Financement participatif : Distorsion

[quote]Depuis deux ans, la revue Distorsion asperge de son électricité toutes les librairies de France et de Navarre (c’est loin), après avoir deux fois de suite cartonné en précommande sur Ulule, et été célébrée un peu partout, de Charlie Hebdo au Monde Diplomatique ! Yes we fuckin’ can !

Le plus fou des trois volumes, le plus beau, le plus nu, Distorsion Ventre continue la mission tracée depuis la toute première seconde d’existence de cette entité : creuser l’inconnu, défricher le connu, montrer l’inmontrable, exploser de couleurs, de culture, de création, voyager du cinoche BIS à la zique qui fait du bruit, de la BD aux curiosités de ce monde… Les sujets les plus tarés, la revue la plus apocalyptique qui soit ![/quote]

Au sommaire ? (Pour en savoir +)

J’ai acheté l’un de leurs volumes (Shock !) et c’est vraiment pas mal ; tant au niveau du rédactionnel que de la forme, c’est pourquoi je vous propose d’aller jeter un œil à ce nouveau numéro qui m’a l’air bien barré. :wink:

Sacré sommaire !! Je ne connaissais pas du tout, mais je vais me pencher sur la question…

Le numéro **Shock ! ** est vraiment pas mal (le site pour en savoir +), de ce que j’ai lu pour l’instant : l’itw d’Henry Rollins (un type que j’ai connu via le culturisme dans un premier temps il y a pas mal de temps) fait apparaître un type que je qualifierais de “lucide” sur le cinéma, la *provok *(surtout aux USA où tout le monde est susceptible d’être calibré) et ses propos (sans que cela en soit l’objet) sont très motivants pour ceux qui par exemple, veulent écrire de manière sérieuse sur des sujets qu’ils aiment en dehors des circuits traditionnels de diffusion (ce qui pour le coup est mon cas) ; le film The Town Dreaded Sundown (très intéressant), plutôt peu connu je crois, un portrait désopilant de Charlie Sheen rien à rajouter sinon une sorte de blurb qui accompagne l’article : “Je prends de la drogue. Elle s’appelle Charlie Sheen !”, et enfin une itw d’Alice Cooper (pareil, très intéressant) ; et le sommaire est encore très riche.

Il y a aussi Laurent Quessy au sommaire ; pour ceux qui ont fréquenté SUPERPOUVOIR.Com (Pour en savoir +) et pour les “bordelais”, qui se reconnaîtrons. Ainsi que pour les lecteurs de bon romans.

Cerise sur le gâteau si je puis dire c’est très bien écrit, on sent dans les articles le plaisir de la belle phrase, de la belle tournure.
Le rythme de parution permet aussi je crois de soigner la maquette (c’est le cas), le fond et la forme ; ce qui manque de plus en plus souvent aux revues disons “traditionnelles”, qui semble parfois (souvent) du recopiage d’articles de la Toile sans réelle volonté d’écrire “bien”, ou qui au mieux arpent des voies déjà parcourues.

Bref, du coup j’ai participé au prochain sur le “ventre” (dont le lien est dans le premier commentaire), et je vais surement prendre celui sur le porno à l’occasion, alors que ce n’est pas du tout mon truc.

[quote=“artemus dada”]

l’itw d’Henry Rollins (un type que j’ai connu via le culturisme dans un premier temps il y a pas mal de temps) fait apparaître un type que je qualifierais de “lucide” sur le cinéma, la *provok *(surtout aux USA où tout le monde est susceptible d’être calibré) et ses propos (sans que cela en soit l’objet) sont très motivants pour ceux qui par exemple, veulent écrire de manière sérieuse sur des sujets qu’ils aiment en dehors des circuits traditionnels de diffusion (ce qui pour le coup est mon cas) ; [/quote]

Oui, Henry Rollins est une sacrée personnalité. Au niveau musical, je ne suis pas très branché punk, mais force est de constater que son groupe Black Flag a vraiment apporté quelque chose à la scène rock.

[quote=“artemus dada”]
le film The Town Dreaded Sundown (très intéressant), plutôt peu connu je crois, [/quote]

Je suis un peu resté sur ma faim, mais le film a quand même des atouts à faire valoir ; j’en parle ici :
comics-sanctuary.com/forum/the-town-that-dreaded-sundown-alfonso-gomez-rejon-t71987.html

Un petit up pour ceux qui seraient passés au travers. :wink:

Au sommaire ? (Pour en savoir +).

219/300