CAPTAIN AMERICA : BLANC (Jeph Loeb / Tim Sale)

[size=200]LE SUJET SUR LA V.O.[/size]

À l’occasion de la relecture de certains travaux de Loeb, j’ai « réévalué » ce que je pensais de son travail et je vais donc jeter un œil à ce Captain America. :wink: :slight_smile:

J’ai toujours un peu de mal avec les traits très “carrés” de Sale notamment pour les visages.

Après Loeb ça peut être vraiment sympa ou très naze, je lui accorde le bénéfice du doute donc je vais y jeter un œil également.

Hum … “carré” comment ?

(pas le premier mot qui me vient quand on parle des dessins de Sale)

Je pense qu’il veut parler de style anguleux

Et massifs.
Géométriques.

Jim

Pour ceux qui ne connaissent pas (bien) le style de Tim Sale, j’ai sur mon blog un exemple (Pour en savoir +).

Comme le manton de cap’ sur la couverture… c’est pas vraiment carré mais presque.

En même temps, un menton carré, surtout pour Cap’, c’est presque normal !

Je ne suis pas fan de Loeb non plus et cette fois, j’ai trouvé ça plutôt pas mal, tu peux tenter le coup.

image

Alors, je ne sais pas trop quoi en penser.
En soit, je ne me suis pas ennuyé, ce qui est une bonne chose. Mais je trouve que ça arrive tard (la mort de son fils y est aussi pour quelque chose, se replonger dans un récit hommage à un jeune, je pense que ça doit sûrement prendre les tripes), parce que ce genre de récit, on en a déjà eu pas mal. Là où le Jaune et le Gris m’avaient un peu plus marqué (après, je n’avais pas le même recul non plus).
Cela dit, ce n’est pas si pathos que ça, quand même. Je m’attendais (craignais) à un peu plus, même si la conclusion rappelle un peu le complexe du survivant.
Après, l’histoire est classique, mais j’aime bien ces premiers moments entre Fury et Cap, pour le coup, je les trouve assez bien caractérisés. Et je reste toujours aussi surpris de la manière dont les auteurs caractérise si rapidement Cap, le génie tactique et stratégique à peine la formule dans les veines et le bouclier sur le dos. Comme si l’expérience avait aussi développé son cerveau et intégré l’art de la guerre et du combat dans son cortex. J’ai pas le souvenir d’un récit qui explicite cela de manière ouvertement, parce qu’au final, il part à la guerre sans expérience.

Après, pour le dessin, j’aime bien Tim Sale et je trouve l’intérieur plus joli que la couv’. Donc, en soit, j’ai pas grand chose à dire. Surtout que c’est Stewart à la couleur.

C’est le seul des récits de Loeb et Sale que je n’ai pas lu.

Jim

Pareil !

Non c est pas toujours comme cela. Que ce soit Adventures of Cap ou Marvel Universe, Marvels project… pleins d histoires montrent justement que le départ est difficile.
C est aussi en contradiction avec les révélations de Brubaker sur le fait que l histoire de bucky qui entre dans la tente est une version fictive…

Moi je trouve surtout que le récit est dans la foulée des autres récits colorés… c ets une histoire d amour et Loeb va pas au bout…

Tiens, je n’ai plus en tête. Rappelle-moi, stp.

Ben dans les premiers Cap de Brubaker on te dit clairement que Bucky a été choisi sciemment, entrainé… et que la partie"oh il a decouvert par hasard" est une histoire de propagande. On te dit aussi qu ils ont en fait 2-3 ans de differences

C’est aussi la base de cet excellent arc dessiné par Samnee :

1 J'aime

J’en profite pour demander quels sont les meilleurs titres de Captain en vf pour vous.
Jaime bien le personnage mais sur ce que j’ai lu je n’ai jamais trouvé qu’il avait été véritablement exploré en profondeur, lui-même ou alors le récit.
Merci

Tu viens d’ouvrir la boite de Fred Pandore !

Je m’y attendais un peu :mask::wink: