ÇA - CHAPITRES I & II (Andy Muschietti)

Le premier teaser du Chapitre II :

Nouvelles images :

it-2-bill-hader-james-mcavoy-image-600x400

it-2-cast-image-600x400

it-2-jessica-chastain-isaiah-mustafa-image-600x400

it-chapter-two-new-poster

La bande-annonce :

Je me rappelle que, quand j’avais lu le bouquin (dont je suis fan),j’avais comparé Henri Bowers à Christophe,un merdeux qui me faisait chier chaque été en Corse.
Mais un Christophe doté de la folie d’un Samuel,le raciste qui me harcelait au lycée.

J’avais hâte de le voir crever!

Note:Henri Bowers est le pseudo d’un rappeur américain.
C’est aussi une de mes insultes récurrentes!

V1_SY1000_SX1500_AL

V1_SY1000_SX1500_AL

jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Vu le deuxième ; c’est bien.
J’avais beaucoup aimé le premier, la suite est clairement en dessous. Déjà pour le principe de « suivre », sans rien inventer, en réutilisant les mêmes éléments et les mêmes règles. Le gimmick de découvrir quel acteur « vieux » incarne quel gamin est sympathique, mais ça s’efface rapidement ; et les acteurs gamins, qu’on revoit encore, vole carrément la vedette à leurs équivalents plus âgés.
Mais c’est bien. Un peu trop facile dans quelques méthodes d’épouvante (jump-scare), et une résolution un peu trop facile aussi, mais… bon, c’était bien. Même si le sommet demeure le premier.

Malgré quelques réserves, j’avais passé un très bon moment devant le premier Chapitre qui reste le meilleur des deux. Car s’il y a encore de bonnes choses dans le Chapitre II, les choix opérés par le réalisateur et son scénariste ont déséquilibré le récit dans son ensemble, comme l’aspect « cosmique » qui est ici intégré au forceps. Il y a aussi des éléments qui ne fonctionnent pas, comme tout ce qui concerne Henry Bowers par exemple, plus ridicule que menaçant (il fait partie de ces personnages qui n’ont pas su négocier leur passage sur grand écran, ce qui était déjà le cas dans le téléfilm).
Mais dans ces 2h45, il y a de très bons acteurs bien choisis, des passages qui touchent juste, de l’émotion et des scènes-chocs percutantes. Dommage tout de même que l’édifice soit si branlant…cette version ciné n’est pas encore l’adaptation « définitive » de Ca, si ça peut exister. Comme pour la prochaine adaptation du Fléau, il faudrait peut-être une mini-série de 8 ou 10 épisodes pour bien respecter la structure et la richesse du bouquin…

J’ai connu deux trous du cul.

Si on les mélange,on obtient Henry Bowers.

Pas forcément puisque les problèmes profond du film (changement et distinction d’époque) aurait été problématique en mini-série. La preuve avec la version de 90 même si elle est moins grossière dans ces changements.

Après, bon, j’estime que Ca est comme Watchmen. Des oeuvres profondément pensé pour leur médium. Dès lors que celui-ci change il y a un travail immense à faire pour que ca reste cohérent et bon. Et c’est pas donné à tout le monde

C’est pas faux…

Je me disai,à propos d’un personnage de Marvel,qu’il ferait un bon pendant (anti-)héroique à Pennywise.
Celui-là:
http://www.marvunapp.com/Appendix/strawman.htm

Qu’en pensez-vous?

Ah tiens, je découvre qu’il s’appelle donc Strawman en VO. Parce que je crois (mais je me trompe peut-être) qu’il était traduit en « Épouvantail » chez Lug. Du moins, c’est comme ça que je m’en souviens.

Jim

Il s’appelle d’abord the Scarecrow.
C’est Ben Grim qui le surnomme Strawman dans « Marvel tow-in-one ».

Le personnage décide de garder ce nom parce qu’un truand,un ancien sbire de Nefaria,porte le nom de Scarecrow aussi,ce que Straw Man expliquera ensuite à Doctor Strange.

Merci.
Je dois avoir l’explication à Doc Strange dans une VO, mais je ne l’ai sans doute pas encore lue. Donc le changement de nom m’avait échappé.

Jim