Ceremonie funebre au japon

(gargamel) #1

Amis de la poesie, bonsoir.

Comme tout le monde, vous avez surement du assister a une ceremonie et/ou un enterrement d un proche.
Mais vous n avez surement encore jamais eu l occasion d assister a une ceremonie traditionelle japonaise.
Et bien, j ai pour la premiere fois, assiste a la ceremonie traditionelle japonaise(boudhiste) d un proche…
la chose se passe en plusieures etapes, et precisement en 3 jours,
le premier jour de ceremonie:
ca se deroule bien entendu en presence des membres de la famille a l avant, et les amis, et autre gens moins proches a l arriere.
le cerceuil, on va plutot dire une boite (ca ressemble a une boite a bijoux avec du satin).
Un petit katana est pose sur la boite qui contient le corps du defunt(dans la croyance japonaise, le katana permet au defunt de se defendre contre d eventuels demons lors de son voyage vers le monde des esprits)
tout autour des bouquets de fleur par dizaines et des pancartes en bois avec les noms des gens ou des societes qu a frequenter le defunt, qui ont envoye les fleurs mais qui n ont pu etre present a la ceremonie. a droite, une tres longue planche avec le nom du defunt et ainsi qu un nouveau nom tres tres long choisi par un specialiste en fonction de la vie passee du concerne.
Et bien sur, un cadre contenant la photo de la personne.
une enveloppe contenant quelques prieres est egalement posee a cote du katana.
Alors un prete boudhiste s amene de nul part…
le prete s asseoit face a une petite table contenant un gros pot et des baguettes d encens, des cloches, des babioles diverses, des instruments de musique a percussion.
a sa droite, une espece de tete de demon en bois et un marteau le tout pose sur un gros coussin.
a sa gauche, un autre instrument, mais je me rappele plus ce que c est.
Il commence par sortir de sa “robe” une grande enveloppe contenant un parchemin, le deroule et commence a reciter toute une tarame a la facon des moines boudhiste du Tibet tout en frappant en cadence sur la tete du demon en bois avec le marteau.
(si vous avez deja vu le film “crying freeman”, vous avez une petite idee de quoi il s agit.
le moine repette plusieurs fois les memes paroles, ca dure quand meme une bonne heure trente, et a plusieures reprises, chaque personne se leve et va bruler 3fois des copeaux d encens et fait une priere, avec dans la main un chapelet boudhiste.
lorsque la ceremonie est terminee, tout le monde se retrouve a l etage du memorial pour souper ensemble, manger des sushis et boire comme des trous, faire la fete…oui la fete!:expressionless:
le deuxieme jour:

rebelotte, meme chose que le premier jour, avec quelques variations.
Ensuite chaque personne depose des fleurs dans le “cerceuil”, reouvert pour l occasion…miam.
Ensuite tous les hommes present transportent le cerceuil dans le corbillard, direction le crematorium.
alors c est precisement la ou ca devient fort different de chez nous, de quoi reveiller votre appetit!
une fois arrive au crematorium, une sorte de policier ou de garde , ou je ne sais quoi trop avec un kepit, viens chercher le cerceuil avec un chariot(ceux qu on utilise dans les restaurant et en cuisine…)…le tout avec des gants de maconnerie…hum. tout le monde suit le type en question et on se dit qu il va encore se passer tout un tas de chose…
que nenni, en moins d une minute, vous arrivez dans une grande piece, avec 5 ou 6 fours geant.
le mec en kepi vous laisse regarder encore une fois la personne defunte, et 3 autre type s amenent, et ils jettent literalement sur une glissiere le cercueil dans le four electronique, le vault se referme,ils appuyent sur un panneau de controle, et fournaise instantanee…tres charmant…vous regardez a gauche et a droite et voyez d autre gens, d autre cercuils defiler a une cadence industriel et entrer dans les fours.des enfants, des adultes, des personnes agees…le tout avec une lumiere tamisee et des lanternes style “la maison hantee” a Disney land Paris…le moine boudhiste chante une derniere priere et se barre tel quel, le salop, et vous laisse la, tout nu, comme un con…avec autour de vous des gens qui pleurent et en face de vous la chaleur insupportable des fours, l odeur et les crepitements en bonus…

Ensuite, le gars du crematorium, vous emmene dans une petite cafeteria…pk faire?
bhen le corps, a 800 degres (gentil de nous le preciser par delicatesse)ne crame qu en 1h00…
OK, direction la cafeteria, et direct une choppe pour me remettre de mon estomac qui fait du yoyo…
Mais j etais bien loin de me douter de la suite…heureusement que j avais un verre dans le nez.
un gars du staff, se ramene, et nous dit “voila, c est a point” :neutral_face:, desole de vous avoir fait attendre(sont tres polis les japonais)
on redescent au enfers: la salle des fours.(je me demande bien pk, plus rien a faire la et generalement on se recueille devant un pot contenant les cendres…)
voila que deux autres en kepit se pointent devant le fameux four, et reouvre le truc devant nos yeux :neutral_face:.
Vla ti pas qu ils ressortent tel quel les restes du corps juste carbonise a point degageant encore un max de chaleur…
Evidement, des morceaux d os bien blancs et bien chaud…ils brossent avec un balais le tout sur une petite table en forme de tamis… et un autre gars plus important en costard s amene avec des baguettes et les distribue a chacun…
Et bien en fait, au Japon, vous devez mettre vous meme, avec des baguettes les restes dans un pot, que vous devrez conserver chez vous 49 jours…tres charmant, le garcon nous donne un cours de biologie en expliquant" ca c est un morceaux du crane, tiens un un morceaux de tibia, Oh un os de la nuque, regardez comme ils sont bien conserver"…
ils vous aident tout de meme a refermer le gros pots et vous l emballe dans un papier cadeau avec un noeux et tout:|:|
voila c est terminer et tout le monde se casse, pour de nouveau manger et boire…
le 3 eme jours:
desole, les 49 jours ne sont pas encore ecoules, je suppose que l on doit apporter le pot au cimetiere.

voila, bonne soiree ou bonne appetit a tous
et si vous decidez de vivre toute votre vie au japon, si vous n avez pas envie de vous faire tripoter le croupion avec des baguette, vous savez ce qu ils vous reste a faire.

(Jul) #2

J’ai tout lu et c’est vrai que je ne m’attendais pas à çà de la part des Japonais, c’est assez macabre…
Maintenant reste à savoir si toutes les cérémonies de crematorium sont comme cela ou bien si certains détails que tu as raconté sont vraiment spécifique à l’endroit et au moment de la cérémonie à laquelle tu as assisté ?

Enfin çà ne me choque pas, leur culture est vraiment trés éloignée de la notre et c’est ce qui me plait chez eux ^^

(Shigueru) #3

[quote=“gargamel”]rebelotte, meme chose que le premier jour, avec quelques variations.
Ensuite chaque personne depose des fleurs dans le “cerceuil”, reouvert pour l occasion…miam.
Ensuite tous les hommes present transportent le cerceuil dans le corbillard, direction le crematorium.
alors c est precisement la ou ca devient fort different de chez nous, de quoi reveiller votre appetit!
une fois arrive au crematorium, une sorte de policier ou de garde , ou je ne sais quoi trop avec un kepit, viens chercher le cerceuil avec un chariot(ceux qu on utilise dans les restaurant et en cuisine…)…le tout avec des gants de maconnerie…hum. tout le monde suit le type en question et on se dit qu il va encore se passer tout un tas de chose…
que nenni, en moins d une minute, vous arrivez dans une grande piece, avec 5 ou 6 fours geant.
le mec en kepi vous laisse regarder encore une fois la personne defunte, et 3 autre type s amenent, et ils jettent literalement sur une glissiere le cercueil dans le four electronique, le vault se referme,ils appuyent sur un panneau de controle, et fournaise instantanee…tres charmant…vous regardez a gauche et a droite et voyez d autre gens, d autre cercuils defiler a une cadence industriel et entrer dans les fours.des enfants, des adultes, des personnes agees…le tout avec une lumiere tamisee et des lanternes style “la maison hantee” a Disney land Paris…le moine boudhiste chante une derniere priere et se barre tel quel, le salop, et vous laisse la, tout nu, comme un con…avec autour de vous des gens qui pleurent et en face de vous la chaleur insupportable des fours, l odeur et les crepitements en bonus…

Ensuite, le gars du crematorium, vous emmene dans une petite cafeteria…pk faire?
bhen le corps, a 800 degres (gentil de nous le preciser par delicatesse)ne crame qu en 1h00…
un gars du staff, se ramene, et nous dit “voila, c est a point” :neutral_face:, desole de vous avoir fait attendre(sont tres polis les japonais)
on redescent au enfers: la salle des fours.(je me demande bien pk, plus rien a faire la et generalement on se recueille devant un pot contenant les cendres…)
voila que deux autres en kepit se pointent devant le fameux four, et reouvre le truc devant nos yeux :neutral_face:.
Vla ti pas qu ils ressortent tel quel les restes du corps juste carbonise a point degageant encore un max de chaleur…
Evidement, des morceaux d os bien blancs et bien chaud…ils brossent avec un balais le tout sur une petite table en forme de tamis… et un autre gars plus important en costard s amene avec des baguettes et les distribue a chacun…
Et bien en fait, au Japon, vous devez mettre vous meme, avec des baguettes les restes dans un pot, que vous devrez conserver chez vous 49 jours…tres charmant, le garcon nous donne un cours de biologie en expliquant" ca c est un morceaux du crane, tiens un un morceaux de tibia, Oh un os de la nuque, regardez comme ils sont bien conserver"…
ils vous aident tout de meme a refermer le gros pots et vous l emballe dans un papier cadeau avec un noeux et tout:|:|[/quote]

… Hummmm …

C’est …

Hummm …

:S