BATMAN : GOTHAM BY GASLIGHT (Augustyn / Mignola, Barreto)

Merci. J’ajouterai que la présence du « vilain » dans le deuxième récit fait partie du « cheveu sur la soupe ».