BATMAN/SUPERMAN: AUTHORITY SPECIAL (Phillip Kennedy Johnson / Trevor Hairsine, Ben Templesmith)

BATMAN-SUPERMAN-AUTHORITY-SPECIAL-Cv1-not-final-cover

BATMAN/SUPERMAN: AUTHORITY SPECIAL #1
Written by PHILLIP KENNEDY JOHNSON
Art by TREVOR HAIRSINE, JONATHAN GLAPION, and BEN TEMPLESMITH
Cover by RODOLFO MIGLIARI
$5.99 US | 48 PAGES
Variant cover by JEEHYUNG LEE
$6.99 US (Card stock)
ON SALE 11/2/21

Following Mongul’s brazen attack on Earth, Superman’s world has been turned upside down: conflict between Atlantis and the surface world, the discovery of an immensely powerful new element, dead refugees with mysterious ties to Krypton, and expulsion from the Justice League! When Superman re-forms the experimental, antiestablishment Authority to join him in liberating Warworld, Batman comes to them with a request: join him for one unorthodox, off-the-books mission first, one he could never ask the Justice League to be a part of…and one he doesn’t expect everyone to come back from.

Batman-Superman-Authority-Special-1-1

Batman/Superman: Authority Special #1

Art by: Phillip Kennedy Johnson
Written by: Ben Templesmith, Trevor Hairsine

Following Mongul’s brazen attack on Earth, Superman’s world has been turned upside down: conflict between Atlantis and the surface world, the discovery of an immensely powerful new element, dead refugees with mysterious ties to Krypton, and expulsion from the Justice League! When Superman re-forms the experimental, antiestablishment Authority to join him in liberating Warworld, Batman comes to them with a request: join him for one unorthodox, off-the-books mission first, one he could never ask the Justice League to be a part of…and one he doesn’t expect everyone to come back from.

Batman-Superman-Authority-Special-1-3

Batman-Superman-Authority-Special-1-4

Oh la belle surprise !
Je n’attendais pas grand-chose de ce one-shot, faisant suite à l’étonnante et imparfaite mini-série Superman and the Authority. Qui plus est parce que ce numéro est écrit par Phillip Kennedy Johnson, qui me déçoit tellement sur Action Comics.
Mais cette quarantaine de page est très réussie !
Batman sollicite ici Superman pour faire face à une menace, et Clark demande l’aide de son Authority, avant un départ pour Warworld. Batman a en effet été contacté par un Fuginaut, comme Tempus Fuginaut, le narrateur des Tales from the Dark Multiverse et mentor de Sideways car ce dernier a été enlevé sur une Terre du Dark Multiverse. Là-bas, le monde est dominé par The Empire of Shadows, à savoir la Ligue des Ombres qui aurait réussi, avec les Al Ghul qui dirige l’Univers. Les héritiers du dirigeant, trois enfants, veulent utiliser leur prisonnier pour passer sur la Terre DC classique. Batman veut les empêcher, et attaquer pour récupérer le prisonnier. Après quelques échanges vifs avec Authority, tout le monde y va, avec grosse bagarre et finalement le Fuginaut tué, mais Batman bat deux héritiers d’Al Ghul, qui sont en fait porteurs des armes de la chauve-souris. Le dispositif de téléportation est ramené sur Terre, Authority a gagné même si Batman sent que ce n’est pas terminé. L’Empire des Ombres demeure sur son monde, et le patriarche entend valoriser cette défaite pour rebondir, car il est bien le Batman vieillissant mais bien corrompu de ce monde !
C’est top, oui. Phillip Kennedy Johnson propose un récit maîtrisé, où Superman est moins présent mais où il a de bons dialogues. Les interactions entre Batman et Authority sont bonnes, mais le principal est bien sûr entre Bruce et Midnighter, première rencontre « officielle ». Il y a quelques piques sur l’ultra mise en avant de Batman, un discours méta sympathique mais qui s’achève sur une « évidence ».
Le récit est bon, fluide, dynamique, avec une belle intensité. C’est un peu facile, mais extrêmement efficace, bien que Authority fasse tapisserie. L’ensemble bénéficie cependant d’un graphisme de qualité, avec un Trevor Hairsine professionnel et sobre sur la Terre DC, et un Ben Templesmith inspiré et intéressant sur le monde du Dark Multiverse. Le changement est fort, mais réussi.

Une très belle petite surprise !

Un petit recueils vf avec la mini ?

Pourquoi pas !
Je regrette juste que Superman n’ait plus ses cheveux poivre-et-sel, qui lui allaient très bien chez Mikel Janin.