DOUBLE M t.1-6 (Pascal Roman / Félix Meynet)

Discutez de Double M

Quand cette bd est sorti,j’ai cru à un retour de Darkwing Duck aka Myster Mask(aka Double M pour Flagada Jones).

Hahahaha.
J’y avais jamais pensé.

Jim

Petite série charmante jouant sur les rouages classiques de l’association entre la coquette de la grande ville et le provincial bourru, Double M renoue avec la tradition de l’enquête policière à l’anglaise, avec portrait d’un microcosme social et évolution de deux observateurs en fréquent décalage.

Couv_2255

Les six albums de la série proposent des enquêtes sympathiques, situées dans la Savoie chère au cœur du dessinateur, mais valent surtout par le tandem des deux personnages principaux, Mel et Mirabelle (le “double m” du titre), qui n’arrêtent pas de se crêper le chignon et expriment une tension sexuelle nourrissant l’humour des situations.

doublem02

Le dessin de Meynet, évoluant encore dans les sphères du semi-réalisme, n’est pas sans évoquer celui de Plessix, avec des personnages lorgnant vers la caricature dans un décor réaliste.

doublem03

L’aspect sexy de Mirabelle demeure encore très discret, et c’est d’ailleurs bien ce qui fait le charme du personnage, qui n’est pas encore l’une de ces tornades étourdissantes dont le dessinateur emplira ses planches à partir de la série Tatiana K.

doublem03p_2257

Jim