BLUE (Pat Grant)

[quote]BLUE

17,90 euros/En librairie seulement

Auteur : Pat Grant
Editeur : Ankama

*Une rumeur macabre hante les rues de Bolton, une ville côtière de la province australienne envahie par des créatures bleues aux tentacules étranges. Le corps de l’un de ces aliens aurait été retrouvé sur la voie ferrée. Un trio d’adolescents un peu paumés partis pour sécher les cours se retrouve pris dans une curieuse et morbide expédition qui les mettra face à leurs propres peurs… Pat Grant, l’auteur de Blue, a été profondément marqué par les émeutes de Cronulla en 2005, dans la banlieue de Sydney, où éclatèrent de violents affrontements raciaux entre Australiens « de souche » et jeunes d’origine étrangère. Il en a tiré la sève d’un premier roman graphique audacieux. Un hommage appuyé au mythique film Stand by me de Rob Reiner, où il dénonce de manière subtile la peur de l’autre par son trait délicat, ses décors raffinés et ses personnages singuliers.

Pat Grant est un jeune auteur de bande dessinée australien. Audacieux et entreprenant, ses travaux ont noirci les pages d’une multitude de magazines de qualité comme Artlink, Australia’s Surfing Life, Tracks, Meanjin, The Lifted Brow et bien d’autres. Ses meilleures réalisations sont parues dans son fanzine, Lumpen, une revue de critique d’art distribuée à Chicago. Pat Grant a obtenu une bourse de l’Australia Council For The Arts en tant qu’auteur émergent et a publié des extraits de Blue en ligne, qui ont été encensés par la critique et par des auteurs de renom comme Craig Thompson (Habibi), Shaun Tan (Là où vont nos pères) ou Dylan Horrocks (Hicksville). Pour en savoir plus sur l’étonnant univers de Pat Grant et savourer la richesse de son travail : patgrantart.com/*

SORTIE LE 8 NOVEMBRE ![/quote]

La critique par Jeje-99 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

Un pitit lien pour toi, Jeje : :wink:

comics-sanctuary.com/forum/blue-pat-grant-ankama-t52049.html

Excuse moi!

Je l’ai posté en vitesse avant de repartir^^ Merci :slight_smile:

Je sais pas. Il paraît que c’est une subtile dénonciation de la xénophobie et de l’ethnocentrisme australien. Moi j’ai trouvé la narration à la fois lourdingue et naïve. On se retrouve devant une espèce de constat, d’état des lieux, voire par moments devant un document à charge, en témoignent les deux pages présentant d’un côté le passé de la ville peuplée uniquement d’autochtones, et de l’autre le présent du ghetto “envahi de bleus”. Ou alors c’est vraiment plus subtil que subtil, et il faut le lire à l’envers, j’en sais rien.
Restent certaines compositions surréalistes du plus bel effet. Et une étrange chronique/critique traîtant tout à la fois, et maladroitement, de nostalgie, du rapport aux comics, du microcosme des comics australiens en particulier et, en fin de compte, une auto-analyse du bouquin lui-même. Ca a le mérite de tenter d’expliquer l’oeuvre, voire parfois de la justifier, mais ce n’est pas très convaincant. A mon sens, du moins.