ATELIER / WORKSHOP (Laurent Lefeuvre)

Presque.

Ah, et pour illustrer mon propos : le tentacule en question :

et Doc Oc’ évidemment :

Bref, une histoire de tentacules.

Tori.
PS : Je viens seulement de remarquer qu’il a signé son dessin « Papa » !

Ouais c’est sympa ça

Ah, tiens, au fait, il y a du nouveau à ce propos :
La Shueisha n’était pas derrière tout ça, ni même un bot, mais bien un humain malveillant qui voulait nuire à son prochain (enfin, à sa prochaine, mais il y a eu pas mal de victimes collatérales…)…
Plus d’infos ici : The Full Truth on the Shueisha Copyright Hoax - Album on Imgur
Ou, résumées et en français, ici :
Dragon Ball : un Hoax sordide derrière l'attaque de la Shueisha
Et Shueisha réfléchit aux mesures à prendre :
Dragon Ball : la Shueisha prend officiellement connaissance du Hoax

Tori.

image

Commission du lundi matin, la version kitsch de la série des années 1960 avec Adam West dans le costume aux auréoles sous les bras tout aussi cultes « Pas d’erreur… c’est la sueur ».

Comme d’habitude, format A3, au Poscas.

image

image

image

image

1 « J'aime »

image

Il est sublime celui-là ! Il lui a donné du caractère avec ce regard bien particulier ! Fort !

image

WOLVERINE Vs. HULK !

A4 - Poscas sur carton noir.
Cadeau pour les 5 ans d’un petit gars, fan de Wolverine et Hulk.
Reprise de la fameuse couverture de Hulk 181, première apparition officielle de Wolverine en 1974.

image

Commission VENOM !
Ce samedi et dimanche, rencontres dédicaces, au super festival BD d’Amiens (si vous avez pu réserver votre place !).
Vous y visiterez (entre autres), la première expo Komics Initiative !

J’y remettrai cette commission sur Black Cover, faite au Posca (sur couv variante de King in Black n°1 - Cates/Stegman).

image

image

CABU !

Amiens, festival BD toujours.

Pour leur programme 2021, les organisateurs nous ont demandé, de dessiner NOTRE héros d’enfance.

Loin devant Goldorak et autres Albator, j’ai choisi le gentil monsieur qui parlait (déjà) si bien de dessin aux enfants en se moquant (pour de rire) de Dorothée.

En 2010, à ma première participation au festival (pour mon premier album), il était aussi invité. Je le revois, en compagnie de Charb, accoudé au bar des auteurs (un des grands trucs de festivals : pouvoir boire un coup avec quelqu’un qu’on admire).

Je me dis que ce serait bien d’aller lui dire qu’il est probablement à la base de ma vocation, grâce à Récré A2. Je me ravise. Plein d’auteurs doivent le lui dire tout le temps. Et ce dessinateur très engagé, très libre, dans Charlie Hebdo déteste peut-être qu’on lui rappelle cette période.

« Fous-lui la paix ! », me dis-je.

Et puis… le 7 janvier 2015.

Parmi les nombreux hommages à la radio, il me semble que c’est François Boucq à « Mauvais Genre », qui dit que Cabu était toujours heureux quand un jeune dessinateur, quelque soit son style, venait lui dire, ému, que c’est bien LUI, Cabu à Récré A2, qui était à la base de TOUT ! Et de rappeler que le dessinateur féroce de Charlie… était AUSSI cet homme timide, gentil, rieur et profondément bienveillant !

Mince !

« Il aurait dû y aller », comme chantent les deux autres.

Tant pis. Je me rattrape avec ma petite histoire.

Et mon dessin.

Merci Amiens !

Ah, je me souviens de Maraboud’ficelle, avec William Leymergie…
C’est là que j’ai découvert Cabu.
Plus tard, je suis tombé sur Le grand Duduche (je ne comprenais pas tout)… Et j’ai entendu parler du « beauf à la cabu » d’abord via Renaud…

Ah, et je l’ai rencontré alors que j’étais minot, aussi…

Tori.

image

image

Il parait qu’il a déjà un proprio :

image

Ah bon ?

Jim

Belle pièce !!! La Chose est vraiment le personnage que Laurent maîtrise à fond !

L’orange doit être sa couleur de prédilection !
~___^

Tori.