vie à écrire, à la comédie avec Mort et entêté en passant par l’aventure avec sa série L’Héritage du Diable. En 2019, Jérôme publie le très remarqué « Jusqu’au dernier », un western vendu à 75 000 exemplaires et qui obtiendra le prix FNAC BD de Belgique. Parallèlement à son activité de scénariste, Jérôme Félix dirige le festival du polar normand Bloody Fleury. Il anime également de nombreuses conférences sur la BD dans les écoles d’art, les médiathèques ou les salons littéraires de tout l’hexagone.

En 1984, Alain entre à l’École d’Art de la Rue Madame à Paris, où il y étudiera le dessin sous toutes ses formes pendant quatre ans. En parallèle à ses études, il dessine dans des fanzines BD comme Scarce ou Le Goinfre jusqu’en 1992. Cette même année, il crée avec des amis la société de BDCom Trait de Plume. Deux collectif BD en noir et blanc y verront le jour : La Première Fois en 1994 et Un Parc en 1995 dans lesquels Alain dessine Les Aventures de Léo Piel. Il rencontre un couple de jeunes et talentueux scénaristes : Anne et Gérard Guéro, plus connus sous le pseudonyme de Ange. Le courant va immédiatement passer et ils développent ensemble la série Némésis aux éditions Le Téméraire puis chez Soleil production. Entre 2005 et 2007 Alain et Ange sortent une nouvelle série de science-fiction en deux tomes : Babel. Il sort H.O.P.E. signé chez Glénat de 2009 et mars 2011. Il enchaîne sur un diptyque de fantasy toujours pour les éditions Glénat, Trois Peuples qui sortira en juin 2013. Entre 2014 et 2016, 3 nouveaux tomes de Nemesis sortent chez Soleil production et l’adaptation de son roman (co-écrit avec Ange) de SF, La mâchoire du Dragon qui deviendra Fédération en 3 tomes. Alain travaille également dans l’animation en tant que décorateur pour des séries jeunesse tel que Les 4 Fantastiques ou Foot 2 Rue. En 2019 suite à une annonce passée sur Facebook par le scénariste Jérôme Félix, Alain propose des planches pour un projet Feel Good, chez Grand Angle, Ces Petits Riens qui changent tout et c’est le début d’une nouvelle aventure…

J’aurais tendance à dire pareil.
D’ailleurs, j’ai réagi pareil en découvrant l’officialisation de la sortie.
Je savais que c’était en projet, mais j’ignorais que c’était si avancé.

Je connais Jérôme depuis des décennies (seigneur, on doit être « amis de trente ans », c’est inquiétant), donc je ne suis pas tout à fait objectif, mais je le considère comme un excellent scénariste, l’un de ceux sur le nom desquels j’achète sans réfléchir. Il est fan d’Arsène Lupin depuis des lustres.
Donc à mes yeux, la rencontre d’un scénariste intéressant, de deux personnages mythiques et d’un dessinateur qui a su depuis bien longtemps concilier l’énergie des comics aux exigences du franco-belge, ça fait pour moi de ce projet un incontournable.

Jim

Me disais bien.

Sherlock Holmes ayant un passé de meurtrier, ça me plaît moins… on l’a salit ! C’est pas gentil, ça.

Sinon j’adore ces deux personnages aussi, Maurice Leblanc et Arthur Conan Doyle, c’est quasiment mon enfance préadolescente.

J’ai li l’intégrâle des "Sherlock Holmes"de Conan Doyle en Aout 2019.
Là,je suis en plein dans les Arsène Lupin.

J’ai fait ça aussi mais c’était plutôt vers 1988 t-t …

Posté par Jérôme Félix sur Facebook le 15 avril dernier :

Et hop, le 1er dessin d’Arsène Lupin vu par Alain Janolle.


Jim

1 « J'aime »

Et le même jour :

Et hop, un story d’Alain Janolle pour notre « Arsène Lupin contre Sherlock Holmes » !


Jim

Jérôme Félix :

Une cave mystérieuse, une bibliothèque alchimique… Mais quels secrets cache donc le petit manoir de la Barre-y-Va situé sur les bords de Seine? Réponse fin juin dans « Arsène Lupin contre Sherlock Holmes »! Et ce sera chez Bamboo / Grand Angle.

Jim

Jérôme Félix :

Contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre « Arsène Lupin contre Sherlock Holmes » n’est pas l’adaptation du roman éponyme de Maurice Leblanc. Ma prochaine BD est librement adapté de mon Lupin préféré " La Barre-y-Va".

Jim

Jérôme Félix :

J’ai eu l’immense plaisir d’être accompagné par deux talentueux auteurs pour mon prochain album « Arsène Lupin contre Sherlock Holmes ». Tout d’abords, Alain Janolle qui a accepté de me suivre avec enthousiasme dans cette nouvelle aventure mais aussi la plus que talentueuse Delf qui assurera la mise en couleurs. Vivement juin !

Jim

Sachant que ça se passe dans l’univers de Lupin, c’est peut-être simplement qu’il s’agit ici de la version Herlock Sholmès.

Jim

Arf ! ça doit être un Sherlock Holmes très détestable ! Maurice a fait de ce personnage un être tout à fait le contraire d’Arsène Lupin (misogyne, maniaque, froid, etc.). Il paraît que Maurice Leblanc détestait Sherlock Holmes et paraît que Conan Doyle n’avait pas apprécié ce que Maurice a fait de son personnage - à la base, Maurice aurait laissé « Sherlock Holmes » et Conan Doyle ne comprenait pas qu’un auteur français qui connaît un grand succès peut utiliser un personnage aussi célèbre que Sherlock Holmes et qui n’est pas de sa création… Maurice a donc fait son malin en modifiant le nom mais de façon reconnaissable. :grin: Imaginez la tête de Conan quand il a vu que Maurice a juste déplacé une lettre et mis un accent…

Ouais, j’avais entendu que ça c’était pas bien passé. J’imagine les sueurs froides de l’éditeur.
Arsène Lupin, j’ai lu ça au collège, mais je ne me suis pas replongé dedans depuis. Mes souvenirs sont très lointains. Donc je ne saurais dire comment est son Herlock Sholmès.

Jim

Herlock Sholmès apparaît dans deux récits de la série Les Nouvelles Aventures d’Arsène Lupin : La dame blonde et La lampe juive, plus tard on aura Arsène Lupin contre Herlock Sholmès qui ne regroupera que ces deux récits. Ensuite on le retrouve dans la trilogie 813, je pense que c’est dans le premier L’aiguille creuse, mais je n’en suis pas sûr. Moi aussi, ça remonte à mes années « collège/lycée ». Mais je me souviens très bien que ce détective privé n’avait rien à voir avec celui de Conan Doyle.

Oui, c’est le sentiment que j’en ai gardé aussi.

Jim

Le 1er tome qui recoupe les premières histoires de Lupin (dont la 1ere apparition de Herlock qui est en effet un personnage guère appréciable) est un régal a lire. C’est rythmé, ta mille situation différente, une belle manière de creuser le passé du personnage et j’adore la 1ere histoire et son superbe twist. A lepoque j’ai découvert ce tome en version audio. J’ai directement pris le.livre ensuite

En plus c’est pas chere

1 « J'aime »