ASTRO-BOY - CŒUR DE FER (Nicolas Tellop)

Je suis en train de lire ce court essai (110 pages) de Nicolas TELLOP sur Astro Boy.
Ca se lit très vite et je trouve ça excellent pour le moment. Je m’attendais à un livre plus « biographique » et finalement, ça tourne plutôt autour des concepts qui font la personnalité d’Astro (la figure du robot, de l’orphelin, …).

Astro-Boy-Coeur-de-fer

Lorsque le maître du manga, Osamu Tezuka, donne naissance au personnage d’ASTRO en 1952, il s’inspire, entre autres, du célèbre roman de Collodi, Les Aventures de Pinocchio.
Mais le destin du petit robot est bien différent du pantin de bois, le merveilleux s’étant mué en science-fiction pour explorer d’autres horizons. Rejeté par son créateur (le Dr. Tenma, chef du Ministère de la Science), vendu à un cirque, il est sauvé par un vieux scientifique idéaliste qui l’élève en champion de justice, garant de l’harmonie entre les hommes et les machines. Mais, pris entre deux mondes, Astro ne peut trouver le sien. Simulacre d’humain plus vrai que nature, créature néanmoins incomplète, orphelin ulrime condamné au syndrome de Peter Pan, le petit Astro, l’éternel enfant au coeur de fer, ne serait-il pas le dernier des Garçons Perdus?

Nicolas Tellop est critique et explorateur des méandres de la pop culture pour de nombreuses revues telles que Kaboom, Neuvième Art 2.0, Chronic’art, Le Magazine Littéraire, Diacritik, Carbone ou encore La Septième Obsession et Les Cahiers de la BD. Spécialiste de la bande dessinée et du cinéma, il est l’auteur de plusieurs essais remarqués (dont L’Anti-Atome, Franquin à l’épreuve de la vie ; Les Courses-poursuites au cinéma ; Snoopy Theory ; Un songe de Corto Maltese). Guide enthousiaste, érudit et généreux, il arpente avec passion les sentiers infinis du Pays Imaginaire.

Oui, je ne m’attendais pas du tout à un essai de ce type.
C’est très intéressant et ça se lit très vite (mais il y a quelques redites), mais c’est très différent du contenu qu’on pourrait présumer !

Tori.