FANTASTIC FOUR : 4 YANCY STREET (Gerry Duggan / Greg Smallwood)

Après la mini-série Invisible Woman et la série Future Foundation, Marvel annonce un nouveau titre dérivé pour les 4 Fantastiques. Cette nouvelle publication prendra la forme d’une série de one-shots qui sortiront à un rythme trimestriel (sur le même modèle que les Web of Venom).

Prévu pour août, le premier numéro spécial intitulé Fantastic Four : 4 Yancy Street sera écrit par Gerry Duggan et dessiné par Greg Smallwood (qui avaient récemment collaboré sur le one-shot Doctor Strange : The Best Defense).

ffyancystreet_cvr

The Fantastic Four Get New Adventures In All-New Special Series!

New York, NY—May 16, 2019—Last year, Marvel introduced the wildly popular Web of Venom series – a series of quarterly specials featuring new and exciting stories about the deadly symbiote that included some of the industry’s best talent. This August, Marvel invites you to once again explore new stories, exciting adventures, and thrilling surprises with a series of stories featuring Invisible Woman, The Thing, Human Torch, and Mr. Fantastic, all set within the continuity of the current Fantastic Four series!

The Fantastic Four have made their home on Yancy Street, but their arrival doesn’t exactly make their neighbors happy. To make matters worse, when our heroes start to investigate a nasty piece of vandalism, The Thing is forced to relive painful memories of his Yancy Street tormentors…and if that’s not enough, danger lurks in every corner with the arrival of The Terrible Trio!

“Last fall, Greg Smallwood and I got to take a big swing at Dr. Strange in ‘The Best Defense’ and now we’re re-teaming to scratch our Fantastic Four itches,” teased Gerry Duggan. “We’re exploring some of the ripples created by their move to Yancy Street, and some classic Jack & Stan villains are invited, too. It’s an oversized love letter to Marvel’s first family, just in time for Marvel’s eightieth birthday.”

Don’t miss the first in a series of regular essential releases that will bring fans new stories of Marvel’s most iconic heroes – FANTASTIC FOUR: YANCY STREET #1 arrives in comic shops this August!

FANTASTIC FOUR: 4 YANCY STREET #1
Written by GERRY DUGGAN
Art and Cover by GREG SMALLWOOD
On Sale 8/21/19

Source : www.bleedingcool.com

Bigre, avec la mini sur Sue, que d’investissements.

Sans oublier Future fondations.

Bonne équipe, en tout cas.

Jim

FANTASTIC FOUR: 4 YANCY STREET #1
GERRY DUGGAN (W) • GREG SMALLWOOD & LUCIANO VECCHIO (A) • GREG SMALLWOOD (A)
Variant Cover by Stonehouse
Hidden Gem Variant Cover by Jack Kirby
Variant Cover by TBA
• The first of a series of regular essential releases expanding on the ongoing legend of the Fantastic Four and their world!
• The FF are now living on Yancy Street, but not all of their neighbors are happy about that.
• The Thing investigates a nasty piece of vandalism that conjures up painful old memories as he takes a trip down memory lane through the Lower East Side and it’s made all the more dangerous by…THE TERRIBLE TRIO!
40 PGS./ONE-SHOT/Rated T+ …$4.99

Source : https://www.newsarama.com

L’interview de Duggan :

Duggan : Well, Ben’s brother was killed when he was the leader of the Yancy Gang, and now he’s out in the streets looking for a kid with a spray can after the youth center that Ben opened in his brother’s name was vandalized with a message calling for the FF to pack up and return to their fancy tower. Needless to say, Ben doesn’t handle it so well.

Duggan : Oh, yes. Greg is a sublime talent. That Dr. Strange issue was lightning in a bottle for us.

I loved that Defenders event - and our chapter was already about death and immortality through your work… then we heard Steve Ditko passed, and our collaboration took on a new meaning. He brings that same energy and passion to his part of this FF story, too.

All our guests artists did amazing work.

Greg Smallwood.
Je prends.

Jim

Avec d’autres dessinateurs invités.

J’aime pas trop le principe, j’aurais préféré avoir une seule équipe. Réduite.

Jim

Les apparitions du grand frère de Ben Grimm sont résolument rares (et pour cause, il est mort jeune) : elle se limitent visiblement à une poignée de numéros ; le 1er numéro de Byrne & Wilson pour le lancement de la série The Thing post-Marvel Two-In-One (le seul épisode du titre à être paru en V.F. dans Nova) et un fill-in post-Simonson/pré-DeFalco (toujours inédit en V.F. celui-là).

Edit : j’ai failli oublier la séquence flashback dans la série de Slott (The Thing #5, puis l’hommage au disparu dans The Thing #6), un des épisodes fill-in de Kesel (#56), ou encore la fin de l’arc « Hereafter ».

https://www.comicsvf.com/im/5.php

C’es fréquent, hélas. Lors de la première annonce, il n’y a qu’un seul dessinateur. Et dès qu’on s’approche de la sortie, on se rend compte que d’autres noms sont venus s’ajouter au projet. C’est comme les one-shots Héros/Vilains de Star Wars. Certains des dessinateurs annoncés n’ont pas tenu le rythme, ce qui enlève une unité graphique à l’ensemble…

Je n’ai jamais pu blairer le gang de Yancy Street.

J’ai toujours voulu voir la Chose leur mettre la main dessus et leur défoncer la gueule!

C’était mignon, joli et sympa’ ; mais complètement anecdotique.
Gerry Duggan scénarise un one-shot dessiné par plusieurs auteurs (Greg Smallwood, Mark Bagley, Luciano Vecchio, Pere Perez), pour plusieurs ambiances mais une histoire. Dans Yancy Street, où vivent les F.F. depuis leur retour, Ben a depuis longtemps installé un centre pour jeunes, au nom de son frère mort, Jacob, dans le cadre de mauvaises fréquentations. Sauf que le centre a été tagué ; il s’énerve. Remonte la piste. Se prend quelques piques d’un jeune, mais aussi d’habitants obligés de partir par la montée des loyers du fait de la présence de l’équipe. S’énerve, se bat avec des gros bras envoyés par des bailleurs agressifs, et finit par trouver un happy-end. Même si Dr Doom se rit de lui.
C’est mignon, oui. Gerry Duggan sait bien écrire Ben Grimm, et sa caractérisation de Yancy Street est correcte. L’ensemble est dynamique, fluide ; ça se lit bien. Le twist est fun. L’émotion est bien dosée, le début est notamment touchant. Les artistes sont bien choisis, et s’insèrent bien, sans défaut de style, ou sans transition qui jure.
C’est sympa’, oui. Mais ça sera vite oublié. A conseiller aux inconditionnels du quatuor, et de la Chose.