DICK TRACY DETECTIVE / DICK TRACY CONTRE CUEBALL

hqdefault

REALISATEUR

William Berke

SCENARISTE

Eric Taylor, d’après le comic-strip de Chester Gould

DISTRIBUTION

Morgan Conway, Anne Jeffreys, Mike Mazurki, Lyle Lattell…

INFOS

Long métrage américain
Genre : policier
Titre original : Dick Tracy
Année de production : 1945

DickTracyTopMedia_630

Comic-strip signé Chester Gould et lancé en 1931 dans le Detroit Mirror, Dick Tracy narre les enquêtes d’un flic incorruptible aux prises avec des gangsters au physique le plus souvent déformé, tel un reflet de leur nature machiavélique. L’immense succès du strip conduira le personnage à être rapidement adapté au cinéma. En 1937 sort Dick Tracy, le premier de 4 serials (des films à épisode composés le plus souvent de 12 à 15 chapitres) dans lesquels l’inspecteur à l’imper jaune est réinventé en agent du F.B.I. Suivront Dick Tracy Returns, Dick Tracy’s G-Men et Dick Tracy vs Crime Inc. L’acteur qui est choisi pour incarner Tracy se nomme Ralph Byrd, que tous les fans considèrent comme la personnification idéale du héros à l’écran…et pas que pour sa ressemblance physique avec la création de Chester Gould.

ralphByrd

Pourtant lorsque la RKO, la maison de King Kong, achète les droits de la bande dessinée pour produire des longs métrages, le studio va d’abord se tourner vers un autre comédien. C’est Morgan Conway, un second rôle aux intonations vocales à la Bogart, qui sera le flic à la mâchoire carrée dans Dick Tracy (auquel sera ajouté un « détective » pour l’exploitation française), sorti dans les salles américaines en décembre 1945.

Dick_Tracy_Detective_4

Les Dick Tracy de la RKO seront ce qu’on appelle des quickies, des métrages tournés en quelques jours et dont la durée dépasse à peine les 60 minutes.
Le premier pose les bases du modèle narratif et de la caractérisation qui continuera à être employé pour les films qui suivront : l’atmosphère familiale, avec Junior, le fils adoptif de Tracy; la présence féminine assurée par l’éternelle fiancée Tess Trueheart; la touche humoristique avec Pat Patton, le fidèle acolyte. Les gangsters ne sont pas oubliés, mais leur apparence seront moins grotesques que dans le strip. Ainsi dans Dick Tracy, détective, les forces de police affronteront Splithead, un adepte du couteau avide de vengeance, dont la présence menaçante est amplifiée par cette profonde cicatrice qui lui barre le visage.

Mike_Mazurki_in_Dick_Tracy_1945

La réalisation de Dick Tracy, Détective reste assez statique et son intrigue est d’un classicisme absolu…pourtant cette petite production au budget modeste ne manque pas d’attraits. L’imagerie du film noir est déployée, ce qui se traduit par des visuels dramatiques lors de scènes d’extérieur souvent tournées de nuit et un travail soigné sur la composition des plans et le placement des ombres. En « tough guy » au grand coeur, Morgan Conway livre une prestation solide et incarnera à nouveau Tracy l’année suivante dans Dick Tracy vs Cueball avant de mettre un terme à sa carrière d’acteur.

dicktracy194503

Ralph Byrd reprendra alors son rôle emblématique dans deux films supplémentaires (et il affrontera d’ailleurs le légendaire Boris Karloff dans Dick Tracy meets Gruesome) et une série télévisée qui durera deux saisons avant le décès prématuré de l’acteur. Il faudra attendre 1990 pour revoir Dick Tracy sur grand écran, sous les traits de Warren Beatty dans une châtoyante superproduction.

1 J'aime

dick-tracy-vs-cueball

REALISATEUR

Gordon Douglas

SCENARISTES

Dane Lussier et Robert E. Kent, d’après une histoire de Luci Ward et les personnages créés par Chester Gould

DISTRIBUTION

Morgan Conway, Anne Jeffreys, Lyle Latell, Ian Keith, Dick Wessell…

INFOS

Long métrage américain
Genre : policier
Titre original : Dick Tracy vs Cueball
Année de production : 1946

Deuxième volet de la tétralogie produite par la RKO, Dick Tracy contre Cueball est signé Gordon Douglas, un artisan doué de la série B à l’aise dans absolument tous les genres : de la comédie (En croisière avec Laurel et Hardy) à la parodie d’espionnage (F comme Flint avec James Coburn) en passant par le polar (Le détective avec Frank Sinatra) et le film de monstres géants particulièrement en vogue dans les fifties (le classique Them/Des Monstres attaquent la ville).
La présence de ce cinéaste compétent derrière la caméra se distingue par un rythme plus enlevé que pour le Dick Tracy, détective sorti l’année précédente ainsi qu’un dosage plus prononcé des éléments tels que l’action, le suspense et l’humour.

CueballMovie

Malgré des moyens toujours aussi modestes, qui se distinguent notamment par une réutilisation d’une bonne partie des décors du précédent film (et il y a même deux ou trois acteurs secondaires qui reviennent jouer ici des rôles différents), Dick Tracy contre Cueball est un film noir concis et efficace, dont les passages les plus sombres sont contrebalancés par les running-gags qui allègent l’ambiance sans que le tout ne sombre dans la gaudriole (ce pauvre Pat Patton s’en prend d’ailleurs plein la tête).

L’adversaire de Tracy, Cueball, est un ex-repris de justice qui reprend ses mauvaises habitudes à peine sorti de prison. Il participe alors à un trafic de diamants et sème une piste de cadavres lorsqu’il apprend que ses associés essayent de le gruger. Avec son acolyte Pat Patton, sa fiancée Tess Trueheart et son vieil ami Vitamine Flintheart, Tracy monte alors un plan pour piéger Cueball…

Dans ce deuxième film, les scénaristes amènent un autre personnage du comic-strip, Vitamin Flintheart, un ancien acteur accro à diverses petites pilules qu’il croque comme des bonbons tout en citant du Shakespeare. Le comédien Ian Keith l’interprète avec grandiloquence, tout en livrant une amusante imitation de John Barrymore.

dicktracy-vitamin-sm

Le patibulaire Cueball est campé par Dick Wessell, un habitué des rôles de gros dur (physique oblige) à la carrière pléthorique même s’il n’a jamais occupé le devant de l’affiche. À noter que ce personnage a fait le chemin inverse bien des années plus tard, puisque Mike Curtis et Joe Staton l’ont introduit dans le comic-strip en 2011.

Après Dick Tracy contre Cueball, deux autres films suivront en 1947 : Dick Tracy’s Dilemma et Dick Tracy contre le gang (Dick Tracy meets Gruesome). Seuls Lyle Lattell (Pat Patton) et Ian Keith (Vitamin Flintheart) reprendront leurs rôles respectifs. Deux autres actrices interprèteront Tess Trueheart, tandis que Ralph Byrd endossera à nouveau l’imperméable jaune de Dick Tracy à plusieurs reprises jusqu’à son décès survenu en 1952.