CHARLIE CHAN À HONOLULU (H. Bruce Humberstone)

MV5BODk3YTY3MTItMTEyOC00MGRkLWJmMGMtZTk2NmI3MWI4ZmJmXkEyXkFqcGdeQXVyMzg2MzE2OTE@.V1

REALISATEUR

H. Bruce Humberstone

SCENARISTE

Charles Belden

DISTRIBUTION

Sidney Toler, Sen Yung, Phyllis Brooks, Eddie Collins…

INFOS

Long métrage américain
Genre : suspense
Titre original : Charlie Chan in Honolulu
Année de production : 1938

Charlie Chan à Honolulu était un scénario prévu à l’origine pour Warner Oland et Keye Luke. Suite au décès de sa star pendant l’été 1938, la FOX s’est vite mis à la recherche d’un nouvel interprète pour le héros de sa franchise à succès et le choix s’est porté sur Sidney Toler qui s’est rapidement mis au travail puisque le tournage a débuté en octobre 1938 et le film est sorti en janvier 1939 (les équipes des départements des séries B travaillaient à une cadence infernale à l’époque).

Le studio a également profité de l’occasion pour renouveler le duo père/fils. Keye Luke (Lee, le fils N°1) a ainsi laissé sa place à Victor Sen Yung qui a joué Jimmy Chan, le fils N°2, à treize reprises. Keye Luke a attendu 1948 pour reprendre le rôle de Lee dans deux derniers longs métrages avant de prêter finalement sa voix à Charlie Chan dans une courte série animée en 1972. Même s’il est toujours bien intentionné, Jimmy est un grand dadais qui est principalement utilisé comme comparse comique…et il n’a pas attendu très longtemps pour se mettre dans les ennuis au grand dam de son illustre géniteur…

Pour son quatrième et dernier épisode de la série (un an après Charlie Chan aux Jeux Olympiques), le réalisateur H. Bruce Humberstone a signé une aventure dynamique et enjouée. La première scène s’ouvre sur un dîner familial à la Casa Chan, l’une des rares occasions de rassembler dans une même pièce la ribambelle d’enfants du détective. Lorsqu’ils apprennent qu’ils vont devenir grand-parents, Charlie et Madame Chan se précipitent à la maternité. Jimmy intercepte alors un appel de la police qui prévient Charlie qu’un crime a eu lieu sur un cargo. Poussé par son petit frère Tommy, Jimmy se rend sur place et suite à un malentendu commence à enquêter à sa manière très maladroite…

L’accent est donc mis sur l’humour (encore plus que dans d’autres entrées de la série) et si les résultats sont plus ou moins efficaces (le grimaçant Eddie Collins est quand même souvent lourdingue et enfantin), l’enquête est bien menée et l’enthousiasme est communicatif. Un très bon début pour Sidney Toler qui restera (comme Warner Oland) associé au personnage jusqu’à sa mort (22 films en 9 ans).

1 J'aime

faut arrêter avec cette série Mr Doc.

J’ai l’impression à chaque fois que c’est le début d’une rétrospective sur Jackie chan et du coup je suis déçu à chaque fois.

Héhéhé…c’est presque fini…^^

Continue! moi, j’ai adoré les romans :3

J’ai regardé les 13 films diffusés sur TCM. Mais il y en a un qui n’était pas dans la sélection et que je voulais voir (parce que Boris Karloff est dans la distribution), c’est Charlie Chan à l’Opéra. Il est sur YouTube donc dès que je peux, je l’ajouterai à ce cycle…