ÉVASION - Benjamin Whitmer (Gallmeister)

Présentation de l’éditeur

  1. Le soir du Réveillon, douze prisonniers s’évadent de la prison d’Old Lonesome, autour de laquelle vit toute une petite ville du Colorado encerclée par les montagnes Rocheuses. L’évènement secoue ses habitants, et une véritable machine de guerre se met en branle afin de ramener les prisonniers… morts ou vifs. À leurs trousses, se lancent les gardes de la prison et un traqueur hors pair, les journalistes locaux soucieux d’en tirer une bonne histoire, mais aussi une trafiquante d’herbe décidée à retrouver son cousin avant les flics… De leur côté, les évadés, séparés, suivent des pistes différentes en pleine nuit et sous un blizzard impitoyable. Très vite, une onde de violence incontrôlable se propage sur leur chemin.Avec ce troisième roman impressionnant, Benjamin Whitmer s’impose comme un nouveau maître du roman noir américain.

C’est compliqué de passer après Pierre Lemaitre quand il a tout dit à propos d’Evasion en quelques mots: «la quintessence du noir dans la plus magnifique tradition américaine».
Peu de suspense dans cette histoire d’évasion dont on sait dès les premières lignes qu’elle n’aboutira pas, l’essentiel n’est pas là d’ailleurs.
L’essentiel est dans la sublime écriture de Benjamin Whitmer pour capturer l’essence d’Old Lonesome ville pénitentiaire où de plusieurs manières tout le monde est prisonnier que l’on soit détenu,gardien ou habitant. Une sensation renforcée par le blizzard qui surgit au cours de cette échappée belle.
Du noir de chez noir, oppressant, désespéré mais un noir magnifique pour cette grande évasion littéraire !!!

Alors je ne sais pas qui passe sur tous mes sujets pour en modifier le titre mais ça m’embête quelque peu.
Depuis feu SP et l’absence de Fredo Fontes je suis le principal contributeur de la partie roman du forum et ce n’est donc pas comme si c’était moi qui ne suivait pas la présentation “habituelle”.
Si cette présentation ne plait pas j’aurais trouvé plus correct que l’on vienne me le dire plutôt que de passer dans mon dos pour modifier les titres.