Ecrire sur la Toile


(Jean-Marc Lainé) #1

Il faut aussi voir que plein de gens lisent (les bouquins et les commentaires) sans s’exprimer. Une “majorité silencieuse”, en quelque sorte. Les forums, c’est vraiment l’arbre et la forêt : les gens qui s’expriment sont rares, et les sujets sur lesquels ils s’expriment le sont aussi. Résultat, on a l’impression que peu de choses intéressent peu de gens. C’est peut-être vrai, mais le principe de l’internet a un effet grossissant.

(Et ouais, le foot intéresse davantage les gens. Rajoutons à cela le fait que c’est un nouvel opium du peuple, qu’on sert en intraveineuse à haute dose afin d’éviter de parler des vrais sujets qui fâchent, et on obtient des disproportions à la fois fascinantes et inquiétantes.)

C’est tout le problème que j’ai avec un dictionnaire ou une encyclopédie qui dit des âneries sur des sujets que je maîtrise (genre : la BD). J’ai dès lors un peu de mal à faire confiance concernant des sujets que je ne maîtrise pas (genre : les champignons vénéneux).

Cela dit, je te sens d’humeur grognonne, mon Artie, ces temps derniers.
:wink:

Jim


(artemus dada) #2

[quote=“Jim Lainé”]
Il faut aussi voir que plein de gens lisent (les bouquins et les commentaires) sans s’exprimer. …][/quote]

Je pense pour ma part que beaucoup de gens et je n’y vois rien à redire, lisent de la BD en l’occurrence, sans pour autant s’intéresser à comment c’est fait, ou quelle grille de lecture cela fait ressortir, etc.

C’est une activité de détente et ça s’arrête là.

J’ai lu récemment sur un forum, sur lequel je suis actif, un commentaire où un forumeur disait, en substance qu’il se méfiait des commentaires trop longs. :slight_smile:

Ensuite si la Toile a permis à chacun d’écrire sur les sujets qu’il aime, elle a aussi produit des gens qui finalement écrivent mais ne lisent pas ce qui se fait ailleurs, et s’ils le font ne prennent jamais le temps de commenter ce qu’ils ont lu.
Ou alors pour dire que les images sont trop grandes, qu’il n’ont pas compris ce qui est écrit (alors que manifestement la forme & le fond épousent l’idée de ce qu’ils commentent), et cela est dit sans bien sûr, prendre de gants.

Quelque part si je puis dire l’aspect “gratuit” de la Toile déprécie ce qui s’y dit, même si celui qui dit quelque chose y apporte beaucoup de soins et de rigueur, plus que dans certaines revues professionnelles par exemple.
voire propose de l’originalité (entre guillemets). :wink:

[quote]Cela dit, je te sens d’humeur grognonne, mon Artie, ces temps derniers.
:wink:[/quote]

J’aime beaucoup ce que je fais sur la Toile, mais c’est vrai que ces derniers temps j’ai eu quelques fâcheuses surprises. :slight_smile:

Mais foin de hors-sujet. :wink:


(Jean-Marc Lainé) #3

[quote=“artemus dada”]
J’aime beaucoup ce que je fais sur la Toile[/quote]

Si ça peut te rassurer, tu n’es pas le seul.
:wink:

Jim


(KabFC) #4

[quote=“artemus dada”]
Ensuite si la Toile a permis à chacun d’écrire sur les sujets qu’il aime, elle a aussi produit des gens qui finalement écrivent mais ne lisent pas ce qui se fait ailleurs, et s’ils le font ne prennent jamais le temps de commenter ce qu’ils ont lu.[/quote]

Pour t’aider dans ton argumentation je dirais que c’est mon cas. Je lis de moins en moins de longue chroniques, par manque de temps et celles que je lis je ne réponds pas forcément, mais je pars du principe que je ne répond pas à chaque journaliste/reporter TV dont je lis/vois un article non plus.

Mais ça n’empêche pas de penser du bien ou non de la personne dont je lis.


(artemus dada) #5

Désolé pour le H-S.

Ton exemple ne peut pas s’appliquer selon moi, à mon propos.

De mon point de vue le journaliste ou le reporter TV est embauché par un journal ou une chaîne, cet emploi valide un “statut”, garder son emploi valide son travail, son salaire représente l’importance de son travail.

Dans le cadre d’article sur la Toile, gratuits, le rapport rédacteur/lecteur(s) ne peut être validé que par une économie de la reconnaissance : “je viens de lire ce que tu as écrit ça me plaît, je te le fais savoir” ou “je viens de lire ce que tu as écrit ça me plaît, je te le fais savoir. Mais je ne suis pas d’accord avec blbla”.
Ou “Merci, intéressant”. etc.

Par exemple là tu prends le temps de réagir à une digression de ma part.

Mais sur ce que j’ai écrit sur la série et qui m’a pris beaucoup plus de temps que cette digression pas un mot (cela dit tu fais ce que tu veux, je ne fais pas la leçon, je prends un exemple qu’il faut toutefois absolument désingulariser).
J’en déduis donc que tu es plus intéressé par donner ton avis sur ta manière de penser, que de partager ce que tu viens (ou pas) de lire c’est-à-dire deux articles sur Harrow County. Là non plus rien de répréhensible. :wink:

Un journaliste est payé pour son travail, c’est un autre statut que celui de publier sur la Toile.
Cela dit même les professionnels utilisent l’économie de la reconnaissance : César, Molière, et prix divers.

Je n’en doute pas, mais cette personne ne sais pas ce que tu penses de son travail.


(artemus dada) #6

Tiens je prends un exemple :

[quote=“Benoît”]J’ai terminé la première partie il y a quelques jours et au bout de quelques 130 pages, cet essai s’avère tout à fait passionnant et dense, au point qu’il me faudra certainement en relire des passages à l’occasion pour m’imprégner de tous les aspects abordés.

En préambule, Brett Martins prend bien soin de définir le cadre de son essai et d’en poser le contexte, désamorçant de ce fait tout raccourci potentiel. L’auteur a de plus une plume vive et très agréable à lire, qui déroule avec autant de fluidité l’enracinement historique de son sujet, soit comment en est-on arrivé à cette époque bénie que Martins présente en fait comme le troisième âge d’or des séries télévisées, que dans la description des arcanes du milieu de la télévision. Martins glisse avec aisance sur les époques et brosse de beaux portraits de protagonistes de ce milieu comme l’influent producteur Grant Tarkin, le scénariste et producteur David Chase (sacré personnage celui-là) ou l’acteur James Gandolfini, tout en faisant montre d’un goût prononcé pour l’inclusion d’anecdotes passionnantes qui donnent un relief particulier à certains instants clés; la discussion anodine entre David Chase et un producteur dans l’attente d’un ascenseur, qui initiera involontairement tout un processus menant à la création des Sopranos, en est un bel exemple.

Une mention aussi pour le travail de Léa Cohen, qui en plus de proposer cette traduction s’est ingéniée à compléter les quelques notes de l’auteur par d’autres de son cru à chaque fois qu’elle l’estimait nécessaire, notamment pour éclaircir certains mots ou notions abordés par l’auteur qui ne sont pas forcément familiers d’un lectorat non américain.[/quote]

En lisant ce commentaire plusieurs choses me viennent à l’esprit, il est bien écrit, Benoît fait passer des idées, parles du travail de la traductrice, dont il cite le nom, de manière très fluide, et pourtant c’est aussi très informatif.
Le fond et la forme. :slight_smile:

Lire ce genre de commentaire est pour moi très enrichissant d’abord parce qu’il me parle d’un livre que j’ai envie d’acheter et parce qu’il est bien écrit et qu’il me donne des idées sur la manière de tourner telle ou telle phare.

Eh bien il me semble juste de le dire, de prendre le temps de dire au moins : “merci, intéressant, un bien chouette commentaire, écrit avec style”.

Au même titre que lorsque je lis une BD qui m’a plu, je fais en sorte (à mon niveau et avec mes moyens) d’écrire quelque chose qui soit à la hauteur de ce que j’ai lu. :wink:

Voilà voilà, cela dit il est évident que chacun fait à sa façon. :slight_smile:


(artemus dada) #7

Je déplace ici une discussion sur un hors-sujet, si vous voulez continuer …

:wink:


(KabFC) #8

[quote=“artemus dada”]
Ton exemple ne peut pas s’appliquer selon moi, à mon propos.

De mon point de vue le journaliste ou le reporter TV est embauché par un journal ou une chaîne, cet emploi valide un “statut”, garder son emploi valide son travail, son salaire représente l’importance de son travail.[/quote]

Oui mais n’oublie pas que pour certains vieux dont je fais partie, le conditionnement est déjà présent.

[quote=“artemus dada”]Dans le cadre d’article sur la Toile, gratuits, le rapport rédacteur/lecteur(s) ne peut être validé que par une économie de la reconnaissance : “je viens de lire ce que tu as écrit ça me plaît, je te le fais savoir” ou “je viens de lire ce que tu as écrit ça me plaît, je te le fais savoir. Mais je ne suis pas d’accord avec blbla”.
Ou “Merci, intéressant”. etc.[/quote]

Je ne suis pas d’accord. Ou tout au moins en partie. Dans le cadre d’un site comme le tien ou même d’un blog le traffic généré par chaque article ou même continue sur le site est une preuve de reconnaissance en soit. Maintenant sur un forum là oui effectivement ça sera surtout aux personnes qui te répondent.

[quote=“artemus dada”]Par exemple là tu prends le temps de réagir à une digression de ma part.

Mais sur ce que j’ai écrit sur la série et qui m’a pris beaucoup plus de temps que cette digression pas un mot (cela dit tu fais ce que tu veux, je ne fais pas la leçon, je prends un exemple qu’il faut toutefois absolument désingulariser).
J’en déduis donc que tu es plus intéressé par donner ton avis sur ta manière de penser, que de partager ce que tu viens (ou pas) de lire c’est-à-dire deux articles sur Harrow County. Là non plus rien de répréhensible. :wink: [/quote]

Je n’ai simplement pas lu ton article car pas intéréssé par ce comics.

Je pense que tu fais du bon travail et que tu t’appliques fortement, mais que ton style ne me convient pas du tout et que du coup j’ai énormément de mal à te lire voir à te comprendre.


(artemus dada) #9

[quote=“KabFC”]
Je pense que tu fais du bon travail et que tu t’appliques fortement, mais que ton style ne me convient pas du tout et que du coup j’ai énormément de mal à te lire voir à te comprendre.[/quote]

Ben voilà, bon ça ressemble à la correction d’une rédaction de 5ème, mais c’est sympa d’avoir pris le temps de commenter (ceci dit sans ironie).

Merci.


(とり) #10

Pour ma part, j’ai du mal, après avoir lu un article, à écrire pour dire un simple “très intéressant”… J’ai tendance, plutôt, à n’écrire que si j’ai un complément d’information, une correction, une critique (positive ou négative, mais argumentée un minimum)… Bref, si j’ai quelque chose à dire (même juste dire ce que m’a apporté l’article en question).
Même si, parfois, je ne résiste pas à la tentation de poster juste pour un jeu de mots pourri.

Je pense un peu la même chose : on voit que tu t’impliques dans chacun de tes sujets et qu’il y a du travail derrière… C’est assez pointu (parfois trop pour moi, c’est pour ça que je ne te comprends pas toujours : c’est juste que tu parles de sujets que je ne connais pas suffisamment pour te suivre).
En revanche, tu fais parfois d’énormes fautes d’orthographe dont on se demande comment tu peux ne pas les avoir vues, tant tu es précis sur d’autres points (Il n’y en a pas énormément, mais elles sont vraiment étonnantes).
J’espère que tu ne prendras pas mal cette remarque (tu as déjà, par le passé mal compris mes propos, et tu t’étais “emporté” sans que je comprenne pourquoi… Ici, je comprendrais que ça puisse te vexer, même si ce n’est vraiment pas mon but : je ne fais que souligner la contradiction entre tes textes pointus (et au lexique assez recherché) et ces fautes énormes qui restent).
Mais c’est toujours intéressant de te lire (même si tu ne parles pas toujours de sujets qui m’intéressent… Je lis tout de même certains de tes sujets qui ne me parlaient pas de prime abord).

Bref, continue : tu as des lecteurs.

Tori.


(KabFC) #11

[quote=“artemus dada”]

[quote=“KabFC”]
Je pense que tu fais du bon travail et que tu t’appliques fortement, mais que ton style ne me convient pas du tout et que du coup j’ai énormément de mal à te lire voir à te comprendre.[/quote]

Ben voilà, bon ça ressemble à la correction d’une rédaction de 5ème, mais c’est sympa d’avoir pris le temps de commenter (ceci dit sans ironie).

Merci.[/quote]

De rien, désolé j’ai écrit ça sur le pouce avant de partir, j’ai été interrompue plusieurs fois en faisant ce post.


(Jean-Marc Lainé) #12

[quote=“artemus dada”]Je déplace ici une discussion sur un hors-sujet, si vous voulez continuer …

:wink:[/quote]

Ta modestie t’honore.
Mais te perdra.
:wink:

Jim


(artemus dada) #13

[quote=“Tori”]…] mais elles sont vraiment étonnantes)…] je comprendrais que ça puisse te vexer…]
Tori.[/quote]

Et tu as raison, ça me vexe un peu, est-ce que tu crois que je suis un homme qui puisse se satisfaire de fautes banales ?

Pour un homme étonnant, seules des fautes du même calibre sont admissibles.

Non, pas de problème, moi ça me va.

Merci.


(bookman-junior) #14

Je suis le parfait exemple de ce que tu dit. Je participe pas vraiment beaucoup, parce que je trouve que j’ai rien de très pertinent à dire, j’ai pas forcément l’esprit critique et d’analyse que beaucoup ont, ni la culture qu’il faut pour arrivez à tout décrypter comme beaucoup ici arrivent à faire. Mais justement tous ces longs avis, sujets de discussions et débats c’est toujours avec un grand plaisir que je lis tout ça. Après avoir vu un film, une série ou lu une bd je vais toujours sur le sujet en question lire les différents avis, ça me permet de voir pleins de chose auquel j’était passé à côté, d’apprendre pleins de choses mais aussi de découvrir pleins de super trucs juste en lisant les commentaires.
Donc vraiment tout ce que vous écrivez c’est pas pour rien les gars ! :slight_smile:


(silverfab) #15

Je me suis fait la réflexion aussi Arty, quand les Stats de B.O BD ont commencé à décoller je me suis dit: "c’est bien plus de 100 personnes par jour lisent les chroniques musicales…pas une ne dit ce qu’elle en pense…"
Mais les gens (et/ou d’autres) reviennent, c’est que quelque chose dans ce qu’on fait doit les intéresser.
Et, faute de mieux, je m’en contente. :wink:


(Oncle Hermes) #16

[quote=“silverfab”]Je me suis fait la réflexion aussi Arty, quand les Stats de B.O BD ont commencé à décoller je me suis dit: "c’est bien plus de 100 personnes par jour lisent les chroniques musicales…pas une ne dit ce qu’elle en pense…"
Mais les gens (et/ou d’autres) reviennent, c’est que quelque chose dans ce qu’on fait doit les intéresser.
Et, faute de mieux, je m’en contente. :wink:[/quote]

En même temps, avant de lire ce post et d’aller vérifier sur ton blog, je ne m’étais jamais rendu compte qu’il y avait un espace pour les commentaires !!


(artemus dada) #17

[quote=“silverfab”]…]
Et, faute de mieux, je m’en contente. :wink:[/quote]

Bien sûr.

C’est aussi certainement, une question d’éducation et de sensibilité.

Par exemple lorsqu’en 2005 je me suis inscrit sur SUPERPOUVOIR.Com c’était avant tout pour remercier et féliciter Jérôme Wicky pour son travail sur une aventure de Mickey (que j’avais achetée pour mon gamin à l’époque et que j’avais lue) et que j’avais trouvée vraiment formidable.

Dernièrement je me suis inscrit sur le forum du Bélial pour les remercier de proposer en téléchargement gratuit un recueil de 20 nouvelles.

Etc.

Je veux bien croire que cette attitude (dire merci) n’est pas isolée mais c’est comme les poissons volants ça n’est pas la majorité du genre, et il se trouve qu’au travers des réactions des uns et des autres (ici ou ailleurs) l’idée de simplement dire merci n’apparaît même pas comme ringarde, elle n’est tout simplement pas envisagée.


(nikohell) #18

Tu oublies aussi le facteur temps Artie.
Personnellement, lorsque je poste ici, c’est sur mon temps de travail quand j’ai quelque chose qui tourne et dont j’attend le résultat. Mais je ne me connecte pas de chez moi, je n’en ai tout simplement pas le temps.
Donc ça devient plutôt délicat de réagir à chaque article que l’on lit, parce que le temps consacré à la lecture n’est pas divisé pour en consacrer une partie à l’écriture d’un commentaire et cela ne demande pas la même concentration. Je peux lire des choses dans le métro mais je ne me vois pas écrire de réponse.

Si, toi, tu as le temps pour lire et commenter, très bien, mais ce n’est pas le cas de tous.

Après tu estimes qu’il faut aussi commenter à la hauteur de ce que l’on a lu.
Et si certains articles que tu as écrit ne m’ont pas touché, certaines méritent mieux qu’un simple “merci” en commentaire. Donc ça demande plus de temps.

Et des fois, je lis des choses qui me disent qu’il ne faudrait pas que je réponde.
Tu affirmes que c’est une question d’éducation et que tes lecteurs n’ont même pas l’idée de te remercier (qu’en sais tu réellement ?). Si je prend ça tel quel, ça ressemble plus à une attaque qu’autre chose. Alors que la problématique n’est qu’une question de temps disponible … Chose, le temps, que tu n’abordes jamais.

Comme ça a été dit plus haut, les indicateurs/compteurs de vue sont de bons signes de la notoriété et du suivi que tu génères mais cela ne te suffit pas, il faudrait que l’on ponde un commentaire à la hauteur de tout article que l’on aurait lu … Et là pour moi ça coince, parce que c’est ce que je comprend de tes propos et j’ai l’impression que du coup, par manque de temps, tu me catégorises dans je ne sais quelle case que tu dénigres …

Alors je prend le temps de rebondir ici mais j’ai plutôt l’impression d’être dénigré plutôt qu’encouragé à te remercier. Que faire ? Prendre plus de temps pour te prouver le contraire ? Je veux bien mais moi, je n’ai juste pas pris le temps d’écrire un commentaire, je n’ai pas demandé à ce que tu me mettes dans une catégorie ou que tu attaques mon éducation et ma sensibilité. Ca peut donc avoir l’effet totalement inverse où je me dis que tu cherches une certaine élite de lecteur qui te répondront en commentaire, une élite qui a le temps de te répondre et de faire des commentaires tels que tu attends, à la hauteur de ce que tu écris.

Car, au final, il y a vraiment cet élément dont tu ne parles jamais, c’est le temps. Et la volonté que l’on a de le consacrer à une tâche plus qu’à une autre. Désolé mon Artie, t’écris des trucs très bien mais je préfère consacrer le temps que j’ai à le passer avec ma femme, mon fils, mes amis, mes loisirs …
La reconnaissance sur la toile, c’est pas une séance de dédicaces, ça se mesure en indicateurs, en visites uniques et récurrentes, elle est déshumanisée mais c’est les règles du jeu. Si ça ne te va pas, tu te prends une grosse claque … Et tu ne cherches pas juste des “Likes” ou des “Pouces levés” mais un véritable échange avec ton lecteur qui aura rebondit sur ton argumentaire. Tu te rends compte du temps que ça prend à ton niveau mais tes lecteurs ont-ils le même temps à y consacrer ?

Bon j’ai pas le temps de me relire, de préciser, d’y insérer de la diplomatie mais l’essentiel c’est le TEMPS !!!


(artemus dada) #19

[quote=“nikohell”]…]
Tu affirmes que c’est une question d’éducation [/quote]

Oui je pense que c’est une question d’éducation (et de sensibilité).
Mais pas que l’une (dire merci par exemple) et mieux ou pire que l’autre.
Mais de mon point de vue je préfère remercier les gens, et tôt ou tard je trouve le temps de le faire.

Tu n’en as pas le temps, pas de problème en ce qui me concerne.

Si je cite des exemples qui me concerne c’est parce que c’est plus facile de parler de ce qu’on connait.
Il n’est bien sûr pas question de quémander des mercis pour moi.

Je ne catégorise personne, et je dénigre personne.
L’absence de remerciement me choque ne revanche, surtout lorsqu’il y a des commentaires et que dans aucun d’entre eux n’y est inséré de “merci”.
Jamais ou presque.

Mais je ne demande pas qu’on me remercie, je m’étonne qu’il faille avoir quelque chose à ajouter à un commentaire pour intervenir, alors qu’un simple merci fait aussi bien l’affaire.

Si tant est que celui qui l’écrive le pense.
Si bien entendu il s’est ennuyé à lire ce qui est écrit, pas la peine de dire merci.

Je vais te donner un exemple, hier je crois une nouvelle a été proposée gratuitement sur le blog du Bélial, 143 visites deux remerciements.
Bien sûr je ne sais pas combien ont téléchargé la nouvelle en question mais avec un titre explicite comme c’était le cas, quiconque allait sur la discussion en question savait de quoi il retournait.

Tu vois j’ai hésité à répondre à Siverfab, puisque j’ai pris la “résolution” de finalement ne plus créer ni participer à des débats.
Un telle analyse de mes propos, aux antipodes de ce que je dis, me conforte dans mon idée première : arrêter de discuter.
Par politesse j’ai voulu répondre en développant, mal m’en a pris.

Merci.

Mais je n’ai pas quémander de l’attention ou du temps, ou demander qu’on me lise.
Je m’étonne qu’on prenne le temps de lire mais jamais de remercier, et là encore je précise : je ne parle pas de moi.
Il s’agit d’une impression générale.

Combien vois-tu de remerciements dans les commentaires qui suivent les annonces que Jack, Le Doc ou Benoît postent sur les sorties ?

Mais ne me répond pas, je préfère savoir que tu passes du temps avec ta famille plutôt qu’ici dans un dialogue de sourd.

J’ai pris le temps de te répondre par politesse et pour clarifier mes propos que manifestement tu n’as pas compris.
Mais c’est - du moins je l’espère - ma dernière participation à un débat de ce type. :wink:
D’ailleurs pour couper court, et éviter des tracas supplémentaire ou du temps perdu à expliquer et encore expliquer mes propos, je ne viendrai pas lire les prochains commentaires.

J’ai lu les tiens et j’y ai répondus par politesse mais je vais m’arrêter là. :wink:

Comme tu l’as dit notre temps est précieux.


(nikohell) #20

Comme toi, je vais prendre la peine de te répondre même si encore une fois, le débat est nul puisque tu le refuses.

Déjà, je n’ai pas été foncièrement honnête puisque je t’ai déjà remercié pour tes articles ainsi que Jack. Pas forcément sur ton blog d’ailleurs mais j’ai partagé certains de tes articles par le passé.
Pour Benoît, je survole en général les sujets sans m’y attarder donc je pense que je n’ai jamais adressé de remerciements.
Pour Le Doc, je l’ai fait aussi mais on a aussi eu certains problèmes de compréhension.

Alors soit c’est moi qui ne te comprend pas, ce qui est possible, mais je ne trouve pas ça flatteur pour ton lectorat de la façon dont je l’ai compris. C’est souvent le problème des phrases trop longues. Ce que j’en retire, c’est que la plupart de tes lecteurs manquent de suffisamment d’éducation pour te remercier. Pas flatteur du tout ça. Cependant, je te rejoins si le “merci” n’apparaît pas dans les commentaires, ce n’est pas normal à mon sens. Pourtant quand tu en parles au départ, tu ne lies pas clairement (à ma lecture) commentaire et remerciements. Que quelqu’un prenne le temps de commenter mais ne pense pas y glisser un merci, je suis d’accord que ce n’est pas normal. Mais celui qui ne prend pas le temps de commenter, lui, au final, sa façon de te remercier c’est de revenir te lire (c’est le jeu des blogs et pages FB). Et je pense que tu oublies cette façon de procéder qui est propre à la toile et aux médias à haute vitesse.

Ca fait peu oui. Mais les gens ont-ils fini la nouvelle ? Vont-ils y revenir plus tard, le temps de formuler leur commentaire ? C’est récent … Et 2 commentaires sur une première journée je ne trouve pas ça déconnant. Combien de ces 143 visites sont restées plus de quelques minutes sur la page en question ? Combien d’erreurs de parcours là dedans ? Ou de gens qui se disent qu’ils repasseront plus tard ? Ce n’est pas quantifiable.

[quote]Tu vois j’ai hésité à répondre à Siverfab, puisque j’ai pris la “résolution” de finalement ne plus créer ni participer à des débats.
Un telle analyse de mes propos, aux antipodes de ce que je dis, me conforte dans mon idée première : arrêter de discuter.
Par politesse j’ai voulu répondre en développant, mal m’en a pris. [/quote]

La question est peut être tout autre. Arrives tu à savoir pourquoi tes propos sont mal interprétés ? Je t’avouerais que parfois la longueur de tes phrases et l’emploi d’un vocabulaire plus soutenu me parait desservir ton propos, pourquoi ? Parce qu’on ne lit pas un message sur un forum comme on lit un article à mon avis et du coup, dans l’échange, ton message se retrouve noyé derrière des incompréhensions.
Et puis comment veux tu te faire comprendre si comme tu le dis, dès qu’on ne te comprend pas, tu stoppes le débat et arrête de discuter ? Cela fait deux-trois fois que nos échanges se terminent au bout de 2 messages parce que tu ne veux plus en parler. C’est pas une discussion alors, c’est un monologue contre lequel on ne peut pas argumenter ou réagir parce que tu fuis chaque propos qui ne te correspond pas. Alors que je pense sincèrement que ça donnerait des échanges beaucoup plus intéressants si échanges il y avait.

Et je vais le redire, tu écris des trucs super, des propos pointus et recherchés. Les sujets même me touchent beaucoup mais j’ai l’impression qu’une fois ton article posté, l’échange n’existe plus alors que ça m’intéresserait de te voir développer encore et ce, même si nous ne sommes pas d’accord. (Je le met en gras car c’est un point important pour moi).

J’insiste sur le fait que là c’est clairement un facteur temporel à mon sens. Lire est plus rapide que de répondre et commenter. Et si je prend le temps de te répondre aujourd’hui, ma volonté n’est pas d’imposer mon point de vue mais de provoquer un échange, de te faire partager ce que moi je pense. Et j’imagine que parmi tes lecteurs, la plupart vont hésiter avant même de se dire qu’ils vont commenter. De quel droit ? Car oui, ça se pose. L’auteur que tu es ne peut se contenter d’un bref commentaire se résumant à “merci”. Ca peut être déstabilisant de se dire que mettre juste “Merci” devant tant d’effort d’écriture. Comment l’auteur va-t-il l’interpréter si on ne rajoute pas d’arguments ? Et si en plus on fait des fautes d’orthographe ? Imagine un peu aussi ce qu’il se passe dans la tête du lecteur/commentateur et ce qui peut le freiner. Il se dit peut être que c’est aussi un fonctionnement différent la toile et que s’il partage, cela aura plus d’impact qu’un pauvre merci sans rien de plus.

Ben si je te répond, en prenant du temps sur mon boulot, parce que ca ne mérite pas d’être un dialogue de sourd justement.

J’ai pris le temps de te répondre aussi par politesse et pour mettre en avant d’autres choses comme la notion de temps disponible, la plume timide, le média même où la forme de remerciement passe par le like, le partage, le suivi récurrent ou que sais-je encore …
Et ça, tu n’en parles pas. Regarde la fréquentation de tes articles, la population récurrente, les allers et venues après plusieurs semaines … Ca te donner de la visibilité sur des remerciements silencieux car sur la toile, les remerciements prennent aussi cette forme. Et c’est dommage de nier cette existence même, qui, si elle n’est pas la plus satisfaisante pour notre génération (disons la “génération” qui a vu internet s’installer), est un véritable mode de communication pour ceux qui sont nés alors qu’internet existait déjà.

[quote]Mais c’est - du moins je l’espère - ma dernière participation à un débat de ce type. :wink:
D’ailleurs pour couper court, et éviter des tracas supplémentaire ou du temps perdu à expliquer et encore expliquer mes propos, je ne viendrai pas lire les prochains commentaires. [/quote]

C’est bien dommage. Refuser de dialoguer et d’échanger ou même de faire passer ton propos pour qu’il soit plus compréhensible. Mais si tu refuses ça, la situation restera la même. J’espère que malgré tout, tu viendras me lire moi ou d’autres et continuera à échanger parce que l’enrichissement des uns et des autres passe par l’échange et la confrontation de point de vue.