CHARLIE CHAN ET L'ÎLE AU TRESOR (Norman Foster)

Charlie_Chan_at_Treasure_Island-133212709-large

REALISATEUR

Norman Foster

SCENARISTE

John Francis Larkin

DISTRIBUTION

Sidney Toler, Sen Yung, Cesar Romero, Pauline Moore…

INFOS

Long métrage américain
Genre : thriller
Titre original : Charlie Chan at Treasure Island
Année de production : 1939

Suite à la mort de Warner Oland en août 1938, la 20th Century Fox n’a pas attendu longtemps pour chercher le nouvel interprète de Charlie Chan, le détective sino-hawaïen sorti de l’imagination de Earl Derr Biggers. Sidney Toler, qui s’était fait connaître sur scène grâce à ses rôles comiques, a été choisi parmi une trentaine d’acteurs et le tournage de Charlie Chan à Honolulu, un scénario prévu à l’origine pour Oland, a débuté en octobre 1938. Une production très rapide, comme il pouvait y en avoir à l’époque car le film est sorti sur les écrans américains en janvier 1939 !

island10

Sidney Toler n’a pas cherché à imiter le jeu de Warner Oland. Il y a bien quelques points communs, mais son Charlie Chan est parfois plus tranchant et il n’hésite pas à se montrer plus sarcastique (sans perdre son capital sympathie), notamment envers Jimmy (joué par Sen Yung), son fils N°2 qui remplace Lee (Keye Luke) à ses côtés tout en gardant la fonction d’élément comique de la distribution (et il est au centre de quelques gags plutôt amusants dans ce Charlie Chan et L’Île au Trésor, troisième long métrage avec Sidney Toler).

« L’Île au Trésor » du titre n’a rien à voir avec le roman de Robert Louis Stevenson. Il s’agit de l’une des attractions de l’Exposition Internationale du Golden Gate qui s’est tenue à San Francisco de février 1939 à septembre 1940. Pendant l’événement, Charlie Chan enquête sur la mort d’un de ses amis, le romancier Paul Essex. Tout porte à croire qu’Essex s’est suicidé mais Charlie n’y croit pas et l’affaire va le mener sur la piste du Docteur Zodiac, un étrange médium qui cache des activités beaucoup plus louches…

Tous les ingrédients sont réunis pour un très bon épisode de Charlie Chan : de la comédie, du suspense, un beau travail de photographie sur tout ce qui concerne les aspects « paranormaux » de l’intrigue et pas mal de rebondissements dans le dernier acte (la mise en scène de la révélation de la véritable identité du Dr Zodiac est efficace). La distribution est solide : Sidney Toler est un digne successeur de Warner Oland et parmi les rôles secondaires, il y a l’élégant Cesar Romero et son emblématique moustache, futur Cisco Kid…ainsi que le Joker dans la série Batman de 1966 !