FLIC OU ZOMBIE (Mark Goldblatt)

REALISATEUR

Mark Goldblatt

SCENARISTE

Terry Black

DISTRIBUTION

Treat Williams, Joe Piscopo, Lindsay Frost, Darren McGavin, Keye Luke, Vincent Price, Robert Picardo…

INFOS

Long métrage américain
Genre : action/comédie/horreur
Titre original : Dead Meat
Année de production : 1988

Le plus souvent associé au cinéma policier, le “Buddy Movie” (ou film de potes) a vite utilisé toutes les combinaisons possibles et imaginables…du chien fou et le vieux flic au bord de la retraite (L’Arme Fatale) aux flics américains et russes (Double Détente) en passant par la paire humain/extra-terrestre (Futur Immédiat, Los Angeles 1991) et le flic et son chien (Tom Hanks dans Turner & Hooch, James Belushi dans Chien de Flic et même Chuck Norris dans Top Dog).

Pour son premier long métrage en tant que réalisateur, Mark Goldblatt, monteur de formation qui débuta chez Roger Corman où il rencontra Joe Dante et James Cameron avec qui il collabora à plusieurs reprises (Piranhas, Hurlements, Terminator…) puis réalisateur de seconde équipe sur Robocop, et son scénariste Terry Black avaient imaginé un duo inédit : un flic et son partenaire…zombie ! Goldblatt suivait ainsi le modèle du très bon Le Retour des Morts-Vivants, qui avait injecté un humour savoureux au genre popularisé par George Romero.

Un laboratoire pharmaceutique travaille en secret sur une machine qui peut ranimer les morts, un processus qui n’est pas sans effets secondaires. Pour financer ses travaux, le directeur utilise des gangsters zombies qui multiplient les cambriolages. Les inspecteurs Doug Bigelow et Roger Mortis (hé hé hé…on devine qui va mourir le premier) arrivent à remonter sa trace, mais Roger se fait tuer (je vous l’avais dit). Avec l’aide d’un médecin légiste, ex-petite amie de Roger, Doug découvre l’appareil qui sert à créer les zombies…et ils décident de ramener Roger pour terminer leur enquête…

Dans Flic ou Zombie (Dead Heat en V.O.), Mark Goldblatt joue avec tous les clichés du genre : Roger, interprété par Treat Williams (Il était une fois en Amérique) est le flic sérieux; Doug (Joe Piscopo, un ancien du Saturday Night Live) est le gros lourdingue qui enchaîne les vannes foireuses (en V.F., il est doublé par Patrick Poivey, la voix de Bruce Willis) et leur chef ne s’adresse à eux qu’en leur soufflant dans les bronches.
La réalisation n’est pas toujours très inspirée, mais Goldblatt maintient tout de même un bon rythme à cette intrigue qui part un peu dans tous les sens (surtout dans sa dernière partie) et qui divertit grâce à son ambiance décontractée (le récit ne s’attarde pas vraiment sur les quelques passages un peu plus sombres), aux effets très appuyés.

Les effets spéciaux et les maquillages de Steve Johnson et son équipe (Vidéodrome, Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin…) trouvent le bon équilibre entre délirant et dégoûtant. On passe ainsi du craspec avec la décomposition d’une jeune femme témoin de l’enquête à la généreuse débauche cartoonesque avec ce qui est la meilleure scène de cette série B sympathique et inégale (dans laquelle on retrouve le légendaire Vincent Price dans un petit rôle) : le propriétaire d’un restaurant chinois, un gangster qui procure des corps au méchant du film, enclenche le processus de réanimation dans sa cuisine et les héros sont alors assiégés par de la viande zombie…un porc, des canards, du foie de veau et même une énorme carcasse de boeuf !

La carrière de réalisateur de Mark Goldblatt fut très courte. Après Flic ou Zombie, il n’a réalisé que le Punisher avec Dolph Lundgren (et un épisode de série TV). Suite à l’échec de la première adaptation des aventures de Frank Castle, Mark Goldblatt est retourné à sa table de montage pour travailler principalement sur des films d’action et des gros blockbusters (Predator 2, Terminator 2, True Lies, Starship Troopers, Pearl Harbor, Bad Boys 2, X-Men : L’Affrontement Final…).