DOCTEUR SLEEP - Stephen King (Albin Michel)

docteur-sleep-critique

DOCTEUR SLEEP

Broché: 600 pages
Editeur : ALBIN MICHEL
Date de publication : 1 novembre 2013
Collection : LITT.GENERALE
Langue : Français
ISBN-10: 2226252002
ISBN-13: 978-2226252005

Danny Torrance a grandi. Ses démons aussi…
La suite tant attendue du cultissime Shining !

Stephen King renoue avec l histoire et le personnage de l un de ses plus grands succès : Shining. Le petit Dany Torrance est désormais adulte. Il a échappé au sort de son père alcoolique et travaille en tant qu aide-soignant dans un hospice où il utilise ses pouvoirs surnaturels pour apaiser la souffrance des mourants. D où son surnom : Docteur Sleep. Il rencontre Abra, fillette de 12 ans, pourchassée par un étrange groupe de voyageurs qui traversent les Etats-Unis en se nourrissant de la lumière des enfants télépathes. Commence alors une guerre épique entre le bien et le mal…
King signe un livre magistral, d une richesse inouïe : à la fois conte fantastique, roman d aventure, thriller et allégorie de l Amérique contemporaine - et nous prouve qu il est bel et bien « The King » !

achat prévu

Idem…mais je pensais vraiment qu’il ne serait publié que l’année prochaine celui-là, vu qu’on a pas encore eu le précédent, Joyland

Cela faisait longtemps que King n’avait pas écrit une histoire tournant autour de l’un de ses anciens personnages (l’apparition de deux membres du Club des Ratés dans 22/11/63 fut d’ailleurs une jolie surprise).

Docteur Sleep nous présente donc un Danny Torrance qui a bien grandi depuis les événements traumatiques de Shining, mais dont les fantômes le hantent encore. L’action du roman se déroule sur une trentaine d’années et voit Danny affronter ses démons avant d’aider une jeune fille dotée du Don à vaincre les siens.
Je reprocherai peut-être à Docteur Sleep un léger manque d’originalité, King s’auto-plagiant lui-même dans certaines situations et dans le compte-rendu de l’alcoolisme de Danny. Ce sont des choses qu’il a déjà traitées ailleurs et qui font écho à sa propre expérience…et ça donne un petit côté déjà-vu à certaines parties du bouquin.
À part ça, il développe comme souvent de très beaux personnages, dont une Abra extrêmement attachante, et des “méchants” étonnants, variation sur le thème du vampirisme. Il assure un suspense très efficace et comme souvent, j’ai eu du mal à reposer le bouquin.

Docteur Sleep n’est pas la claque qu’a été 22/11/63, c’est un King qui navigue un peu dans sa zone de confort, mais c’est tout de même un bon cru !

Joyland sortira en mai chez Albin Michel !

et avant de me le prendre je démarre enfin Docteur Sleep

à un moment je me suis demandé si le King n’était pas en train d’étirer inutilement son histoire,de faire un peu trainer les choses avant que les destins de Dan et Abra se croisent et puis finalement, et même si on est pas un inconditionnel de Shining, on prend le train en route sans soucis et on se laisse embarquer par l’histoire et surtout par le duo.
un bon cru