CHASSEUSE DE GEANTS (Anders Walter)

Barbara Thorson est une jeune fille presque comme les autres. Alors que les filles de son âge sont toutes absorbées par les derniers événements cathodiques, Barbara, elle, préfère Donjons et Dragons. Si elle fréquente le collège Birch, c’est le plus souvent du bureau du principal, M. Marx, pour y chercher punitions et heures de colle. Il faut dire que face à Taylor et ses misérables tentatives de racket, elle n’hésite pas une seconde à se défendre, bec et ongles. Et l’ambiance à la maison n’est pas vraiment meilleure… Barbara possède un sens des responsabilités aussi affûté que ses réparties : c’est une lectrice assidue de récits épiques où des chevaliers sauvent le monde de terribles géants destructeurs et cruels ! Les Géants justement… Elle est prête à tout pour les empêcher d’envahir le monde. Envers et contre tous, elle, une toute jeune fille épaulée par de minuscules pixies, et par Coveleski, un marteau légendaire dont elle ne se sépare jamais…

I kill Giants est une mini-série en 7 épisodes créée par le scénariste Joe Kelly et le dessinateur J.M. Ken Niimura et publiée par l’éditeur Image Comics en 2008. L’oeuvre a été partiellement traduite en France puisque seulement un volume sur les deux prévus est sorti chez Soleil en 2009, sous le titre Je tue des géants.

L’adaptation cinématographique est en cours de développement. La réalisation a été confiée au danois Anders Walter, dont ce sera le premier film pour le grand écran après plusieurs courts-métrages, dont Helium qui fut récompensé par un Oscar.
Joe Kelly a lui-même adapté sa B.D. pour le cinéma et on retrouve notamment Chris Columbus (Harry Potter à l’école des sorciers) à la production.

La jeune Barbara sera incarnée par Madison Wolfe, vue récemment dans la saison 1 de True Detective :

V1_UY317_CR60214317_AL

Zoe Saldana (Les Gardiens de la Galaxie) a également rejoint la production. Elle sera Mme Mollé, la psychologue de l’école.

V1_UY317_CR80214317_AL

ça donnerait peut être l’occasion de l’avoir enfin en entier !

Très bonne mini. J’avais beaucoup aimé à la sortie.

Ce que j’en disais à l’époque.
france-comics.com/article.ph … ticle=4632

L’actrice Imogen Poots (Roadies) a été engagée pour jouer dans l’adaptation cinématographique du comics I Kill Giants de Joe Kelly et J.M. Ken Niimura.

Cela fait exactement un an qu’on avait pas eu de nouvelles du premier film d’Anders Walter malgré l’implication de la jeune actrice Madison Wolfe dans le rôle de Barbara Thorson et de Zoe Saldana (Les Gardiens de la Galaxie) dans celui de sa psychiatre.

Le rôle de Poots n’a pas été révélé mais cette annonce prouve au moins que le film est toujours en lice.

Le tournage de I kill giants a débuté aujourd’hui. Joe Kelly a confirmé la nouvelle sur son compte twitter :

Les premières images :

Et d’après ce tweet de Sullivan Rouaud, ça sera chez Hi Comics :

Soon @HiComicsFrance

Source : https://twitter.com/sullivanrouaud

Pour une fois que j’ai de l’intuition …

La bande-annonce :

Plutôt prometteur.

Chasseuse de Géants sortira dans les salles françaises le 6 juin 2018.

C’est même vraiment bien, mon film préféré de Gérardmer 2018, qui n’a récolté aucun prix là bas, j’ai encore du mal quand je vois que Ghostland en a plein (les jurys ne se concertent pas entre eux aussi).
C’est une jolie histoire, relativement fidèle au comic book, les différences étant que la psy a plus de place (faut bien faire bosser Zoe Saldana) et le reproche que je fais au film, c’est sa fin beaucoup trop explicite, là ou le comic book avait l’intelligence de créer plus d’interrogations

(dans les comics on voit l’héroïne combattre des géantes avec son amie et sa Némésis a coté d’elle, ce qui laisse croire que les géants peuvent réels tout en les plaçant comme allégorie du combat contre sa plus grande peur, alors que dans les films, elle est seule face a eux, donc on est obligé de penser que tout se passe dans sa tête et que la personnification a l’écran de son combat intérieur)

Et on a aussi droit a un discours appuyé (d’un géant qui lui donne la voie a suivre) vraiment pas nécéssaire, c’est vraiment dommage, car pour le reste, le film sait jouer la retenue quand il faut pour amplifier l’émotion et ça donne l’impression que le passage au grand écran a imposé le fait de simplifier le récit de Joe Kelly pour que tout le grand public comprenne bien ce qui était déjà assez simple a piger…
Ce sont des détails de fin, mais ça m’empêche de faire passer le film a mes yeux de bon a très bon.