BABYLON 5 (Saisons 1 à 5)

http://2.bp.blogspot.com/-jUfiDD6hncA/TsaZBbiBWoI/AAAAAAAAAQc/9k9257PmElQ/s1600/babylon5.jpg

20 ans ! Bientôt 20 ans que cette série fut diffusé et un peu moins de 20 ans qu’elle reste dans mon coeur.

Nous sommes en 1993. Une date importante dans l’histoire de la télévision américaine : Homicide, NYDP Blue et X-files débute cette année. Avec Urgence (qui arrivera en 1994), ces séries font partie du quatuor qui révolutionna la fiction américaine et la firent entrée dans une nouvelle ère grâce à une écritures soignée, un bond dans la réalisation et surtout une envie de repousser les tabous de l’époque à la télé (en matière de langage, sexe et représentation de la violence). Époque charnière qui née de l’inventivité des séries audacieuses de la fin des années 80 (Max Headroom, Moonlighting, Twin Peaks notamment) et qui sera la sources de l’avènement des séries du câble avec HBO en tête de file.

Une très grande époque mais je m’égare. En 1993 Star Trek : The Next Generation est dans sa sixième saison et règne sans partage sur la sf télévisuelle. Difficile pour une autre série de s’imposer et pourtant…

Joe Michael Straczynski n’est pas un petit nouveau dans le monde de la télé. Il écrit depuis de nombreuse années et à produit déjà quelques show notamment Captain Power et les soldats du futur, série sur laquelle il rencontra le producteur Douglas Netter qui l’aidera beaucoup par la suite. Suite à l’échec du suite à V, JMS réfléchit à une nouvelle série de SF avec une idée en tête : concevoir une série où l’aventure viendrait aux héros et non l’inverse. Par souci de se démarquer notamment mais également par souci de gain économique. le projet est monté, proposé au différents studios et, je zappe les détails, finalement acté pour un pilote.

Bon ça à l’air rapide comme ça mais il y a plusieurs années d’écoulé entre le début de l’écriture du projet et le tournage du pilote. Ces années on permis à Strazynski de construire méticuleusement ce qui fera la grande force de la série à savoir son scénario. Amoureux des livres, JMS voulait retrouver à la télé le plaisir de la lecture de grandes saga et construisit alors la série non pas saison par saison mais dans sa globalité envisageant dès lors un début, un milieu et une fin à la série. Le tout sur cinq saisons.

Dans un média où les séries ne peuvent prendre leurs temps pour s’imposer (déjà à l’époque, encore pire maintenant) cela relevait de la gageure et Straczynski su amadouer le téléspectateur et le diffuseur dans les premières saisons grâce à un habile mélange de loners toujours composé d’indice et d’éléments qui prendront leurs sens par la suite.

Casablanca de l’espace, Babylon 5 est une station spatiale construite par les humains en territoire neutre servant de bases diplomatiques aux différentes races de la galaxie afin de résoudre les conflits de manière pacifique. Construite en 2257 elle deviendra un symbole de paix et de liberté dans une galaxie sur le point de sombrer dans le chaos à l’aube d’un nouvel age.

Je vous renvoie ici pour la présentation des personnages et de l’univers.

Série pionnière par bien des égards (en matière de SFX bien sur mais également en matière de construction scénaristique, la série préfigure les shows hyperfeuilletonnant des années 2000), Babylon 5 reste un chef d’oeuvre de la télévision et bien que marqué par l’age elle reste toujours agréable à regarder car les, tout comme Star Trek, ce qui est le plus important (l’écriture, la force des personnages) est toujours intact.

Bon ca n’intéressera que le seul fan de la série en ces lieux (moi donc)

Projet de reboot cinématographique par JMS => dailymars.net/retour-babylon … comic-con/

Un petit remontage de topic pour le sieur Photonik

Sacrément réactif ce Lord !! Merci, en tout cas.

1 J'aime

La bonne nouvelle du jour

Joe Michael Straczynski a annoncé la mise à disposition de Babylon 5 sur la plate-forme HBO Max.

La où ça devient intéressant c’est que la présence de série ancienne sur ces plate-formes se font à l’occasion d’une re-masterisation parce que les chaînes et le public ne veulent pas de séries anciennes dans de vieux formats. Pas de 4:3, juste du 16/9.

Or Babylon 5 fait partie de ces séries dont le travail de re-masterisation est extrêmement compliqué du fait des différences des sources de production (en gros on tourne sur de la pellicule mais les SFX sont sur de la vidéo) et de Warner qui a merdé bien profond en perdant les masters. Pour certaines série, le cout que cela représente est amorti par la valeur de la série (X-Files ou Star Trek : The Next Generation), pour d’autres, comme pour B5, c’est trop couteux.

La dernière version en date de la série, l’édition DVD, permet de voir le problème. En format 16/9, elle offre des plans étirés et assez hideux dès qu’il y a des plans où des SFX sont présent.

Toutefois, à la lecture de cet article je découvre qu’il y a bien eu un travail récent d’effectué. Ça n’atteins pas les cimes de la perfection mais ça à l’air d’être du bon boulot. Surtout la diffusion sera en 4:3 permettant alors de ne plus s’infliger les horribles plans. C’est mieux que rien et surtout ça permet de remettre la série dans le circuit et de rappeler son rôle fondamental dans l’histoire des séries télévisées.

A priori la série est aussi disponible en France sur iTunes.

1 J'aime