COMIC BOOK IMPLOSION (Keith Dallas / John Wells)

(Fred le Mallrat) #1

[QUOTE]An Oral History of DC Comics Circa 1978 - 136-page Trade Paperback with COLOR
Things looked bleak for comic books throughout the 1970s because of plummeting sell-through rates. With each passing year, the newsstand became less and less interested in selling comic books. The industry seemed locked in a death spiral, but the Powers That Be at DC Comics had an idea to reverse their fortunes. In 1978, they implemented a bold initiative: Provide readers with more story pages by increasing the price-point of a regular comic book to make it comparable to other magazines sold on newsstands. Billed as “The DC Explosion,” this expansion saw the introduction of numerous creative new titles. But mere weeks after its launch, DC’s parent company pulled the plug, demanding a drastic decrease in the number of comic books they published, and leaving stacks of completed comic book stories unpublished. The series of massive cutbacks and cancellations quickly became known as “The DC Implosion.” TwoMorrows Publishing marks the 40th Anniversary of one of the most notorious events in comics with an exhaustive oral history from the creators and executives involved (Jenette Kahn, Paul Levitz, Len Wein, Mike Gold, and Al Milgrom, among many others), as well as detailed analysis and commentary by other top professionals, who were “just fans” in 1978 (Mark Waid, Michael T. Gilbert, Tom Brevoort, and more)—examining how it changed the landscape of comics forever! By Keith Dallas and John Wells.

Diamond Comic Distributors Order Code: APR181839

ISBN-13: 978-1-60549-085-4[/QUOTE]

(Jean-Marc Lainé) #2

Ah, vachement intéressant, ça !

Jim

(Jean-Marc Lainé) #3

Hop, commandé.
Bon, le temps qu’il arrive, et le temps que je le lise, il coulera pas mal d’eau sous les ponts, mais voilà, au moins, c’est fait, depuis le temps que je tourne autour.

Jim

(Fred le Mallrat) #4

il est dans ma pile…

(Jean-Marc Lainé) #5

Il risque de grenouiller dans la mienne pendant longtemps… Mais il se trouve que j’ai repris l’assaut de cette pile, récemment. Elle baisse, elle baisse. Bon, elle est de la taille d’une montagne, alors y a le temps…

Jim

(FC powaaaa) #6

Et puis y a comme un côté Sisyphe, avec la BD …

(ginevra) #7

Ou Prométhée dont le foie repoussait tous les jours après avoir été dévoré!!
ginevra

(とり) #8

Ou le tonneau des Danaïdes inversé : on ne cherche pas à le remplir, mais à vider la pile…

Tori.

(FC powaaaa) #9

Jim, c’est une antiquité grecque qui s’ignore !

(とり) #10

Je ne parlais pas de Jim, moi, mais bien de ma pile à lire qui est plutôt conséquente également (mais contrairement à celle de Jim, je n’ai pas l’impression qu’elle baisse, la mienne).

Tori.

(Jean-Marc Lainé) #11

J’ai peur que chez moi, ce ne soit justement qu’une impression.

Jim

(Fred le Mallrat) #12

moi jen arrive meme plus à le voir car a coté de ma pile physique… j ai une pile numerique qui est plus grande que n a jamais été aucune de mes piles physique…

(KabFC) #13

j’ai un magasin en guide de PAL. Avec 6000 nouveautés par an. Vous imaginez la taille réelle du bousin, heureusement que je ne peux et doit pas tout lire.

(Jean-Marc Lainé) #14

Récemment, j’ai regardé dans mon ordi, et j’ai vu des tas de fichiers BD que je n’ai pas lu. Et j’ai regardé les dates : je me suis dit que si je n’avais pas lu le truc depuis deux ans (pour certains), c’est que je ne les lirai jamais. Donc hop, poubelle.

Jim

(Fred le Mallrat) #15

pas forcement pour moi…
J avais Foolkiller de Gerber depuis 6-7 ans… Quelqu un en a parlé recemment et je m y suis mis…

(Fred le Mallrat) #16

maxi série que je viens de finir et qui envoie du paté…
La deuxieme partie de la mini est quand même l un des comics les plus poilitquement cru que j ai lu chez DC et Marvel… vertigo compris…

(Jean-Marc Lainé) #17

Reçu.
Pour l’instant, je n’ai lu que l’intro, même pas le prologue. En feuilletant, je vois qu’il évoque le terrible hiver qui a gelé les communications sur la côte est, et dont j’ai entendu dire qu’il a été un facteur aggravant pour les ventes de comics à l’époque. Faut décidément que j’avance dans ma lecture.
En revanche, il y a des tas de photos des personnes impliquées à l’époque, qu’il s’agisse des responsables éditoriaux ou des auteurs. Et pas mal de clichés de Jenette Khan, qui me font dire que si on faisait un biopic aujourd’hui, Linda Hamilton serait parfaite pour le rôle. Et William H. Macy ferait un Archie Goodwin plus que convaincant !
:wink:

Jim

(Jean-Marc Lainé) #18

J’avance dans ma lecture. Et je dois dire que si les informations sont intéressantes (y a même quelques petits potins mondains), le choix éditorial ne me convainc pas. Je m’explique : en couverture, il est bien précisé qu’il s’agit d’une “histoire orale” de DC Comics au milieu des années 1970, et les chapitres sont pour moitié composés de témoignages provenant d’éditeurs, de créateurs ou de journalistes, situés dans le contexte (articles d’époque ou interviews plus ou moins tardives) et remis dans l’ordre chronologique. En soit, c’est intéressant, mais ça manque de liant, de commentaire, de recul et de perspective. Et d’une certaine manière, ça freine la lecture.
Le truc frappant, en tout cas, c’est que si DC connaîtra sous peu un vrai coup de trafalgar (ressenti par les autres éditeurs aussi), la situation ne s’est pas dégradée d’un coup et la décennie est très mauvaise pour tout le monde, le livre remet ce contexte en évidence. Autre point intéressant, l’arrivée de Jenette Khan aux commandes (elle vient de l’édition jeunesse) correspond tout de même à un volonté de mettre de l’ordre dans le bazar ambiant et à créer de meilleures conditions de travail et de rémunération, le tout afin de remettre en route une chaîne de production grippée (notamment en dotant l’éditeur d’un nom reconnaissable et d’une structure de communication et de promotion). Le contraste entre les tentatives louables et fructueuses d’un côté et le séisme imminent est frappant.

Jim