CHAMBRES NOIRES (Olivier Bleys / Yomgui Dumont)

Discutez de Chambres noires

Chambres Noires - Intégrale

Bienvenue dans un univers joyeusement macabre !

Paris, 1877. Dans le studio de « photographie fluidique » de la famille Pénouquet, des bourgeois s’entretiennent avec leurs parents défunts puis posent en leur compagnie. Ce n’est bien sûr qu’un trucage : Louise et Tristan, les jumeaux adoptifs de la maison, se griment en spectres pour tromper les clients. Mais un jour, le visage d’un vrai fantôme apparaît sur les clichés… Au même moment, les jumeaux sont enlevés par une obscure confrérie royaliste, la Salamandre. Quel lien établir entre cette disparition et l’intrus surnaturel sur les photos ? La famille Pénouquet mène l’enquête ! Entre Le Magasin des suicides et les films de Tim Burton, plongez dans une série d’aventure rocambolesque, empreinte de mystères et de spiritisme, à retrouver pour la première fois en intégrale.

  • Relié : 176 pages
  • Editeur : Vents d’Ouest (12 février 2020)
  • Collection : Les Intégrales
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2749309360
  • ISBN-13 : 978-2749309361

Écrivain confirmé, Olivier Bleys a publié vingt livres : romans, essais, récits de voyage, bandes dessinées, roman graphique, récit d’anticipation, surtout chez Gallimard qui l’a nommé en 2004 lecteur permanent et chez Albin Michel. L’ensemble de son oeuvre est traduit dans une dizaine de langues, et lui a valu de nombreuses récompenses dont un prix de l’Académie française pour Pastel (Gallimard, 2000) et le Grand prix du roman de la Société des Gens de Lettres pour Le Maître de Café (Albin Michel, 2013).

Auteur de feuilletons radiophoniques (France Culture, France Inter), Olivier Bleys écrit aussi pour la musique, l’une de ses premières sources d’inspiration. En 2016 sera créée à l’opéra de Bordeaux une oeuvre lyrique dont il a conçu le livret. Au cours de sa carrière, Olivier Bleys a effectué plusieurs séjours en résidence d’écrivain et pris part à de nombreuses manifestations, tant en France qu’à l’étranger : par exemple, il a été choisi pour représenter la France aux IIIe Jeux de la Francophonie à Madagascar.

Olivier Bleys possède aussi une expérience approfondie des nouvelles technologies. Il a d’abord occupé au sein de sociétés d’édition numérique (Infogrames, Cryo, Index +…) des postes à responsabilité croissante, de chef de projet à directeur éditorial, avant de devenir scénariste multimédia indépendant. Il est enfin journaliste, conférencier, formateur et animateur d’un atelier d’écriture à Sciences-Po Bordeaux.

En dernier lieu, Olivier Bleys revendique un goût affirmé pour l’échange culturel. Dès l’âge de 22 ans, il fonde l’association « Jeunes Artistes du Monde » qui promeut le voyage artistique. Des séjours à l’étranger sont organisés (Égypte, Ouganda, Mali, Madagascar…), impliquant des créateurs de plusieurs disciplines et nationalités. Suivront des expositions, des débats et des publications : par exemple, celle d’un recueil de Contes et légendes Tandroy chez l’Harmattan.

En juillet 2010, Olivier Bleys a pris le départ d’un tour du monde à pied, par étapes, qu’il poursuit d’année en année. Il effectue à l’occasion des tours de villes à pied, ceux par exemple de Paris en juin 2012 et de Bordeaux en novembre 2013.

En juillet 2014, Mme Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, a fait Olivier Bleys chevalier des Arts et des Lettres.

Après des études d’Arts Appliqués, Yomgui Dumont travaille partout où il peut manier souris et crayon : dessin animé, multimédia, publicité, presse, édition… Ses principales activités restent toutefois la bande dessinée et l’illustration. Pour le magazine Okapi , il écrit et dessine Raph’ & Potétoz , une ado ultra-urbaine un rien râleuse et son chien gouailleur-gaffeur exilés à la campagne, planches compilées en album par la suite chez Glénat dans « Tchô! la collec ». En 2010, il crée avec Olivier Bleys la série en trois tomes Chambres Noires pour les éditions Vents d’Ouest, une aventure fantastique, sombre et drôle à la fois dans le Paris du XIXe siècle et dont le premier volume a fait partie de la sélection-jeunesse du Festival International de la BD d’Angoulême 2011. Aujourd’hui, il illustre aussi la série jeunesse L’école de PAN , écrite par Maëlle Fierpied, éditée en roman chez Milan et publiée en bande dessinée dans le mensuel Moi, je lis .