CODA - OMNIBUS (Simon Spurrier / Matias Bergara)

coda1a
*couverture à venir

Coda Omnibus

Un barde rusé, une turbulente licorne et un destin exceptionnel.

Oyez, oyez, le seigneur Noir a gagné ! La magie a été quasiment éradiquée de ce monde fantastique autrefois magnifique et majestueux. Dans cette contrée désolée, un mystérieux barde du nom de Hum, un homme de peu de parole qui marmonne plus facilement son prénom qu’il ne répond aux questions d’autrui, est en quête d’un remède pour sauver l’âme de sa bien-aimée, accompagné dans son périple par une licorne mutante au tempérament aussi fougueux qu’imprévisible. Si le barde doit sa survie à son bon esprit, il est bien en peine de prévoir les réactions de sa monture et encore moins de l’issue du combat qui l’attend. Emporté malgré lui dans la tourmente, Hum devra choisir au mieux ses alliés pour faire triompher le bien et remettre de l’ordre dans cet étrange monde en déliquescence.

Scénariste

Simon Spurrier

Coloriste

Matias Bergara

Dessinateur

Matias Bergara

Parution :

21.10.2020

Collection :

Glénat Comics

Format :

173 x 265 mm

Pages :

336

La couverture :

9782344039564-001-T

Et combien que c’est vendu, ça ?

29,95 EUR.

Merci

Merci pour ta critique bulgroz.

J’ai terminé la lecture hier soir. Waouh…Pour ma part, c’est 10/10… Je suis déjà « impatient » d’être dans un an ou deux pour pouvoir le relire.

Concernant le scénario, quelle montée en puissance…Arrivé au 3/4 de l’histoire, on voit le puzzle que le scénariste a mis en place… Il a placé une quantité d’indices/éléments qui sont réutilisés par la suite pour l’histoire, rien n’est laissé au hasard. Je me surpris une ou deux fois « ah c’était pour ça que… » dans le sens que c’est vraiment bien amené. Et quel monde il a mis en place avec ses différentes interactions. On rajoute à cela de l’aventure, de l’humour, de l’amour…Quel récit complet!

Concernant le dessin, j’ai adoré. J’ai cette impression que le dessinateur s’adapte à l’intensité du récit. Quand l’émotion est ultra présente (notamment avec la tempête éternelle , gog tonnerre…je n’en dis pas plus car je risque de spoiler), il réalise des pages impressionnantes pour ensuite faire retomber la pression quand le récit se fait plus léger.

Je précise que je n’ai pas beaucoup d’ouvrages de ce style (dragons, sorcières etc) et donc je suis peut être plus facilement conquis. Mais pour les scénarii, je suis assez difficile quel que soit le style, ici je trouve cela vraiment solide.

Et je rejoins Bulgroz pour la taille/clarté des images, je ne dirais pas que certaines images sont trop petites, je dirais plus globalement que cet ouvrage aurait mérité un format un rien plus grand.

1 « J'aime »